Un train de secours incendie sur le Chemin de fer de Vendée

Un train de secours incendie sur le Chemin de fer de Vendée

Épisode 326 • En ces périodes de fortes chaleurs, le risque incendie est important pour les trains touristiques qui exploitent des locomotives à vapeur. Le Chemin de fer de Vendée a donc décidé de se doter d’un train de lutte contre les incendies.

Les exploitants de chemins de fer touristiques et en particulier ceux utilisant des locomotives à vapeur sont toujours inquiets lors des fortes chaleurs estivales puisque leur préfet est à même d’interdire la circulation de leurs convois dans le cadre de la prévention des incendies.

Pour limiter ce risque, les équipes du Chemin de fer de Vendée (CFV) ont décidé de se doter d’un train de premier secours incendie.

Photo 2681 : Draisine de lutte contre les incendies. Draisine pompier du Chemin de fer de Vendée. Infographie : REE Modèles pour le CFV

L’été 2020 : le déclic

C’est à l’été 2020, assez chaud, que nait le concept, comme nous le rappelle Maxime Mathon, chef d’Exploitation : « Ce convoi est né à l’été 2020 particulièrement chaud lors duquel de nombreux incendies se sont déclarés sur la ligne où nous circulons. Immédiatement et pour éviter toute interdiction préfectorale de circuler, ce qui aurait été une catastrophe pour nous en période de Covid, nous avons mis en place une draisine incendie « bricolée » pour pallier au risque d’embrasement des talus ».

Ce premier train, fabriqué «à l’arrache» répondait certes à l’urgence des besoins, mais était loin de satisfaire aux standards esthétiques de la compagnie, toujours soucieuse de montrer à ces voyageurs des trains d’une grand propreté. Mais l’essentiel fût qu’il soit opérationnel rapidement. D’autant que la période de Covid compliquait depuis plusieurs mois le fonctionnement de l’association et donc les travaux.

Photo 2682 : Premier train pompier du Chemin de fer de Vendée mis en service à l’été 2020. Crédit : CFV

Hiver 2020-2021 : rénovation complète

Passée la saison estivale, les bénévoles se sont alors lancés dans une longue période de rénovation de ce train de secours comme nous l’explique Maxime : « Durant l’hiver 2020-2021, il est décidé de rénover intégralement la draisine et son wagonnet afin de créer du spectacle en gare et sur la ligne. En effet, la draisine, vue par plus de 10.000 personnes en saison, méritait un rafraichissement. La draisine est intégralement décapée et repeinte ».

Photo 2683 : Remisage de la draisine pompier du Chemin de fer de Vendée pour travaux de rénovation à l’hiver 2020. Crédit : CFV

Après remisage, les premiers travaux consistent à décaper l’ancienne peinture rouge délavée, presque rose, de la draisine DU65.

Photo 2684 : Travaux de décapage de l’ancienne peinture sur la draisine pompier du Chemin de fer de Vendée à l’hiver 2020. Crédit : CFV

Puis, vient l’étape de l’application d’une couche d’apprêt.

Photo 2685 : Application de la couche d’apprêt sur la draisine pompier du Chemin de fer de Vendée à l’hiver 2020. Crédit : CFV

Enfin l’étape de mise en peinture en « rouge incendie » comme il se doit.

Photo 2686 : Application de la peinture rouge incendie sur la draisine pompier du Chemin de fer de Vendée à l’hiver 2020. Crédit : CFV

Armement incendie

On dit d’un véhicule d’intérêt général qu’il est «armé» lorsqu’il est doté de tout son équipement. Pour un véhicule de lutte contre les incendies cela comprend bien évidemment «la tonne», c’est à dire sa citerne, sa motopompe et ses agrès : tuyaux, lances, … Ainsi que ses avertisseurs spéciaux.

letraindemanu (2687) la draisine DU65 du train pompier du Chemin de fer de Vendée printemps 2021

letraindemanu (2688) la draisine DU65 du train pompier du Chemin de fer de Vendée printemps 2021

Photos 2687 & 2688 : La draisine DU65 du train pompier du Chemin de fer de Vendée au printemps 2021. Crédits : CFV

« Le wagonnet quant à lui, reçoit une cuve de 4000 litres d’eau conçue sur mesure par un métallier local, une motopompe pouvant délivrer suffisamment de débit ainsi que des lances. Un circuit d’eau est également monté jusqu’à l’avant de la draisine pour avoir une lance de l’autre côté du convoi. Le circuit électrique est également repensé avec l’ajout de feux, sirènes… sur le wagonnet et la draisine » nous explique Maxime. Des bandes de visibilité frontales ainsi que les sérigraphies latérales ont été ajoutées.

