TRANSFORMATION de 2 en 3 rails

Bonjour à tous,

Lors de ma présentation de réseau, quelques uns d’entre vous m’ont semblé intéressés par la transformation de locos en 3 rails système marklin. Ceci est un petit topo. sur les difficultées rencontrées.

Tout d’abord, comme vous je préfère Marklin! mais malheureusement la marque allemande ne s’intéresse pas trop aux trains français, c’est dommage! Car ma collection porte sur l’histoire des chemins de fer français des 100 dernières années PLUS quelques locomotives de “légende” étrangères.
Pour compléter les manques laissés par Marklin, j’ai du me “rabattre” sur les autres grandes marques:
; Roco, Jouef (dernière génération), puis plus récemment Mehano, Electrotren, Vitrains, Lima, etc…
J’ai commencé il y à 45 ans ( ça ne me rajeunit pas !) en transformant du Jouef de première génération, pont de diodes couplé avec un inverseur Marklin de l’époque. C’était mes premières armes. Cela marchait mais c’était pas terrible comparé à Marklin, mais je commençais à faire mon expérience sur les problèmes rencontrés.
25 ans plus tard (marié et père de famille) je suis revenu à ma première passion et j’ai découvert les autres Marques Jouef dernière génération et Roco. De belles Locos de qualité et françaises !! C’est là que j’ai décidé de franchir le Rubicon en “marklinisant” ces locos.
C’est à partir de là que je vais essayer de vous faire partager mon expérience de ces 20 dernières années.
Ce n’est que mon expérience et je ne prétends pas détenir la “vérité”, j’ai vu d’autres modélistes bien plus calés et expérimentés que moi ! Il y a aussi souvent plusieurs solutions.

Pour se lancer dans ces transformations, il faut une expérience certaine en bricolage/modélisme. Pour les débutants, commencer par des choses simples ( peut-être par des vieux jouef ).
Il faut aussi un minimum d’outillage ; petit étau, petite perceuse, petits forêts, petites limes, petit fer à souder,(tout doit être petit), colle cyanolite, petites pinces et pinces à linge pour le serrage etc …(Tout cela peut être trouver dans un salon du modélisme) Fabriquer un berceau en polystyrène vert pour travailler sur les locos sans les rayer et une place alloué pour ces travaux ( une pièce, grenier, sous-sol … :wink:


Actuellement quelques marques ont pensé et dessiné leurs locos dans le but qu’elles puissent à la fois fonctionner en 2 et 3 rails avec le minimum de transformations. Il y a donc du 3 rails d’origine en dehors de Marklin: Roco (ex; A1A A1A 68000, 2D2 ) Rivarossi '(ex; 141 R), Piko (ex; BB 67000 ). Toutes ces locos fonctionnent très bien sur mon circuit.

Pour celles que l’on ne trouvent pas en 3 rails d’origine, reste à les modifier.

LES PARAMÈTRES INCONTOURNABLES pour la transformation:

1°- le positionnement du frotteur,( que j’appellerais “ski”), pour les locos qui n’ont pas été pensées pour. On est souvent obligé de retailler ( usiner) le fond du carter pour que celui-ci puisse s’escamoter vers le haut, sans gène, au passage des aiguillages. Il faut ABSOLUMENT que le ski enfoncé a fond soit 1mm en retrait par rapport à la bande de roulement (des roues).





http://img709.imageshack.us/img709/6058/bogieccjouef002.jpg
http://img532.imageshack.us/img532/7725/modifsde2en3rails015.jpg

2°- L’emplacement de l’inverseur électronique en analogique seulement, j’utilise le Roco 89940 ( il y en a d’autres que je n’ai pas essayés). On doit pouvoir le loger à l’intérieur de la caisse. Il m’a été très utile pour les Jouef et Roco des années 90.
Pour le passage en numérique, les petites locos genre vapeur et les nouvelles des années 2000 qui ont très peu de place j’utilise des décodeurs MULTIPROTOCOLES Motorola/ DCC ( Tams LD-G-32 ou 33 , et ESU - Lokpilot V3 n°52610).
Nombreux avantages, ils reconnaissent automatiquement le courant DC ou AC, en AC une impulsion inverse le sens de marche, il fonctionne en analogique et en numérique, et aussi gain de place.

http://img408.imageshack.us/img408/6896/cc6500maurienne004.jpg
http://img63.imageshack.us/img63/4322/043vo.jpg
http://img202.imageshack.us/img202/9615/014ig.jpg
http://img30.imageshack.us/img30/5019/13fevz2n018.jpg
http://img18.imageshack.us/img18/3029/001jm.jpg

3°- Certaines Locos entre autres les Jouef et Roco des années 90 avaient tendance à dérailler sur certains aiguillages ( j’ai des aiguillages “K”)lorsqu’elles changeaient de voies. J’ai mis un certain temps à comprendre pourquoi et à trouver la parade. Les anciennes roues Marklin pour une question de fiabilité, je pense, étaient plus épaisses que les jouef et de ce fait l’espace entre les roues d’un même essieux était légèrement plus important chez Jouef/Roco (surtout Jouef) que Marklin. Le contre-rail des aiguillages était aussi légèrement plus espacé chez Marklin que Jouef/Roco. Ceci entrainait que le " boudin" des roues venait buter sur le coeur d’aiguillage entrainant le déraillement.
J’ai solutionné le problème en rapprochant une roue sur chaque essieux de 0,3 mm environ. Cela ne se voit pas et ça marche impeccablement. Aujourd’hui, je n’ai plus constaté ce problème avec les locos récentes.
L’explication parait compliquée, mais je vais faire un dessin.

On voit bien sur cette photo que l’essieu Jouef posé sur le ski d’une loco Marklin, déborde légèrement par rapport autres essieux.

http://img143.imageshack.us/img143/7694/modifsde2en3rails002.jpg

Pour travailler sur les essieux moteurs, j’utilise une solution simple, un profilé rectangulaire en acier dans lequel on pratique une ouverture de 2,5mm à 10mm du bord (voir photos).A l’aide d’un clou de1,8mm de diamètre on peut chasser de l’axe les roues et l’engrenage en tapotant doucement avec un marteau.
A signaler que ces axes sont d’une manière générale pour la plupart des marques, de 2mm de diamètre et que les roues y sont emmanchées à force.
Remettre les roues en place également au marteau (doucement!) et se servir d’un essieu de wagon comme gabarit pour s’assurer de la cote

Voici la transformation d’une loco Jouef de dernière génération (made in champagnole) CC 6542 Maurienne. C’est une très belle pièce, à manier avec précaution, car les éléments rapportés sont fragiles.

http://img69.imageshack.us/img69/8075/cc6500maurienne008.jpg
http://img682.imageshack.us/img682/3685/cc6500maurienne002.jpg
http://img195.imageshack.us/img195/9169/cc6500maurienne003.jpg
http://img408.imageshack.us/img408/6896/cc6500maurienne004.jpg

Déclipser les chasse-pierres, le fond de carter moteur, dévisser les 2 vis, utiliser des cure-dents en bois pour écarter la caisse du chassis, l’extraire avec précaution.
Sur ce modèle ainsi que toute la série de CC Jouef de dernière génération ( CC 6500 rouge, CC 21000, CC 72000), on peut utiliser l’inverseur Roco ( utilisé pour les modèles Roco 3 rails et ils sont nombreux en Allemagne) si l’on veut rester en analogique. Il y a la place ! Sinon Décodeurs multiprotocoles précités avec une préférence pour le ESU lokpilot V3, plus performant mais plus cher !

