CROCO45 - BR 191 Piko

Bonjour

Je vous présente ce matin une seconde “boite à ozone” à bielles que j’affectionne particulièrement: la BR 191.

Il s’agit d’un modèle Piko de la gamme Expert:

Il s’agit de la référence 51543 époque IV (mon époque de prédilection) en version 3 rails et équipé d’un décodeur digital sound compatible MFX (les fameux “smartdecoder”). La version époque 3 doit sortir cette année.

La machine est bien protégée:

Cet emballage ne vous dit rien, avec les documentations rangés dans un compartiment sous la machine et qu’on l’on extrait par le coté ?.. :slight_smile:

Les quelques accessoires à monter:

Les documentations: (Ici pas de carte mémoire fournie car le décodeur est Mfx :+1: ) ; Le design de la notice de droite ne vous rappelle toujours rien ?.. :slight_smile:

A noter que la machine est maintenue dans l’emballage sur une embase avec deux picots métalliques:

Ca devrait tracter :slight_smile:

La liste des fonctions:

Le décodeur étant Mfx, on se contente de poser la machine sur la voie et la centrale fait le reste :+1:

Pour les pinailleurs (dont je suis :slight_smile: ) il faudra renommer la machine dans sa numéroteur époque IV.

L’impression donnée par ce modèle est plutôt flatteuse (je sais, ce n’est pas du “ganz metal”, juste du vulgaire plastique):

Pas de soucis particulier pour déplier les pantographes :+1:

J’apprécie particulièrement le rendu du train de roues :+1:

On le voit, je suis plutôt favorablement impressionné par le rendu de cette machine Piko dont je n’avais pas en encore acquis de modèle.

Donc maintenant, faisons tourner cette machine … ou pas …

Tout se passe bien d’un coté; En revanche, de l’autre, impossible de passer une bête aiguille voie C en position déviée :frowning:

On remarque aussi un fort grésillement provenant du décodeur (ou du moteur qui n’apprécie pas la fréquence de hachage ?..) ; Cela ne m’inspire pas confiance … :thinking:

Là, pas de bissel, pas de ressort balladeur … le pied à coulisse va rapidement révéler le coupable:

Le premier essieu du coté incriminé est totalement hors cote :rage:

Les autres sont mieux mais l’écartement n’est pas vraiment stable (à ma décharge, pas facile de mesure et prendre une photo en même temps …)

A comparer avec une machine Märklin étalon (BR 103):

J’ai donc recalé l’essieux incriminé et le problème est résolu. Mais cela n’inspire pas confiance sur la fiabilité dans le temps du modèle …

Hormis cet épisode, le fonctionnement est plutôt souple avec de bons ralentis; La bande sonore est honnête mais sans égaler la E52 Fleischmann qui reste ma référence.

En conclusion:

:+1:

  • belle reproduction, notamment le train de roues
  • reconnaissance automatique du décodeur Mfx
  • fonctionnement souple

:-1:

  • écartement des essieux instable
  • fort grésillement du couple moteur-décodeur

Donc impressions plus que mitigées pour ce modèle … d’ici à ce qu’il rejoigne la BR 175 dans le carton de retour …

N’hésitez à compléter mes impressions si vous possédez ce modèle ou si vous avez été confronté à des soucis analogues.

Amicalement

Bernard

Bonjour à tous,

Merci Bernard pour cet essai détaillé et fort bien documenté :+1:

J’aime beaucoup ce modèle que je ne possède pas encore, j’attends de trouver une bonne occasion en Marklin.

Philippe

Merci pour ton essai complet.
J’ai eu également des déboires avec la seule Piko que j’ai acheté l’année dernière, une V60.
Je constate comme toi une belle reproduction, certainement le point où la marque a le plus progressé, c’est incontestable. Mais dès qu’on met en marche, c’est une autre histoire. La bande son était bonne mais le moteur était catastrophique. L’histoire s’est dégradée quand j’ai voulu rentrer dans les CV du décodeur avec ma CS2 pour régler le moteur, là le décodeur a complètement perdu les pédales, j’ai perdu des fonctions et le matriçage est devenu n’importe quoi. Bref retour à l’envoyeur, je ne conçois pas de sortir une belle somme pour un produit déficient.

Oui je me souviens de ton post (j’y ai d’ailleurs pensé au moment où j’ai cliqué pour commander cette BR 191 …).

Ce qui me gêne le plus, c’est le bruit de grésillement du couple décodeur-moteur qui me fait penser à un réglage incorrect du pilotage moteur (fréquence). Mais je n’ai pas trop envie de jouer avec les CVs après ton expérience avec ta V60 …

Amicalement

Bernard

Bonjour Bernard,
D’après la notice, le réglage du moteur se fait via les CV 51 à 56.

Bonsoir Bertrand

Merci de l’info ; Je vais regarder mais néanmoins je m’attends à ce que les CVs soient correctement réglés d’origine, cette machine ayant été acquise neuve digitalisée d’origine.

Et la mésaventure de @mfxman me refroidit un peu de bricoler les CVs …

Je vais probablement déjà tenter un reset du décodeur, on ne sait jamais …

Amicalement

Bernard

Attention au reset, c’est ce qui a mis le bazar dans mon décodeur, les fonctions se sont retrouvées dé-matricées et j’en avais même perdues certaines.

Patrice

Bonjour Patrice

Merci de la mise en garde car je me serais effectivement exposé à quelques déconvenues :frowning:

En gros, on perd toute la configuration spécifique du décodeur à la machine :-1: … donc on oublie le reset …

Je vais regarder si je peux agir sur les CVs moteur comme le suggère Bertrand, sinon c’est retour à l’envoyeur.

