CROCO45 - Présentation de la RH 372 des CSD de Roco 79222

Bonjour à Tous

Cela faisait un petit moment que je n’avais pas présenté une nouvelle arrivée au sein de ma (petite …) collection :wink:

J’ai eu envie de m’écarter des classiques machines allemandes, suisses ou autrichiennes et ai jeté mon dévolu sur une motrice électrique de l’ancienne Tchécoslovaquie : la série Rh 372 des CSD.

Cette machine est dans la réalité bi-courant et ainsi apte à circuler en Allemagne, ce qui en fait un matériel apte à cotoyer mes machines DB.
A noter qu’il existe la même machine en livrée plus classique DDR.

Ce modèle est fabriqué par Roco dont on retrouve la boite devenue classique:

Sa référence en 3 rails est 79222. Elle est dotée d’un décodeur digital sonore Zimo. A noter que sa fabrication se trouve dans l’Union Européenne:

Petite surprise, Roco est revenue à un emballage à base de polystyrène:

La machine est néanmoins bien maintenue avec un cache en plastique transparent:

Elle repose sur un fond en mousse:

Les pièces détachées restent classiques:

  • boyaux de freins et réservoirs non échancrés pour les expositions en vitrine
  • une grappe métallique comprenant deux jeux d’immatriculation de la machine (372 008 et 372 012)
  • une pairre d’attelage court Roco

La documentation est elle aussi classique …

… ou pas … Il faut se connecter sur internet en utilisant le QRCode fourni pour récupérer la documentation propre au décodeur sonore … bof bof …

Au niveau poids, cela devrait le faire :slight_smile:

L’implantation du frotteur Roco est classique, condamnant comme usuellement l’essieu moteur intérieur (donc 3 essieux moteurs sur la version 3 rails par rapport aux 4 de la version 2 rails).
Les boitiers NEM pour les attelages sont montés sur un dispositif à élongation :+1:

Bien posons la chose sur les rails … Et là, surprise ! Contrairement à une autre Roco 3 rails digital récente, la machine est reconnue en Mfx !! (j’ignorais que Roco/Zimo avait adopté cette norme)

Bon, le reconnaissance reste (trés) basique:

  • nom générique “ZIMO”
  • pas de configuration automatique des fonctions qui restent nommées F1, F2, etc …

Mais reste que la CS2 la voie bien comme une machine Mfx:

Bon, passons maintenant aux photos de la bête :slight_smile:

J’ai trouvé originale sa livrée à base de rouge et jaune, notamment les pantographes dans cette dernière couleur:

A noter les 4 feux blancs sans aucun filet de lumière parasite :+1:

Je suis moins convaincu par le coté rectiligne de la main courante en dessous des pare-brises …

Les feux s’inversent en rouge, c’est du classique sur les matériels actuels. On doit certainement pouvoir les éteindre mais n’ayant pas téléchargé d’internet la documentation complémentaire relative au décodeur (notamment le détails de ses fonctions), je n’ai pas pu tester cette possibilité.

La ligne est pour le moins “carrée” !

En mode “manoeuvre”, un seul feu blanc s’éclaire à chaque extrémité quelque soit le sens de machine:

Les compartiments moteur s’éclairent. Je ne suis pas arrivé à éclairer les cabines de conduites. Soit il n’y a pas d’éclairage dans celles-ci (mais ce serait étonnant s’il y en a derrière les fenêtres centrales), soit le mode Mfx ne le permet pas. Je vais dans tous les cas désactiver le mode Mfx trop “light” et reconfigurer la machine dans son mode natif DCC.

Cela ne va pas être forcément facile de coller les plaques de numéros sur les faces nervurées de la machine …

Et voilà enfin la bestiole en mouvement :slight_smile:

Il faut noter la présence d’un “power pack” :+1:

Donc le bilan:

:+1:

  • belle reproduction, belle présence sur les rails
  • fonctionnement à la Roco, souple et puissant
  • présence d’origine d’un “power pack” (certainement uniquement sur les modèles digitaux sound).
  • pas de soucis de passage sur la voie C
  • sons “dans la norme” ; c’est du classique pour une motrice électrique qui sera dans tous les cas moins démonstrative qu’une vapeur ou un diesel

:-1:

  • documentation du décodeur non fournie directement
  • reconnaissance Mfx (trés) partielle
  • les rambardes des faces avants non rectilignes

En conclusion, satisfait du modèle :slight_smile:

Au plaisir d’échanger sur cette machine originale :slight_smile:

Amicalement

Bernard

3 « J'aime »

Bonjour.
Belle bête. Bravo pour l’achat.
J’ai l’impression que toutes les barres, poignées, etc. sont en plastique. C’est le cas ?
Merci

Jolie machine :grinning:
Ça change des modèles db

1 « J'aime »

Bonjour Bernard,

Originale et atypique dans le sens où on a pas l’habitude de voir ce type de machine sur nos réseaux.
Roco comme à son habitude réalise un beau modèle et comme avec ses précédentes productions et privilégie l’utilisation du DCC pour obtenir la totale sur sa centrale, adresse 3 par défaut je suppose.
As-tu des wagons ou des voitures Tchéquie à coller derrière pour faire une rame ?

Merci pour la petite vidéo de présentation.