Attention ! si le branchement de l’inverseur électronique ne pause pas de problème ; AC = fils noirs et fils marrons = DC, il n’en va pas de même pour le décodeur. Suivre impérativement les instructions de montage fournies. Entre autres il faut absolument séparer les roues et le négatif de la masse du chassis.
Si l’on veut pouvoir utiliser les feux indépendament en numérique, il faut les connecter directement au décodeur, supprimer les diodes et le retour par la masse, ce qui entraine quelques modifications du circuit imprimé.
Pour le ski, il n’y a pas assez de place sous le carter pour les raisons déjà expliquées et sur ce modèle,ce dernier est métalique, ce qui pose un problème de court-circuit ! J’ai choisi la solution
suivante:

  • Soit remplacer le fond de carter métalique par un autre en plastique ( à fabriquer) dans lequel on aura pratiqué 2 saignées pour le passage des pignons, c’est ce que j’ai choisi, OU couper ce dernier, enlever les pignons de 2 essieux et visser le ski. ( voir photos) C’est la solution de facilité et c’est dommage de perdre 2 essieux moteur.
  • enlever la semelle en bakélite du ski pour gagner 1,2 mm.
  • Faire une “lumière”(trou) carrée dans le fond de carter afin de permettre au ski de pouvoir remonter sans être géné. Ou alors comme sur le carter de la CC 72000 (différent) prendre un ski plus long qui debordera de chaque coté (voir photos) .
  • Souder le fil conducteur sur le ski avant de le coller.
  • Rapprocher une roue de 0,3 mm de chaque essieu pour les raison expliquées précédement.
  • Faire un essai avant de remonter

http://img40.imageshack.us/img40/1974/cc6500maurienne005.jpg
http://img682.imageshack.us/img682/2439/cc6500maurienne007.jpg
http://img144.imageshack.us/img144/4182/bogieccjouef007.jpg
http://img100.imageshack.us/img100/8462/bogieccjouef006.jpg

CC 21000, malgré la photo, ski non prévu sur ce bogie, le fond du carter à été coupé pour permettre la pose. C’est la solution de facilité (pas la mienne )

http://img255.imageshack.us/img255/2038/bogieccjouef004.jpg
http://img21.imageshack.us/img21/1142/bogieccjouef005.jpg

CC 72080 ;Ski prévu par Jouef, pas de problème de pose.

http://img709.imageshack.us/img709/6058/bogieccjouef002.jpg
http://img260.imageshack.us/img260/5347/bogieccjouef001.jpg

Transformation d’une ancienne BB 8100 Roco;

http://img88.imageshack.us/img88/4921/040ec.jpg

C’est une des modifications les plus compliquées sur ces anciennes BB 8100 ( ainsi que les BB 300, BB 4600), ref. 041157D, ou la série des ref; 43400. Par contre les rééditions de celles-ci dans les réf; 63600, sont équipées d’origine de circuit avec prise NEM 652 pour décodeur, ce qui facilite grandement la partie connection. Roco commence même à faire du 3 rails dans ces modèles; la BB 910 ref.68610.

1°- Séparation du chassis avec la caisse.
2°- Séparer le négatif du chassis/masse;
- couper le circuit imprimé (CI) aux endroits marqués en noir sur la
photo.

     - changer les ampoules des feux en prenant du 19v de 3mm de diamètre et les isoler avec thermo-
       rétractable ou bien garder les mêmes mais agrandir les trous en conséquence.

     - regrouper tous les retours des roues sur la même "piste".

ATTENTION ! à partir de là, il y a 2 solutions pour le branchement du décodeur, soit on l’utilise en analogique, seulement comme inverseur et on laisse les feux branchés comme ils sont, soit on l’utilisera en numérique (on peut aussi le laisser comme cela) ou on veut les feux à commande indépendante et on les connecte comme précisé dans la notice, directement sur le décodeur.

3°- Comme la place est limitée, utilisons un décodeur multi., coupons la prise NEM et soudons directement sur le circuit (voir photos).
4°- Gros problème de hauteur sous le carter du bogie. Il faut l’enlever pour l’usiner, soit avec forêts et limes, soit avec une mini fraiseuse (pour les chanceux qui en possèdent une) , Soit on bricole ( comme moi) avec un vieil ensemble Peugeot perçeuse avec table de travail sur glissière de 40 ans d’age et une boite de mini fraises en carbure de tungstène que l’on trouve chez Leclerc pour 20 EUR.
On pratique une saignée de 2mm de profondeur pour permettre au ski son débatement.

http://img163.imageshack.us/img163/9343/036ih.jpg

5°- Souder le fil conducteur sur le ski.
6°- Fixation du ski. Perçer un trou de 1,5mm dans le bogie dans la partie épaisse pour une vis de 2mm tête fraisée de préférence.
7°- Souder le fil du ski sur le CI;
Faire un essai, remonter.

