Faire des passe-pieds

Bonjour,

Inscrit il y a qqs jours, je profite des d’experts en tout genre pour essayer de résoudre un petit problème de décors.

Le système 3 rails présente des avantages mais aussi des inconvénients.
Je souhaite faire des passe pieds sur des voies Marklin K…seulement voilà, les picots sont gênants (mais nécessaires). Même problème pour un passage à niveau. Bien sûr en gardant une certaine “essstétique”.

QQ’UN a une suggestion ???

D’avance merci
Claude papaciela

Bonsoir Claude,

C’est une question qui m’intéresse aussi car sur mon premier projet en cours (dépôt diesel - L'héritière d'Obourg) j’ai prévu quelques passe-pieds comme tu dis, et je suis en Voie C.

Le problème c’est la pose des planches avec une certaine épaisseur, incompatible avec la hauteur des picots.

Une planchette fine avec des petits trous pourrait fonctionner, j’ai quand même un doute car la planchette doit être vraiment fine. Il faut s’intéresser à cet aspect là, les planchettes classiques ont toutes les chances de ne pas convenir, et leur épaisseur est rarement indiquée sur les sites de vente.

Une autre option très personnelle, pour l’instant, est de me créer un coupon spécial avec aux deux extrémités la connexion voie C habituelle et au milieu du coupon un montage comme j’ai réalisé ici : Une débutante dans le décor - Ep2 - Noyer la voie C

Ah moins que je trouve une meilleure solution. Je n’ai pas encore eu le temps de regarder réellement comment faisait les autres, le problème est finalement assez classique, il doit y avoir plusieurs approches en fouillant un peu le net avec google.

Concernant le passage à niveau, j’ai récupéré un passage à niveau 74924 avec des kits d’extensions 74930. La voie est déjà noyée et je pense kit basher ce passage à niveau pour plus de réalisme. A suivre dans un épisode de mes aventures de débutante, mais pas tout de suite, ce PN est sur mon prochain module qui sera lancé au plus tôt fin 2021.

@+

Bonjour,

Dans mon sujet “Les Robertmonts”, j’explique comment je fais les voies noyées (autour des âges 181). dans les 10 premières pages, j’explique également comment je ballaste et patine la voie C pour qu’elle ne ressemble plus du tout à de la voie jouet.
Il y a aussi des passe-pieds : j’utilise du papier, tout simplement. (photo du résultat notamment page 268).

Bonne continuation.

1 J'aime

sur mon réseau modulaire, je crois avoir utilisé du bois très fin (trouvé dans les boites à cigares) comme les boites de camemberts mais en plus fin
cordialement
Alain

Bonjour Julie, Alain, Hub,

Merci de vos retours, je vais aller fouiner ds les posts et autres endroits suggérés.
Avec la voie K ce n’est pas tant l’épaisseur de la pièce de bois qui me pose problème mais “l’effacement” maximun des picots.

Bon je “réflichisse” encore, je fais qqs essais et je vous en reparle.

Cordialement
Claude papaciela

Re-bonjour Pascal… plutôt que Hub (désolé).

Je viens de faire un tour à Robertmonts. Très, très belle réalisation. bravo l’artiste.

J’ai vu les passe pieds et autre voie noyée… Ca me va bien.

J’ai aussi vu un Tub Citröen avec de jolies pub’s (meubles). Les réalises-tu toi même ou as tu un pro qui fait du “sur mesure” avec un modèle fourni ?

Merci de l’aide,
Cdlt
Claude

Bonjour,

Compliqués ces passages planchéiés…
J’ai fait plusieurs essais pas trop satisfaisant, ou c’est trop épais, ou la série de trous sur la planche en bois fait bizarre
Voila le dernier en date pas complètement satisfaisant sur un plan esthétique mais fonctionnel

Ici ce sont des petites planches de chez Decapod

Je pense refaire un essai en les photocopiant sur un support plus fin pour voir

Philippe

Bonjour,

Pourquoi ne pas tout simplement utiliser un carton de la minceur qui va bien et que l’on peut éventuellement écraser sur les picots pour les faire discrètement ressortir ?

On peut ensuite toujours le peindre façon bois.

De plus, les passe-pieds modernes (par ex. de ST Rail) sont constitués de panneaux à châssis aluminium avec revêtement caoutchouc noir. Sauf à vouloir représenter une ambiance de chemin de fer vicinal du 19e siècle, adopter les solutions modernes, ce n’est pas mal non plus.

Bonsoir, Philippe commence déjà par combler par du ballast entre les bords des voies et les bords des quais pour que tu puisses avoir les passages planchéiés horizontales.

3c63f768830b354bd575f8a5b9608717f9350876_2_666x500

Bonsoir Claude,

J’avais trouvé ce système assez bien fait, mais au rendu très (trop ?) moderne que j’avais suggéré à Julie pour son pont tournant :

1 J'aime

Une idée me traverse l’esprit en regardant ce passage sur voies : limer les picots sur la largeur du passage, déposer les planches entre les 2 rails et fixer ensuite un fil de fer très fin à la place des picots. Le fil pourra se confondre avec l’interstice entre 2 planches du passage, et assurer la transmission du courant au matériel roulant…

Pourquoi pas, mais il faut faire cela avant le montage de la voie, et être sur que le fil résiste dans la durée aux passages des frotteurs.

Pour m’a part la voie n’est plus démontable et je vais effectivement combler les bords avec un peu de ballas et faire une tentative en photocopiant les planches sur un support un peu plus fin

Philippe

Si le frotteur des machines est plus long que le passage planchéié, il ne devrait pas y avoir de problème de captation du courant, non ?
Autant couper les picots du passage planchéié?

Solution à éviter, évidemment :slight_smile:

Bonjour Pascal, Christian et les autres.

Citation
J’ avais pensé mais…
Citation
c’est la réflexion que je me suis fait.

Pourtant, avec certaines conditions, ça devrait “marcher”. Comme je suis un peu têtu, j’ai tenté la solution Christian.

Donc, sur un bout de rail K, j’ai limé (Dremel) trois picos. puis collé une traverse de 5mm de large (en fait deux de 2,5mm) sur l’emplacement des picos, puis les traverses entre rail et celles du milieu. Les traverses couvrant les picos doivent être moins épaisses que la hauteur des picos et large d’au moins la largeur du ski (patin/frotteur). Ainsi, le dit ski ne se lève pas et du fait qu’il mesure au mini 50 mm, il touche toujours (soit d’un coté soit de l’autre) les picos d’alimentation.
Essais réalisé, et essai concluant : la loco de test (une BB 9200) traverse le passe pied.
Mes traverses sont faites avec du bois récupéré sur les flancs d’une boite de fromage (camenbert ou Epoisse).

Je vais essayé d’améliorer encore, je vous dirais mes trouvailles.
Je pense que l’extrapolation pourrait se faire pour un passage à niveau (de 100 mm de largeur de chaussée) en gardant seulement un ou deux picos au milieu pour faire la liaison. Mais ça c’est pour plus tard.
Bonne fin de dilmanche.
Claude papaciela

2 J'aime

Pour éviter les difficultés de contact du patin, il reste possible de remplacer la planche de bois du milieu par une plaque d’acier… Bon, je sors :arrow_right: :slightly_smiling_face: :upside_down_face: :slightly_smiling_face: