Le nouveau réseau de la CIC

Lancement d’un nouveau réseau Ho modulaire

Épisode 303 ● Après bientôt cinq ans de reprise dans le modélisme ferroviaire, je décide de me lancer dans la construction d’un nouveau réseau Ho. Explications.

Lorsque j’ai repris le modélisme ferroviaire en 2017, je n’avais aucun espace dédié dans notre appartement HLM. J’ai donc entrepris la construction de ce qui ne devait être qu’un unique module prévu pour être installé au dessus du canapé du salon. C’est ainsi qu’est née la « Z.I. Nord », directement inspirée de la célèbre « Rue de Suède », œuvre originale de Yann Baude.

Ce n’est que plusieurs mois plus tard qu’une chambre s’est libérée ouvrant la perspective d’un réseau plus grand. Encouragé par les observations bienveillantes de mes lecteurs à propos de la « Z.I. Nord », c’est donc fort logiquement que j’ai lancé une première extension avec un second module ayant pour thème un petit dépôt. Puis une extension supplémentaire avec « Cordon-les-Bains », un module hivernal.

Photo 2569 : Le premier réseau débuté en 2017. Source : letraindemanu.fr

Un réseau intransportable

Je n’avais plus aucun matériel roulant de mon ancienne collection. Je redémarrais donc à zéro. Compte tenu de mon petit budget, je n’envisageais d’acquérir que deux ou trois machines et donc de me focaliser sur des manœuvres.

Mais, fait inattendu, mon projet a su attirer l’attention de nombreux modélistes et plusieurs d’entre eux sont devenus des mécènes qui tenaient à soutenir l’initiative. C’est ainsi que mon parc roulant s’est rapidement étoffé de plusieurs locomotives et de nombreux wagons, offerts ou cédés à des prix symboliques. Il n’était donc plus question de quelques manœuvres sur 1 m² mais d’envisager de vraies circulations de plusieurs convois simultanément.

Or, après près de cinq années, il faut bien reconnaître que peu de trains ont réellement roulé. Et pour cause : le réseau n’est toujours pas bouclé. Dans cette pièce un peu biscornue, il me reste encore à franchir deux ouvrants : la double porte d’accès à la pièce contigüe au salon et une porte donnant sur un placard stratégique puisqu’y sont stockées nos courses du mois. Impossible donc de condamner ces portes.

Photo 2570 : La Br50 avec son tender-cabine dans ZI Nord. Source : letraindemanu.fr

Le second soucis, et non des moindres, est un problème de captation de courant. Tout le réseau, qui pour mémoire est en système 3 rails, a été construit avec de la voie K que je trouvais plus esthétique que la voie C. Mais voilà, bien que la voie était neuve, mes locomotives plantent en de très nombreux endroits. J’ai tout essayé pour nettoyer, mais rien n’y fait. Y compris avec des locos neuves. J’ai bien envisagé de reprendre totalement la voie, mais la géométrie de la voie C n’est pas la même que celle de la voie K, ce qui pose évidement le problème lié aux aiguilles et par conséquent à l’axe des voies et donc au décor.

Enfin, il faut bien se rendre à l’évidence, ce réseau, tout autant modulaire qu’il soit, est totalement intransportable. Sans même penser à le déplacer parfois pour des expos, ce qui m’avait été suggéré par mes petits camarades, même un simple déménagement serait très compliqué. Tout simplement trop encombrant et trop lourd. Très lourd ! Alors que notre bailleur social envisage d’importants travaux de réhabilitation dans notre cité, plane au dessus de nous désormais le risque d’un relogement forcé d’ici à un an. Et douze mois, ça passe vite. Il est donc impératif que mon réseau soit au moins déménageable aisément et puisse être implanté dans une autre pièce aux dimensions forcément inconnues.

Trois raisons qui m’ont donc incité à changer de braquet et revoir mes objectifs.

Un nouveau réseau vraiment transportable

J’ai tout d’abord envisagé de repartir sur la base d’un réseau monolithique. Mais la petite surface disponible laissait peu de choix. Je voulais absolument éviter l’ovale, trop enfantin à mon goût, et donc un réseau en forme de huit imposait au moins deux niveaux. Un plan paru dans le Loco-Revue 844 de novembre 2017 avait bien retenu mon attention mais aurait nécessité de gros et donc onéreux travaux de menuiserie pour obtenir un réseau facilement déménageable en trois parties.

letraindemanu (2571) plan d'un réseau compact en Ho loco-revue 844 de novembre 2017

Photo 2571 : Plan d’un réseau Ho compact. Source : Loco-Revue 844 de novembre 2017

J’ai donc cherché sur nos forums d’autres options.

Les modules normalisés par la Fédération française de modélisme ferroviaire (FFMF) ont une largeur de 61 cm. C’est plus profond que mon actuelle « Z.I. Nord ». Trop large pour moi. J’ai alors regardé les Modules 3000 du club de Dieppe. S’ils sont moins larges, 36 cm, ce sont des caissons complets avec fond et toiture. Sans doute adapté pour un club, moins pour un particulier en étage sans ascenseur.

Au gré de mes recherches, j’ai enfin trouvé les Modulinos, très en vogue sur le forum e-train (Loco-Revue) et dans les expos. D’une largeur de 32 cm et d’une longueur variable selon les envies, ces éléments en contreplaqué de 10 mm sont extrêmement maniables. Bien-sûr, dans ce concept, les modules ne sont pas en caissons : le fond de décor, fixé au dos des modules, est amovible et la toiture ultralégère est à base de crémaillères.

Cette structure est simple et peu onéreuse.

Photo 2572 : Principe d’un Modulino. Source : trainminiature.free.fr

Contemplation et manœuvres

Compte-tenu de la faible profondeur, ici point de grands faisceaux de voies. La ligne principale est à 13 cm du bord de la façade en surplomb d’une dizaine de centimètres. On a donc un relief qui met en valeur l’essentiel : les trains qui y circulent. Malgré l’étroitesse des éléments, on peut caser une seconde voie : voie d’évitement en gare, voie de débord marchandise, voie de remise, embranchement particulier,… On a donc tout ce qu’il faut pour contempler les rames qui circulent et manœuvrer quelques wagons. L’espace est suffisant pour placer quelques jolis bâtiments et s’attarder sur un décor soigné.

Les rames seront courtes comme sur l’ancien réseau : environ 90 à 100 cm, locomotive comprise. Cela représente des trains marchandises de six wagons à essieux ou des rames voyageurs de trois à quatre « trois-pattes » ou de deux Bruhat. Somme toute, c’est la rame-étalon de l’ancien réseau.

Les interfaces étant identiques, on peut donc aisément adapter les longueurs à la pièce du réseau. La légèreté de chaque élément permet un démontage rapide et un transport facile.

Ce nouveau réseau sera donc conçu pour contempler ma modeste collection et pratiquer quelques manœuvres sur les embranchements.

Récupérer au maximum

L’ancien réseau est déjà en cours de démontage. L’idée est bien-sûr de récupérer un maximum d’éléments de cet ancien réseau : bâtiments, végétation, décor, électricité, … Je vais essayer de sauver le plus possible. j’ai une chance, c’est d’avoir tout posé sur une sous-couche de Dépron®, ce qui devrait m’aider notamment pour la sauvegarde des bâtiments. Du moins je l’espère.

Le module 4, module hivernal, est déjà démonté. Le chalet des Grisons (qui sera réutilisé sur un futur Modulino hivernal) est rangé. Le guidon d’arrêt a également pu être récupéré ainsi que tous les sapins.

Pour autant, l’ancien réseau n’a pas été vain. Il m’a permis de découvrir de nouveau produits et m’a familiarisé à de nouvelles techniques. Il a aussi été sources d’erreurs que je pourrai éviter sur ce nouveau projet.

Photo 2573 : Début des travaux sur le nouveau réseau. Source : letraindemanu.fr

Et le nouveau réseau est déjà en cours de construction dans une autre pièce, temporairement. Les voisins vont être content avec la scie sauteuse….

Emmanuel

3 « J'aime »

Les nouveaux départs et projets c’est top ! Repartir sur de nouvelles bases, de nouvelles techniques, de nouvelles histoires. Je vais suivre avec attention. Bonne suite !!

Salut Manu,

Le train c’est le mouvement, …je pense que tu auras bien plus de plaisir dans le cadre de ton nouveau projet, le plan est en tout cas fort attrayant…

Bon travail,
Amitiés
Thierry

Oui, repartir sur un nouveau concept, c’est motivant.
Ma grande crainte etait la xestruction du decor, tout etant collé.
Mais le demontage du dépôt me montre que mon choix initial de tout pose sur du Dépron etait une bonne idée !

1 « J'aime »

Oui, l’idee du reseau est une boucle en forme de L. Ce qui me permettra de conserver un acces au placard et l’acces à la piece du reseau sans condamner les portes. Seule la fenêtre sera condamnée, mais elle l’etait deja avec l’ancien reseau.

1 « J'aime »

Bonne idée de repartir de zéro. On reprend un peu de vigueur et d’enthousiasme. J’en suis à mon 5ème. Pas encore terminé mais je pense déjà à la suite.

Marc

1 « J'aime »

Et puis on bénéficie de toute l’expérience passée pour faire encore mieux :

  • multiplier les prises de courant
  • mettre à la bonne longueur les voies de garage pour accueillir des grandes locomotives
  • avoir plusieurs circuits de circulation séparés pour pouvoir jouer à plusieurs quand un copain passe
2 « J'aime »

Super impatient de suivre ce nouveau départ

1 « J'aime »

Bonjour Manu,

Bon succès dans ton nouveau projet. Construire léger, de manière modulaire un réseau transportable est un concept auquel j’adhère, comme tu sais.

1 « J'aime »

L’enthousiasme mis dans cette nouvelle construction devrait chasser les regrets d’avoir à abandonner la ZI Nord.
Même si tu avais pu la conserver pour l’exposer, tu aurais encore tous ces soucis frustrants de captation, alors que tu étais parti avec du matériel neuf ou quasiment.
On n’arrache le sparadrap qu’une fois.
Et puis, il reste ce fil et ton blog, qui racontent une bien belle histoire. Tiens, celle qui m’a fait venir au petit train.

1 « J'aime »

Bonjour Manu, bonjour à tous

Bon courage, Manu, pour ce nouveau réseau qui te donnera beaucoup plus de satisfaction en le bouclant. C’est vraiment magique de faire croiser deux trains, voire plus. :smiley:

J’ai eu, aussi une mauvaise expérience avec la voie K que j’avais installée dans ma gare cachée, sachant que l’humidité “salée”, liée à la proximité du golfe du Morbihan et de la baie de Quiberon m’était très défavorable. Il faut voir le sel que l’on doit souvent nettoyer sur nos fenêtres :hot_face:

Le passage en voie C a largement amélioré le fonctionnement de mon réseau.
Merci aussi, à la proposition de Gilles29, modéliste du Finistère et modérateur iTrain, qui a migré sur la voie N, et qui a pu me céder un lot de rails C à coût raisonnable.

Amitiés du Morbihan

Jean-Paul

Oui courage Manu, ce nouveau réseau sera un Phénix.

J’ai moi même cassé mon début de réseau monobloc il y a 5 ans à la vue des problèmes de déraillements et électriques que je rencontrais.

J’en profite pour te donner les dimension du module STD du LPT avec deux largeurs 400 et 600 mm.
https://lespassionnesdutrain.blogspot.com/
Plan ModuleV8.pdf (55,2 Ko)

Mon module en 600 terminé, pour te donner une idée.

Module que je vais réintégrer à Mommenheim.

Ooh, je l’ai ajouté à ma collection: Modules Ferroviaires H0 – Thias の blog

1 « J'aime »

Premiers travaux sur le nouveau réseau

Episode 305 • Premiers travaux de menuiserie sur le nouveau réseau modulaire

Après le temps de la réflexion sur le concept modulaire du nouveau réseau, les travaux de démontage de l’ancien réseau ont débuté.

Le Dépron a sauvé mes bâtiments

Le démontage du module hivernal n’a pas posé de soucis particulier compte-tenu de son état d’avancement. Le chalet des Grisons, le guidon d’arrêt et les sapins enneigés ont pu être récupérés sans aucun dommage. En tout état de cause, cette dépose m’a conforté dans mon choix d’un nouveau réseau puisqu’elle a nécessité une destruction structurelle de ce caisson d’angle volumineux.

Mon inquiétude se portait plus sur les modules « Dépôt » et « Z.I. Nord » (Vidéo) qui étaient presque terminés, en particulier sur la récupération des éléments de décor dont les bâtiments et la grue à eau fonctionnelle. Lors de la construction, j’avais posé tout mon décor sur une sous-couche de Dépron® 6mm collée à la colle vinylique. Ce choix initial m’a permis de récupérer intact tous mes bâtiments et leurs éclairages ainsi que la grue à eau fonctionnelle. Tous mes personnages Preiser ayant été collés à la Colle21 sur une couche de peinture acrylique ont également pu être sauvés. Seuls les fins fils électriques des lampadaires n’ont pas résisté, ce qui va m’inciter à repenser leur fixation à l’avenir. Bien-sur, la végétation n’a pas pu être récupérée dans de bonnes conditions. Quant au caisson lui-même, j’ai pu rabioter tout le matériel électrique 14v, l’éclairage 220v, un peu de menuiserie et presque toute la quincaillerie. Globalement, l’opération de recyclage est plutôt réussie sur ce module 2 et s’avère encourageante pour le futur démontage de « Z.I. Nord ».

