Transformation 3R du pont Frateshi

Bonjour

Dans le cadre de l’annexe traction de mon réseau (Cravaillon- condensé de Cravant et Cavaillon), il me fallait un petit pont tournant pour tourner une petite vapeur type 040 et une voie pour alimenter le parc charbon. Suite à l’article de Y. Baude dans le LR710, j’ai opté pour le pont tournant Frateshi. Le Fil qui suit décrit la transformation en 3 rails du pont et un essai de francisation.

Photo du pont à l’origine
http://img834.imageshack.us/img834/7757/dscn6287.jpg

Pont transformé mais pas encore patiné.
http://a.imageshack.us/img84/5811/dscn6511.jpg

Bonjour et merci pour les photos, Patrick :smiley: .

J’aurais aimé savoir ce qui s’est passé entre ta première et ta dernière photo ?!? :unamused: :lol!: :lol!: :lol!: :unamused:

A+,
Amitiés :sunny: ,
Christian

Bonjour Christian

Tu as été très rapide à commenter ce premier post. Je vais essayer de décrire cette transformation dans les posts qui vont suivre.

A+ Patrick

Les deux principaux problèmes ont été la mise en oeuvre du rail central et la bonne hauteur des rails entre le pont et les voies d’arrivée.

  1. J’avais envisagé à l’origine de garder les traverses et rails existants et de coller un platelage en laiton antidérapant (comme sur la plupart des ponts francais) que j’aurai peint ou bruni chimiquement. J’avais cependant un doute sur la bonne conductibilité. D’autre part, des essais ont montré que le frotteur écaille rapidement la peinture et abime (légerement) la gravure de l’antidérapant, notamment sur les entrées.

  2. Hauteur et homogénéité de la voie frateshi avec la voie K. La diffrence de hauteur peut être compensée en limant les supports (au niveau de la vis et des pieds du support rotatif) du plateau tournant . Mais cela entraine une différence inestéthique entre le niveau du platelage et le sommet du rebord de la cuve. Enfin la couleur des rails et la forme de la voie Frateshi sont très différentes de la voie K.

J’ai donc opté pour supprimer les traverses et voies Frateshi et les remplacer par un coupon de voie K.

Photo un peu floue du plateau tournant sans les traverses et rails Frateshi

http://a.imageshack.us/img802/2757/dscn6309.jpg

Mise en place d’un morceau de carte plastique au milieu du plateau tournant pour permettre la fixation du plateau à l’axe d’entrainement. Il est nécessaire de positionner le sommet de cette pièce à 2mm sous le niveau supérieur du plateau pour éviter que la tête de vis ne touche la plaque de laiton

http://a.imageshack.us/img641/5478/dscn6306.jpg

Mise en place du coupon de voie K. Il est nécessaire de couper la traverse centrale pour laisser de la place à la tête de vis et au tournevis.

http://a.imageshack.us/img802/2757/dscn6309.jpg

J’ai donc opté

:smiley: :smiley: :smiley:
:wink: :wink:

Bonjour Patrick

Merci pour les photos. “Good Job”! :wink:

En mettant en place un coupon de voie K, j’ai résolu le pb du rail central. Concernant le platelage, j’avais deux options : soit faire comme Y. Baude et mettre de la carte plastique, soit un “vrai” platelage antidérapant à partir de laiton photogravé. J’ai essayé de faire les découpes correspondantes aux plots dans de la carte plastique mias c’est galère et esthétiquement rien à voir avec du platelage antidérapant d’une plaque laiton.

Je me suis donc mis à la photo gravure. J’ai acheté chez le Train Magique le kit de gravure chimique. Après des premiers essais sur des petites pièces, j’ai attaqué la réalisation d’un plaque de platelage antidérapant. J’ai utilisé Autocad (mais Corel est aussi bien) pour créer les typons. Le dessin a été transféré sous Corel pour faire le remplissage des surfaces et export en Pdf pour l’impression sur feuille de retroprojection.

Puis sequence classique : passage à l’insoleuse, révélateur et gravure dans le bain.

Tout cela peut paraitre compliqué mais c’est en fait très simple et je suis étonné par la qualité et les détails obtenus avec ce matériel non professionnel.

Photo de la première plaque. La plaque fait 125 x 250 mm et une épaisseur de 0.3 mm

http://img839.imageshack.us/img839/473/dscn6344.jpg

Détail de la plaque gravée

http://a.imageshack.us/img294/5546/dscn6345l.jpg

A partir de la plaque en laiton, j’ai découpé 4 bandes de 14 mm de larges sur 125 mm de long. Chaque platelage utilise deux bandes mises bout a bout. Le support extérieur du plateage est réalisé en profilé en I de 220 x 4 x 2 mm ( Weber Matériaux) sur lequel sont soudées les deux plaques.