J’espère vous avoir donné des idées, si vous avez quelques questions n’hesitez pas à me contacter, j’essairais de vous aider.

Pour finir voici quelques autres en vrac;

A bientôt.

Christian

http://img15.imageshack.us/img15/6667/modifsde2en3rails012.jpg

Bonsoir Christian

Merci pour ce post très détaillé sur la transformation des locos deux rails en trois rails.

Et bravo pour la précision de ta présentation, ainsi que pour la qualité des illustrations. De quoi donner des idées et aider ceux qui veulent se lancer dans ce genre de transformation.

http://illiweb.com/fa/i/smiles/icon_biggrin.png Bonjour Christian du 91 félicitation pour ton exposé, , en effet cela résume bien des déboires avec les anciennes machines…

en ce qui concerne l écartement des roues , pour moi sur la voie K,et bien sur avec des aiguillages grand rayon, aucun probléme de roulement, méme la trés ancienne 231 c ,cinquentenaire de jouef , passe sans probléme,
…seul 2 cas ne passe pas ,car centre de gravitée trop bas :
la CC7100 Rivarossi
le 2800 roco
le pignons vient butté sur les picots ,sur les aiguilles…
Amicalement …MARC

Dis donc , t’as pas honte de découper les locos comme ca!.. :help:
(au moins , le conducteur a la clim…) :rire:

bonjour chritian 91.
Tres belle prestation Jaimerais pouvoir en faire autant mais ma vue ne me permet plus ce genre de fantaisie!Je reve depuis lontemps de m acheter la cc 72000, loco de predilection du Paris Bale via Mulhouse ;seul jouef la produit et j ai trop peur de ne pas arriver au bout de la transformation :no: :no: :no:
En tous cas chapeau. :appl: :appl: :appl:
Cordialement Charly.

:trainregard: :trainregard: :trainregard: :sunny1: :byebye:

photos

voici ce que me permet encore ma vue!!!

Charly

Bonjour Christian,

tu confirmes pas mal de mes questions sur les écartements de roues ou transformations (de 2 à 3 rails: écartement des roues ?)

emmanuel

Bonjour Emmanuel,

Lors de ma présentation, tu m’avais laissé ce message :

"Bonjour Christian et Bienvenue !

J’'espère que tu nous feras partager tes adaptations de 2 à 3 rails, ce qui motivera beaucoup de personnes ici !

Vivement les premières photos que l’on voit quelle année’s) tu privillégie !

Emmanuel "

C’est pourquoi j’ai fait ce post sur le 2/3 rails, mais je n’avais pas tout lu ni tout vu sur ce forum.
En effet nous avons fait le même diagnostique et arrivé à la même conclusion, ce qui laisserai supposé que nous sommes pas loin de la “vérité”.
Mais le plus gros travail reste encore à modifier les fonds de carter sur certaines locos tout en préservant l’intégralité des pignons !

Travail intéressant et même un challenge !

Cordialement,

Christian

Bonsoir Christian,

Oui le sujet est vaste, et maintenant on a une preuve qu’il faut bien gérer les écartements en plus des autres taches de transformation.

Merci d’avoir pris le temps de faire ce superbe post, je continuerai à le lire,

Emmanuel

Bonjour Christian,
Merci pour le retour d’expérience.
La modification est quelque chose que j’ai à l’esprit depuis quelques mois, sur une roco BB9330, un classique …
Ayant lu votre poste, elle est directment sortie de sa boîte, tourne vis, …, pour regarder de plus près le carter ! Et la oups … ça ne va pas être aussi facile que je le pensais.
Voici 3 photos, qu’en pensez vous, quelle serait la meilleure solution ?
En effet je n’ai pas trouvé dans vos exemples un carter qui ressemblait à celui la.
Merci d’avance pour vos conseils. Raoul

imagefacile.com/img/rkbhp_dsc_0928_dxo_raw.jpg
imagefacile.com/img/t1x44_dsc_0930_dxo_raw.jpg
imagefacile.com/img/timam_dsc_0931_dxo_raw.jpg

Bonjour Raoul,

J’ai modifié la même loco, c’est donc possible, mais malheureusement je ne suis pas disponible en ce moment. J’ai des travaux urgents à faire chez moi, je te ferais signe dès que possible.
Cordialement.