Premiers modules du nouveau réseau

Comme une phase de démontage est toujours un peu déprimante après cinq ans de travaux, j’ai donc décidé d’entamer parallèlement la construction du nouveau projet.

Ce futur réseau se veut vraiment transportable facilement. Je me suis donc inspiré du concept « Modulinos » présenté par le Rail Miniature Castrais.

![letraindemanu (2575) norme modulinos source rail miniature castrais|690x489](upload://tOJCkOihEJp2MISpyYwxLHbUZNO.jpeg)

Photo 2575 : Interface Modulino. Source : Rail Miniature Castrais

Etant en 3 rails et n’ayant donc pas à me relier à leurs modules, j’ai quelque peu adapté leur système à mes besoins.

Mes modules sont en contreplaqué de 10 mm.

Après avoir confectionné un gabarit en Carton-Plume©, je le reporte sur mes huit morceaux de bois que je découpe à la scie sauteuse. Je perce ensuite les orifices ø 12 mm, les boulons de liaisons étant du ø 10 mm avec des écrous papillons.

Photo 2576 : Huit premières interfaces inspirées des Modulino. Source : letraindemanu.fr

Les façades avant ont une hauteur de 5 cm. Les faces arrières 15 cm. Les façades avant et faces arrières sont collées à la colle néoprène en gel sur les tranches des interfaces. Avec un foret à bois de ø 2 mm, je fore des trous Ceux-ci vont éviter au bois des interfaces d’éclater. Puis je consolide avec des vis à tête cruciforme de ø 2,5 mm et de longueur 20 mm. Le foret à bois étant fin et donc fragile, je vous conseille d’en avoir toujours un d’avance.

Photo 2577 : Découpe du fond de décor du Modulino d’extrémité gauche de la future gare. Source : letraindemanu.fr
Photo 2578 : Le Modulino d’extrémité gauche de la future gare. Source : letraindemanu.fr

Sur le premier module ci-dessus, se situera la sortie Ouest de la future gare. L’interface de droite a donc été coupée à plat pour permettre la pose de la future plateforme de voie avec son évitement et le bâtiment voyageur.

J’ai ainsi fabriqué les quatre premiers modules du futur réseau. D’une longueur identique de 58 cm, les les trois premiers à gauche recevront la future gare sur une longueur de 172 cm, de quoi disposer d’une voie principale et d’une voie d’évitement. Désirant conserver deux meubles de rangement, ces quatre premiers modules seront portés par deux tasseaux de grosse section.

Photo 2579 : Les quatre premiers modules du futur réseau. Source : letraindemanu.fr

Prochaine étape : Pose des feeders électriques et pose de la voie C.

Emmanuel

4 « J'aime »

La compagnie est en recherche de ses premiers éléments de voie C

Il me faudrait un aiguillage à gauche et deux aiguillages à droite, motorisables, (standard, R2), un élément courbes de contre-courbe des aiguillages, et des éléments de voie droite (188 et 172) pour obtenir une voie directe, une voie d’évitement et une voie pour la halle marchandise. L’ensemble de la gare sera disposée sur les trois modules de gauche (170 cm hors tout). Bref, une gare très simple.

Matériel d’occasion mais en état de marche.

Merci de faire vos propositions en MP.

Emmanuel

Après le demontage du depot, demontage de ZI Nord… ca fait tout drôle.

3 « J'aime »

Bon travail, Manu, et surtout bon amusement :slight_smile:

1 « J'aime »

Il y a un truc que je regretterai, dans cette aventure interrompue, c’est de ne pas avoir vu aboutir les cartes pour “scénarios de jeu”. Le principe semblait intéressant et transposable.
Peut-être sur les prochains modulinos ?

2 « J'aime »

Oui j’attends aussi ces cartes !

J’ai aussi prévu quelque chose en ce sens sur Obourg pour ceux qui passeront le visiter.

C’est plutôt transposable avec des cartes locos, des cartes wagons, des cartes objectif, des cartes chances … en fonction du terrain de jeu.