[Tuto] Transformer un autorail 2 rails DC en 3 rails AC digital

Transformation du X73500 Jouef en version 3 rails AC digitale

Voici quelques photos de la conversion en 3 rails AC de mon autorail X73500 Jouef.
Ok ce n’est pas de l’époque III ou IV, mais le principe est applicable à d’autres machines initialement en 2 rails DC.

J’ai suivi une méthode décrite sur le forum 3 rails

Si je suis content du résultat, il faut reconnaître que c’est plus facile à lire qu’à faire ! Il s’est avéré nécessaire de déshabiller complètement le patin Märklin de son attache bakélite ainsi que recreuser encore un peu dans le boggie afin que le patin puisse remonter le plus haut possible en position replié.

Un fil mince et souple est soudé directement sur le patin et passé dans l’axe creux de fixation du boggie. Il ressort avec les autres fils de captage du courant sous le plancher de l’aménagement intérieur.

Ensuite le plus délicat. … fixer le patin. J’ai mis 2 gouttes de colle seconde et puis j’ai littéralement refondu le plastique de l’intérieur du boggie sur la base du patin avec la panne de mon fer à souder 15 watts.

Ensuite, couper les fils de captage (au ras du circuit électronique) de courant d’un côté (avant et arrière) et les ressouder de l’autre côté, ainsi tous les essieux sont regroupés sur la même piste électrique.

Souder le fil du frotteur à la place d’un des fils précédemment coupés. Et voilà c’est fini, reste à remettre proprement tous les fils en place. Je précise que ces opérations demandent des lunettes et même une loupe sur pied, car pas facile. Il faut également un fer à souder de qualité avec une pointe très fine et qui chauffe peu, 15 watts dans mon cas. Bref ça demande de la précision et de la délicatesse …

Le travail s’achève par le remplacement du module analogique par le lokpilot v4.

Ensuite petit test de fonctionnement avec une MS2 … stress qui monte … Je lance la recherche automatique de loco … et miracle, le Lokpilot est trouvé tout seul en MFX, ouf !

Je teste les fonctions … ok, ça marche !

Essais de roulage … ok, ça marche !

Moi y en a content et il ne me reste plus qu’à remonter la caisse, faire une petite vidéo pour les copains et ultérieurement peaufiner les réglages de CV, placer des passagers … mais bon plus tard …

Pour l’instant je savoure et suis content de ne rien avoir cramé et que tout fonctionne du premier coup !

En conclusion, travail demandant du soin mais pas insurmontable. Mais je vous avoue que je préfère acheter une machine équipée directement en 3 rails …

2 « J'aime »

Bonjour Vincent

Belle transformation :+1:

Il est vrai que depuis l’avénement des décodeurs digitaux qui permettent de traiter naturellement le coté électrique de la transformation, c’est bien la fixation du frotteur qui donne le plus souvent du fil à retordre !

Pour ma part, j’hésite à coller le ski et privilégie un montage mécanique démontable pour permettre son changement en cas d’usure. Mais c’est une contrainte de plus à prendre en compte et pas toujours évident de pouvoir en fonction des caractéristiques du bogie, notamment le diamètre des roues qui ont l’air bien petites dans le cas de ton autorail.

Par exemple, sur un diesel Brawa BR 216, j’avais imprimé un nouveau fond de bogie en impression 3D afin de permettre de dégager un logement suffisant pour fixer un ski avec une vis.

Amicalement

Bernard

Bonjour Bernard,

Merci pour ta réponse :wink:

Ton choix de fixation mécanique démontable par vis du frotteur est le meilleur à mon sens, je suis entièrement de ton avis. :+1:
Quand cela est possible, c’est l’idéal en effet.

Amicalement,
Vincent

Bonjour Vincent
Bravo pour cette modification qui permet d’avoir un joli automoteur français sur nos réseaux.
J’ai moi aussi réalisé cette chirurgie et j’ai deux questions pour toi.
1- Il me semble entendre sur ta vidéo le même « tacatacataca » que chez moi lors du roulement de la machine. Tu confirmes? Pour moi ça vient du frottement des roues au passage sur les tirefonds internes des rails. Qu’en penses tu?
2- j’ai du resserrer la distance entre les roues sur les essieux pour éviter les déraillements quasi systématiques sur les aiguillages. Chez toi ça a l’air de passer. Tu as laissé l’écartement d’origine?
Voici le lien vers ma transformation SNCF Série X73500 - Jouef Hornby - #112 par xarklin
Et vers la vidéo Les trains de Xarklin - #219 par xarklin

Bonjour Xarklin et merci pour ton compliment. :wink:

Très beau ton travail, super !
J’ai été confronté aux mêmes problèmes que toi.
1- Oui il y a bien un léger “tacatacataca” mais dans mon cas il provient du trotteur Märklin et se manifeste principalement lors du franchissement des aiguilles. Sans doute qu’un trotteur Roco ou Mehano permettrait de le faire disparaître, à mon sens ce sont les plus silencieux.
2- J’ai également été obligé de resserrer un peu la distance entre les roues sur les essieux tout comme toi.

Encore bravo pour ta transformation.
Amicalement,
Vincent

Bonjour
Bravo , très bonne opération…

1 « J'aime »

Merci Marcus :wink:
En plus le principe reste valable pour d’autres modèles.