Christian

Christian,
Les travaux je connais aussi … je passerai par ce post régulièrement pour voir s’il y a de vos nouvelles. Merci. Raoul

Bonjour Raoul,

Comme promis, je suis à nouveau disponible.
Pour plus amples explications, j’ai choisi 2 modèles qui utilisent le même bogie moteur, mais avec un circuit imprimé (CI) ou platine différente.

  • Une BB 25000 ref. 63500 avec platine pour prise NEM 652 pour décodeur.

  • Une BB 9300 ref. 43500 avec platine sans prise NEM 652

http://img227.imageshack.us/img227/7021/bb930025000006.jpg

Outils: jeu de petites limes, jeu de forêts, jeu de tarauds de 2 mm ( indispensable, on les utilise tout le temps en modélisme), acheter des vis de 2 mm têtes normales et têtes fraisées. Fer à souder, petite gaine thermo. rétractable, ruban adhésif d’isolation (électricité) de bonne qualité. Contrôleur universel, pas indispensable mais souhaité.

Dans les deux cas j’ai limé une bonne partie des bossages ( sauf celui de l’essieu avant) qui laisse apparaître des trous rectangulaires (avec les engrenages) que je termine proprement. Cela me donne une partie plate pour fixer le ski, les engrenages ne dépassent pas! Je peux utiliser soit un ski ref. Marklin 7175 (4 cm) ou ref. 7164 (5 cm), car sous la 25000 il y a un carter qui oblige à utiliser le 7175.
IMPORTANT ! Pour permettre au ski un bon débattement indispensable, faire un trou puis l’agrandir en forme de carré de 8x8 ( avec une petite lime carrée).

http://img243.imageshack.us/img243/1130/bb930025000013.jpg

Positionner le ski avec une extrémité dans la “lumière” ( le trou carré) et repérer le trou pour la fixation de ce dernier. Pointer, percer à 1,5 mm, tarauder à 2 mm. Utiliser une vis tête fraisée, faire un léger chanfrein sur le socle en bakélite du ski. Peindre le carter. Souder un fil (pour la connection) sur un des bras ressort du ski, juste derrière la bakélite.

ATTENTION au court circuit possible entre le ski et le socle ( en métal) du carter par l’intermédiaire de la vis. La tête ne doit pas toucher le ski à aucun moment. Entourer également les pattes de fixations du ski sur la bakélite avec une petite bande isolante ( noire) car elles sont également en contact avec le carter.

VÉRIFIER à l’aide du contrôleur universel qu’il n’y a pas de court circuit.

Les CONNECTIONS:

  • Platine avec prise NEM, le plus simple, suivre les indications ESU (ou Roco) pour lokpilot V 3.0 ref 52610. D’une manière générale s’assurer qu’aucune connection n’est à la masse/châssis (c’est le cas sur ce modèle). Déplacer les contacts de roues d’un coté et les souder avec l’autre coté, utiliser la place libre pour connecter le ski (fil gris). Connecter la prise NEM du décodeur comme sur la photo et glisser ce dernier dans la cabine de conduite.

  • Platine sans prise NEM, 2 possibilités ( relire plus haut les explications déjà fournies).

    1 - avec inverseur électronique Roco qui ( sur la photo) est glissé sous la platine avec une protection de ruban isolant collé sur le châssis. J’ai regroupé tous les contacts de roues sur un des fils noirs et le ski sur l’autre fil noir ( c’est la partie AC) - sortie DC 2 fils marrons que j’ai soudés à la place des contacts de roues (droites et gauches) près des diodes, les 2 autres contacts de roues qui étaient soudés de l’autre coté restent libres (surtout celui du châssis/masse).
    Souder 4 fils pour le commun des feux directement sur le coté des ampoules et les isoler avec de la gaine thermo-rétractable (déjà expliqué précédemment; séparé du châssis!). Souder l’autre coté sur le gros pavé avec un des fils marrons.
    A noter que j’ai remplacé le curseur de sélection ( panthograffe/ rails) par un strap, car le système d’origine me gênait pour placer l’inverseur . Dans le cas suivant d’utilisation d’un lokpilot 52610 ce n’est pas nécessaire!