Laurent

Bonjour,

Modèle atypique et haut en couleurs !
PIKO avait déjà reproduit plusieurs versions DB et DR dans sa gamme “Classic” ainsi que celle des CSD et des MAV (Hongrie).
La technologie d’alors, c’était décodeur 8 broches, pas d’autres fonctions que la commande des feux.
Perso, dans cette gamme PIKO, j’ai la BR 180 en version DB Cargo pour laquelle j’ai installé la commande séparée des feux rouges par F1 et F2.
Si ROCO décline son modèle en version DB couleur rouge bordeaux, je me laisserai peut-être tenté (sauf à upgrader ma PIKO avec un décodeur sonore et à y installer éclairage cabine et salle des mahines, ce qui n’a pas l’air bien difficile).

Bonjour Laurent

Malheureusement non (ou tout au moins pas encore :slight_smile: )

Cela a été un achat “coup de coeur” donc non réfléchi …

Amicalement

Bernard

Bonjour,

Merci pour ce retour d’expérience sur cette locomotive très colorée et très sympa.

Je suis surpris du mode mfx car sur le site il n’en parle pas du tout, je pense plus à un erreur de programmation du décodeur sur le CV12. Je te conseille de repasser en DCC pour éviter quelques mauvaises surprises, car il y a bien des éclairages cabines par exemple.
Il ne parle pas non plus du power pack, qui serait une bonne nouvelle si la marque venait à le démocratiser.
En revanche, la pub insiste sur la partie sonore “16 bits avec 2 haut parleurs”, cela devrait donner un son plus abouti et tu ne sembles pas l’avoir perçu comme tel puisque tu le qualifies “dans la norme”.

Belle acquisition et avec Roco, on est jamais déçu.

Bonsoir

Oui c’est ce que j’ai essayé de faire ce soir avec la CS2 mais je ne suis pas arrivé à faire réagir la machine en DCC une fois qu’elle a été détectée en Mfx (via une autre loco programmée en adresse 3 DCC). Il va falloir que je réessaie sur une centrale DCC pure qui n’a pas de Mfx pour éviter un éventuel conflit.

Voici l’effet du Power Pack:

  • le VT92 (Märklin) à droite n’en dispose pas
  • au milieu la 372 Roco
  • à gauche une Jacquemin REE aussi équipée d’un Power Pack

La durée est de l’ordre de 1 à 2 secondes (moteur arrêté, probablement moins en fonctionnement). La Roco fait légèrement mieux que la REE.

Amicalement

Bernard

1 « J'aime »

C’est super ces power pack, j’ai une ESU qui en a un et c’est très efficace contre les micro coupures de la voie.
Le fonctionnement est parfait :+1:

Bonsoir à tous

Märklin n’a ouvert que le protocole mfx original. C’est normal que dans les implémentations des autres marques, il ne fonctionne que jusqu’à F16.

Je n’ai pas encore l’expérience des décodeurs mfx autre que Märklin et ESU, mais avec ESU, il est parfaitement possible d’accéder aux CVs en DCC même avec le mfx activé, il suffit d’utiliser la voie de programmation et une loco DCC dans la centrale (idiotie de Märklin puisque la transmission centrale - décodeur fait fi de l’adresse DCC). Il suffit de mettre la loco sur la voie de programmation et tenter une lecture de CVs.
SI cela ne marche pas, il est possible de désactiver temporairement le mfx dans la centrale.
→ puis modifier comme indiqué auparavant.
C’est seulement après cette manip que la loco réagira aux commandes en DCC, cela aussi c’est normal.

C’est d’ailleurs très utile d’avoir une loco factice sur l’adresse DCC 3 pour ce genre de manipulation et le test des locos neuves.
La dernière mise à jour de la CS3, modifie fortement la programmation en DCC, de ma compréhension cela revient vers le fonctionnement standard du DCC (on choisi un CV, on peut le lire et/ou l’écrire, puis on passe au CV suivant.)

Depuis le passage au format PluX, Roco équipe ses locos Sound avec un PowerPack light, comme celui des notices des décodeurs ESU et Tams. Un ou deux condensateurs montés entre le V+ et la masse décodeur (sur un V+ dédié au condensateur sur les décodeurs Zimo et ESU, ce qui fait partie de la norme PluX.)

Sylvain

Bonjour Sylvain

Merci de ces précisions.

Sur le décodeur Zimo installé sur cette Roco, j’ai bien accès à des fonctions au delà du F16. Sur la BR181 Piko, j’en ai 28 de détectés.

J’ai deux machines Mfx non Märklin/ESU : cette Roco et une Piko (la BR181 présentée ici). Force est de constater que leur implémentation du Mfx est loin d’égaler les décodeurs originaux :frowning:

C’est bien la Pin 6 ?

Merci

Amicalement

Bernard

De mémoire, car je ne l’ai fait que 2 fois, il faut écrire la nouvelle valeur dans le CV 12. Pour cela, créer le CV avec ta CS2 en restant dans le mode de départ mfx, logo dossier avec un + en bas de l’écran. Une fois fait, saisir la valeur à intégrer dans le décodeur. Ensuite supprimer la locomotive de la base et la recharger en mode manuel DCC.

Image1

Pour la valeur à choisir, si par défaut il y a 117, en mettant le bit 6 à 0, la valeur serait 53.