CROCO45 - Présentation de la BR 181.2 Piko

Bonsoir à Tous

Ce soir, (encore) une nouvelle venue dans le dépôt :slight_smile:

Il s’agit d’une infidélité et je me suis risqué à acquérir de nouveau une machine Piko après la BR 191 , superbe mais dont le fonctionnement laissait à désirer et la BR 118 qui était ma foi pas mal du tout.

J’ai acquis cette machine à l’occasion des soldes ce qui m’a permis de bénéficier de conditions avantageuses :slight_smile:

Il s’agit donc de la BR 181.2 de la DB dans sa livrée beige et bleue typique de l’époque IV, mon époque de prédilection :heart_eyes:

Elle fait partie de la gamme “Expert” de Piko:

Sa référence est 51354 et est ici dans sa version 3 rails digital sonore; Elle est équipée d’un décodeur Piko dont la réputation n’est pas très bonne sur le net notamment lorsqu’on commence à jouer avec les CVs …

La machine est bien emballée à l’instar du boitage Märklin:

A noter que l’enseigne où j’ai acquis cette machine teste systématiquement le matériel moteur expédié :+1:
Ce qui a permis de détecter que la frangine de cette BR 181.2 (la “Saar”) que j’ai acquise aux mêmes conditions, avait un défaut de décodeur; Du coup, elle est partie direct en réparation chez Piko.

Malgré ces précautions, la machine est arrivée avec un tampon absent :frowning: heureusement présent dans l’emballage:

Quelque chose me dit que le colis a été malmené dans son transport, ce qui peut expliquer le tampon baladeur …

Heureusement le tampon et son embase ne sont pas cassés, il suffit de le remboiter; D’ailleurs, il faudra que je mette un point de colle car sa fixation est assez “libre” (ce qui explique sa ballade dans la boite):

Le sachet de pièces comprend classiquement les conduites et attelages à monter, notamment pour la vitrine; A noter les plaques “Lorraine” à coller sur la caisse … ne pas trembler … :roll_eyes:

La documentation est regroupée dans un petit boitage en carton:

Nous avons:

  • la notice générale
  • l’éclaté des pièces détachées
  • un petit prospectus de publicité

Puis la notice du décodeur digital Sound en allemand et en anglais (pas de français :frowning: )

Comme habituellement sur les matériels récents (je pense que ce modèle a du sortir il y a 2 ou 3 ans), il y a pléthore de fonctions sonores:

Les décodeurs Piko sont compatibles Mfx, ce qui leur permet d’être automatiquement reconnus par la centrale ; C’est suffisamment rare pour être mentionné car peu de constructeurs hors Märklin intègrent des décodeurs compatibles Mfx:

Bien sûr, l’icône est ici approximative car ce n’est pas un modèle Märklin (quoique il me semble que l’icône peut être fournie par le décodeur à la centrale pendant sa phase de reconnaissance ?); Il sera nécessaire de trouver et télécharger l’image qui va bien:

Le réglage du volume sonore n’est pas accessible (grisé) quand on édite la configuration Mfx ? une bizarrerie des décodeurs Piko ?.. :thinking:

Piko étudie visiblement la version 3 rails dès la conception du modèle (c’est à saluer), ce qui lui permet dans le cas de cette BR 181.2, de pouvoir maintenir une motorisation intégrale des 4 essieux :+1: contrairement à d’autres (Roco, REE, …) qui amputent le modèle 3 rails d’un voire deux essieux moteur :-1:

On remarque aussi l’attelage à élongation monté sur le chassis (et non pas sur les bogies) :+1:

Le frotteur est classique et de bonne longueur :+1:

Le poids de l’ordre de 500 grs est plutôt flatteur pour une production avec une caisse en matière plastique:

Et maintenant, place aux photos de la machine :slight_smile:

Les feux sont bien sûr à leds blanches “chaudes” …

… avec la présence des fanaux rouges:

La machine dispose d’un logo célébrant les 150 ans des chemins de fer allemands en 1985 (cela ne nous rajeunit pas …)
On notera aussi que les pantographes sont trés fins et se replient bien à plat, et çà, j’adooooore :+1: :+1:

Les cabines disposent d’un éclairage …

… ainsi que le compartiment technique latéral:

La toiture est particulièrement fine et détaillée (le modèle Roco prend un coup de vieux …)

Gros plan sur le bogie:

Et pour finir, une petite vidéo :slight_smile:

Bilan:

:+1:

  • belle reproduction fine dotée des raffinements actuels
  • fonctionnement souple, pas de soucis sur les aiguillages en voie C
  • sonorisation plutôt flatteuse (même si je ne sais pas encore régler le volume …)

:-1:

  • attention aux pièces balladeuses à assurer avec un point de colle
  • moteur un peu bruyant (lié à la fréquence de hachage du décodeur ; c’est ce qui m’avait frappé avec la BR 191)

En conclusion, satisfait de mon achat :+1:

Au plaisir d’échanger sur ce modèle :slight_smile:

Amicalement

Bernard

3 « J'aime »

Bonsoir Bernard,

A ce rythme on ne peut pas te suivre, encore une jolie machine bi-tons que tu nous présentes. Je n’ai pas de modèles Piko mais à te lire ce sont de très beaux produits. Ton parc électrique est très très bien achalandé, tu peux tracter toutes sortes de trains.
Félicitations pour ce bel achat.
Sincèrement.
Philippe

ps: en parlant de soldes, moi je me suis orienté sur un nouveau four de cuisine. Dans le magasin où j’étais cet après-midi, y avait malheureusement pas de trains.