2 - avec un décodeur lokpilot 52610, le mieux est de suivre les indications du fabricant. A noter que là il y a aussi 2 solutions:

  • au plus simple, on utilise la connection comme pour l’inverseur et les 2 fils pour le moteur serviront aussi pour les feux.
    -plus sérieux , le branchement préconisé par ESU et les feux pourront être commandés indépendamment en digital.

Le décodeur sera logé comme pour l’autre loco dans la cabine de conduite.

http://img72.imageshack.us/img72/4886/bb930025000009.jpg

J’espère qu’après ce mois de travaux où je m’étais complètement déconnecté du modélisme je n’ai rien oublié, et que mes explications sont claires!?

Bonjour à tous,

j’ai lu attentivement le tuto qui est tres bien fait et cela m’a convaincu de me lancer dans la conversion aussi pour mener mon projet à bien.

Je souhaite avoir tous les TGV et ICE d’europe sur mon réseau mais des lors que Mehano n’est plus et que Märklin ne fait que les ICE je regarde aux modeles 2 rails tels que la marque PIKO et les MEHANO 2 rails pour les convertir.

Pensez-vous que cela soit jouable?
Mon prochain achat sera un Mehano AVE 102 en 2 rails

Je suis aussi interesse de votre avis sur la qualite de la marque PIKO car j’ai acquis un ICE3 digital qui me semble tout a fait correct pour le prix

Benoit

Bonjour à tous,

j’ai lu attentivement le tuto qui est tres bien fait et cela m’a convaincu de me lancer dans la conversion aussi pour mener mon projet à bien.

Je souhaite avoir tous les TGV et ICE d’europe sur mon réseau mais des lors que Mehano n’est plus et que Märklin ne fait que les ICE je regarde aux modeles 2 rails tels que la marque PIKO et les MEHANO 2 rails pour les convertir.

Pensez-vous que cela soit jouable?
Mon prochain achat sera un Mehano AVE 102 en 2 rails

Je suis aussi interesse de votre avis sur la qualite de la marque PIKO car j’ai acquis un ICE3 digital qui me semble tout a fait correct pour le prix

Benoit
Bonjour Benoit ( d’Espagne )

Pour commencer, je crois que Mehano propose toujours ces TGV et il les proposait également en 3 rails d’origine, j’en ai acquit 2 par ebay; un thalys et un sud-ouest bleu à 2 niveaux.
Il marche très bien. Bien que je n’ai pas eu à le faire, il me semble que la transformation ne devrait pas poser de problème.
Par contre j’ai transformé du jouef :
Un TGV sud-est orange ancienne génération sans problème, mais c’est du jouet!
Un TGV dernière génération sud -ouest bleu(1999) avec moteur Bulher, cardant, 2 bogies moteurs, SUPER ! Cela necessite un peu de travail sur les bogies pour placer les skis.
Un Eurostar qui est de la même qualité que le précédent et rare dans cette qualité modéliste.

Par contre Marklin à sortie cette année ce TGV bleu. Il à l’air SUPER . Voici la présentation:

youtube.com/watch?v=BaJIrop1muk

Je sais que personnellement je préfère acheter en 3 rails d’origine quand le matériel existe.

En ce qui concerne PIKO, il y a un avantage c’est qu’il propose leur modèle en 3 rails. J’ai acheté 2, 3 locos . Elles ne sont pas chères, mais c’est du “jouet”. Le gros reproche que je fais sur ces locos est leurs attelages. Ils ont fait très simple (c’est moins cher)! Mais ces attelages qui dépassent de 15 mm de la loco ce n’est pas du tout réaliste. Je n’aime pas!

Voici mon expérience dans ce domaine.

Cordialement.

Christian