Le train pompier rénové est lancé en mai 2021 pour ses premiers essais. « Les documents de sécurité et d’exploitation ont été modifiés avec le STRMTG pour la circulation de cet engin en marche à vue derrière le convoi vapeur, et ce à chaque sortie » précise le chef d’Exploitation.

Photo 2689 : Essais du train pompier du Chemin de fer de Vendée en mai 2021. Crédit : CFV

Le train de secours incendie a été développé par et pour les membres bénévoles de l’association.

Photo 2690 : Le train de secours incendie du Chemin de fer de Vendée en été 2021. Crédit : CFV

Il n’y a pas eu de convention particulière avec le Service départemental d’Incendie et de Secours de Vendée, le SDIS 85, avec lequel le CFV entretient néanmoins des relations régulières. C’est un membre de l’association, ancien sapeur-pompier volontaire, qui a formé les autres membres du CFV.

Nul doute que ce train pompier saura inspirer des reproductions sur nos réseaux modèles.

Toujours soucieux de la sécurité de ses voyageurs, les sapeurs-pompiers du SDIS 85 et les bénévoles du Chemin de fer de Vendée avaient organisé en avril dernier un exercice conjoint d’accident sur un passage à niveau afin de permettre aux bénévoles de l’association de réviser leurs procédures d’intervention en cas de sinistre.

Photos 2691 & 2692 : Exercice d’accident à un passage à niveau. Chemin de fer de Vendée avec les sapeurs-pompiers du SDIS 85 en avril 2022. Crédits : CFV

Le Chemin de fer de Vendée place la sécurité de ses personnels, de ses voyageurs et de l’environnement, dont il contribue au rayonnement, au centre de ses priorités. On ne peut que les féliciter pour ses initiatives qui prouvent que le bénévolat n’est pas antinomique du sérieux.

Emmanuel
Remerciements à Maxime Mathon, chef d’Exploitation au Chemin de fer de Vendée.
Tous les crédits photographiques : Avec l’aimable autorisation du Chemin de fer de Vendée

Site officiel : Chemin de fer de Vendée

7 « J'aime »

Belle restauration. Merci pour les clichés.
Et encore un roi du volant qui colle sa voiture dans le fossé, faut vraiment être doué !!!

1 « J'aime »

Pour le coup, tu as du sauter des lignes, car la voiture dans le fossé est un exercice de secours SDIS85 / CFV.

1 « J'aime »

Bonsoir,

Sur ce coup là, j’ai été tellement content de ce reportage photographique, que j’en ai oublié de lire le texte d’accompagnement. En attendant, je le redis, c’est une très belle restauration surtout pour du roulant pas courant.

1 « J'aime »

Quel projet sympa ! Merci pour les infos

Vue en action en septembre dernier entre Mortagne sur Sevre et Les Herbiers

4 « J'aime »

Merci pour la vidéo, je l’ai insérée dans mon article.

1 « J'aime »

Merci pour ce reportage, l’association s’est fait plaisir sur l’habillage de la draisine !
Concrètement, comment est-elle utilisée ? Est-ce qu’elle roule quelques kilomètres derrière le convoi touristique afin de détecter et d’éradiquer les départs de feux éventuels ?

1 « J'aime »

Oui. La rame incendie roule en marche vue derriere le convoi vapeur. Cest pour ca qu’il a fallu un nouvel agrément du STRMTG, non pour le vehicule draisine lui-même, mais pour la marche a vue derrière un convoi voyageurs. Installation d’une liaison radio entre convoi suivi et convoi suiveur pour signaler des arrêts et pour les passages des PN.