2 « J'aime »

Merci pour cet essai complet de la BR 181 Piko.

Je dois dire que la marque réalise de belles machines bien finies et bien pensées. Ce constructeur est dynamique aux niveau des sorties. Il reste un maillon faible qui est maintenant avéré : le décodeur.

J’espère que le patron de cette marque nous lit car s’il remédie à ce soucis en implantant un ESU ou un ZIMO, il aura tout à gagner.

En attendant, voici le pictogramme de la locomotive pour la CS.
Bonne nuit !

BR 181

Bonjour

Je confirme: les modèles Piko sont de plus en plus jolis et fonctionnent bien. La seule ombre au tableau reste ces décodeurs qui sont perfectibles : bruits du moteur engendré par le hachage du courant de traction , réglage du volume non directement accessible en Mfx et probablement d’autres choses que je n’ai pas encore rencontré.

Et merci pour le pictogramme pour la CS :+1:

Amicalement

Bernard

Bonjour Philippe,

Il serait tout de même étonnant qu’une solderie de fours à Royan offre aussi des locomotives Märklin… :grinning: :grinning: :grinning:

Ne peut-on remplacer le décodeur Piko par un autre modèle (ESU par exemple) ?

Absolument !

C’est ce que j’avais essayé sur la BR191 avec un décodeur ESU LokPilot (non sonore celui-ci, c’était juste pour essayer et juger du résultat).

Le bilan était très positif avec une marche souple et surtout beaucoup plus silencieuse qu’avec le décodeur d’origine Piko dont le courant de traction génère un bruit désagréable du moteur.

La plupart des modèles Piko disposent d’une connectique Plux22.

Amicalement

Bernard

Bonjour,

Effectivement l’électrique Br e52 sound de chez Piko a aussi un de ces mauvais décodeurs. Moi j’ai les modèles Fleischmann E 52 et ep5 avec décodeur Zimo.
Mon ami qui me répare, entretient mes trains, ne me conseille pas de prendre Piko, il reçoit pas mal de locomotives à réparer dont le décodeur ne fonctionne plus.

Philippe

Bonjour Bernard, bonjour à tous,

Effectivement, PIKO fait de très beaux modèles dans la gamme expert et j’ai déjà acquis une BR 151 (non sonore) et une BR 120 (sonore).
J’attends la BR 181-215 en version TEE de l’opérateur SEL (voir fil des news); elle est bien arrivée il y a 10 jours mais le détaillant m’avait envoyé un modèle 2 rails analogique alors que j’en avais demandé un en 3 rails digital non sonore => Retour à l’envoyeur et attente de la bonne version.
Et comme toi, cette machine était arrivée avec 2 tampons en pièces baladeuses ainsi qu’une des petites plaques photogravées situées au-dessus du tampon côté conducteur également sortie de son logement.
Pour le réglage du son, il faut aller sur le site PIKO pour télécharger la notice du “Smartdecoder 4.1 sound”, détecter la machine en DCC et aller dans les Cv qui figurent normalement dans la notice au niveau de “susi bank”.
Sinon en Mfx, tu remontes combien de fonctions ? 15 ou 28 ?
Perso, sur la BR 120 sonore, en Mfx je ne remontais que 15 fonctions, en DCC j’avais les 28 !
A signaler aussi que ce décodeur PIKO (ou plutôt Uhlenbrock à la sauce de) connait un conflit entre DCC et Mfx ce qui fait qu’à un certain moment le déclenchement d’une fonction ne se réalisera qu’après 2 appuis successifs sur la touche.
Cela m’a tellement gavé que j’ai résolu le problème en neutralisant le mode Mfx.
Le truc c’est de lancer une détection de la machine par la centrale => Elle remontera en DCC. Après, dans la programmation des CV, sélectionner le CV12 et lire sa valeur; celle-ci doit remonter en “62”. Il faut remplacer 62 par 31 et valider, ainsi on neutralise le mode Mfx et la détection automatique mais on remonte d’office les 28 fonctions.

Bonjour à Tous

Merci @bertrand_v pour tes précieux conseils.

En fait, ni 15, ni 28 …

En Mfx, la CS2 me propose 20 pictogrammes et on voit bien qu’il manque des fonctions par rapport à la notice et que le mapping n’est pas le même :frowning:

C’est probablement la solution pour avoir un fonctionnement complet du décodeur mais c’est un peu dommage pour une machine de ce niveau, d’autant que le support du protocole Mfx est un argument de vente poussé par Piko … et que l’âge aidant, je trouve que la détection automatique de la machine et de (toutes) ses fonctions sont de vrais conforts d’utilisation.

Chargé dans la CS2 :+1:

Amicalement

Bernard