Amicalement

Bernard

De rien Bernard.
Le décodeur Piko n’a pas la souplesse d’utilisation d’un décodeur ESU, les manipulations donnent des sueurs froides, tout perdre sur une reset n’est quand même pas banal.
Pour revenir à ton problème, j’ai l’impression que le moteur est coupable, il ne doit pas être de bonne qualité et est donc hyper controlé par le décodeur, d’où ce bruit important. Il faudrait ôter la compensation de charge pour voir déjà comment il se comporte.
Par contre je note comme sur ma “feu V60”, une belle bande sonore puissante et une belle finition.

Bonjour Bertrand

Je ne vois pas où ces CVs sont mentionnés dans la doc du décodeur ?

Tu as trouvé l’information dans quel document ?

Merci

Amicalement

Bernard

Bonjour,
Il faut absolument éviter de prendre des Piko sonorisés d’origine, le décodeur est un Uhlenbrock amélioré à la sauce Piko.
Protocole pour “Calibrer” automatiquement le décodeur au moteur de votre motrice.

1 - Il faut un tronçon de voie de programmation de longueur comprise entre 2 et 3m sans risque de chute pour la motrice.
2 - Sélectionnez la motrice sur votre centrale DCC, vérifiez le sens de marche, et mettez la vitesse à 0.
3 - Désactivez la fonction F1
4 - Appelez la CV54 et écrivez la valeur 0. (en mode voie de programmation ou en mode POM)
5 - Activez la fonction F1, la motrice va démarrer à sa vitesse maximum pendant 2 secondes puis elle va s’arrêter.
6 - Dès lors, les bon paramètres de ce moteur ont été enregistrés dans les CV 52 à 55.

Ceci est pour les décodeurs ESU, je pense qu’il en est de même pour tous les décodeurs.

Bonjour,
Ne crois-tu pas que ce calibrage n’est pas déjà fait en usine ?
Attention si le moteur est mauvais, le décodeur ne pourra pas faire de miracles. Je trouve de manière générale que les fabricants ne se cassent pas trop avec les moteurs souvent très “cheap”. Pour quelques euros de plus on passe à côté de bons moteurs. Roco a des moteurs certainement pas cher mais tourne avec 3 à 4 références qu’il maitrise parfaitement. Marklin a tendance à faire une référence de moteur par locomotive, du coup c’est assez aléatoire même si la production actuelle à l’air d’avoir fait beaucoup de progrès de ce côté là.
Bon courage avec la Piko mais ce que j’entends sur la vidéo sans son me parait pas bon.

Bonjour Bernard,

J’ai trouvé cette notice sur le forum Stummis, là où tu as posé ta question, mais plus haut dans la page.
Voici le lien donné dans ce forum allemand pour la notice de cette machine (voir page 10)
https://www.piko-shop.de/is.php?id=27671

Que le calibrage du moteur soit fait ou pas, il y a des CV qui existent pour ça. Autant s’en servir dans ce cas.
En usine, les petites mains chinoises testent juste la machine sur un circuit. La locomotive avance fait du bruit, tout fonctionne et ça s’arrête là.

1 J'aime

Bonsoir Bernard,

Hormis une BB 66000 qui elle fonctionne très bien, j’avais acheté il y a 2 ans une BR 103 digitale de chez Piko, neuve, elle partait complètement en vrille entre la marche avant et arrière, l’inversion des feux etc. Bref, je me suis dit plus jamais ! Je l’ai revendue une bouchée de pain alors qu’elle était neuve et qu’elle n’avait même pas fait 2 tours de circuit.

A+

Manu

Bonsoir

Merci de vos commentaires pour m’aider à solutionner mon soucis.

J’ai fait 2 derniers tests:

Test du décodeur Piko sur un banc d’essai:

On obtient le même grésillement désagréable.

Test d’un décodeur ESU installé dans la machine:

Et oh surprise, marche silencieuse …

C’est donc le “smartdecoder” qui est en cause. Peut être a-t-il un défaut ?..

Le plus cocasse, c’est que la notice du décodeur précise bien


“• Fonctionnement silencieux du moteur grâce à la commande du moteur à 18,75 kHz”

Donc j’ai pris la seule décision qui s’impose: retour à l’envoyeur :frowning:

Je vais voir le détaillant pour un échange avec une version DC analogique associée à un décodeur ESU Loksound. La pose du frotteur ne devrait pas être un soucis car les bogies sont déjà prévus pour.

Amicalement

Bernard

Tu as bien raison, aucune raison de payer pour des produits non aboutis. Il faut que les fabricants comprennent qu’ils ne peuvent pas se moquer de leurs clients .
Quand je vois toute la publicité que le PDG de PIKO fait en personne sur les réseaux, je me dis qu’il pourrait consacrer ce temps auprès de ses équipes afin d’aboutir ses productions.

Bonjour Bernard,

Moi aussi quand j’avais voulu acheter la Br E52 et l’Ep 5, j’avais vu les modèles sonorisés de chez Piko. Mais heureusement mon ami Mark qui me chouchoutte mes locomotives m’avait fortement déconseillé d’acheter des produits Piko. Le roulement avec ces décodeurs est catastrophique.
C’est pour cela que j’ai acheté les 2 Fleischmann avec décodeur Zimo, la Rolls des décodeurs.

Renvoie le tout c’est beaucoup mieux, et ne t’aventure plus dans des produits de cette marque.

Sincèrement.
Philippe