Les plaques sont ensuite percées tous les 21 mm et à 2 mm du bord pour acceuillir les pieds de la rambarde.

http://img828.imageshack.us/img828/386/dscn6348.jpg

Puis les extrémité des plaques sont arrondies

Le platelage central est réalisé en trois morceaux, deux plaques de 12 x 100 mm et une plaque centrale de 12 x 23 mm. Cette plaque nécessaire pour avoir accès à la vis.

Le plus dur est de fraiser tous les trous pour laisser passer les plots. Si c’était à refaire, je le ferai en découpe chimique.

http://a.imageshack.us/img33/6774/dscn6351c.jpg

photo du centre du plateau tournant

http://a.imageshack.us/img237/6718/dscn6350uz.jpg

Pour les rambardes de ton pont qu’as tu utilisé?

Une fois le travelage peint et le plateau tournant mis en place dans la cuve, je me suis rendu compte que la représentation par Frateshi des roues et de leurs supports n’était pas terrible.

http://a.imageshack.us/img52/2347/dscn6297.jpg

En parcourant le net, je suis tombé sur un article de P. Buisset sur la démolition du pont tournant de la Villette. Il avait pu prendre des photos des extrémités de plateau tournant. Je n’ai pas retrouvé le site sur lequel j’ai trouvé ces photos et je me permets d’en poster une, très intéressante, en remerciant par avance M. Buisset.

http://img832.imageshack.us/img832/622/ponttournantplateausurg.jpg

A partir de la, j’ai décidé de refaire cette partie. Comme cette partie n’est guère visible une fois le plateau en place, il est possible de simplifier le support et mettre des vraies roues. Mais j’envisage de pouvoir présenter sur le réseau la mise en place du plateau sur pont, avec une grue.

J’ai fait un prototype de caisson en laiton avant de passer à la réalisation des caissons par photogravure.

J’ai commencer par araser la représentation du caisson Frateshi.

http://a.imageshack.us/img251/2169/dscn6371.jpg

Puis j’ai réaliser les typons pour le proto du caisson. Il est fait en trois parties: face avant, face arrière et flasques (?) des roues. Je ne maitrise pas encore bien la gravure et on voit des rayures sur les plaques, principalement dues à des rayures sur les typons. La representation des écrous n’est pas terrible, car j’ai essayé de graver à moins de 0.3 mm et l’attaque chimique a été trop forte.

http://a.imageshack.us/img230/3042/dscn6357.jpg

Photo du nouveau caisson avec des roues pleines (j’ai cru voir des roues à rayons en réalité) Roco.

http://a.imageshack.us/img713/6117/dscn6365.jpg

L’ancien et le nouveau

http://a.imageshack.us/img28/7522/dscn6360a.jpg

Le nouveau caisson monté et pré-peint. Note : Je trempe quelques minutes (2 à 3) le caisson soudé dans de la soupe ( acide chlorydrique saturé avec des morceaux de laiton et soudure) et la peinture (Tamya FX1) tient bien.

http://a.imageshack.us/img641/3016/dscn6373.jpg

Résultat final (a noter que que le rendu des couleurs du platelage par mon APN n’est pas très bon, trop brun/rouge)

http://img835.imageshack.us/img835/3389/dscn6473.jpg

La réalisation des jambes de support des travelages latéraux est faite simplement à partir de profilés evergreen en T. J’ai constaté qu’il y avait plusieurs manières de réaliser ces supports, soit en profilés en T, soit en L et arrondis, soit en tole pleine ( existe-t’il un type de support par région ?).

http://a.imageshack.us/img697/9458/dscn6383.jpg

http://a.imageshack.us/img204/7500/dscn6382o.jpg

Ces profilés (ainsi que le profilé en I) sont peints en Tamya XF (medium grey). J’ai fait l’erreur de les monter à ce stade, ce qui fait que quand j’ai mis en place le système de blocage du pont, j’en ai tordu et cassé qlq uns et j’ai été obligé de les repeindre plusieurs fois.

Une fois lancé sur le détaillage du pont (c’est le problème de savoir ou s’arrêter !!), je me suis dit qu’il serait intéressant de modéliser le système de verrouillage. A partir de photos du net et notamment des photos des ponts de Longueville et Ambérieu, j’ai envisagé un verrouillage mécanique avec leviers de chaque coté qui commanderaient aussi le verrouillage opposé.

Le système est prévu pour simuler l’entrainement de cocardes violette.

Pour cela j’ai réalisé en découpe chimique les supports des tringles situés sous les travelages latéraux. Vu le nombre et le fait que la pièce sur laquelle ils étaient fixés était en laiton, j’ai trouvé cela plus simple que de les faire en carte plastique.

Première réalisation des supports de tringlerie. Essai raté car il y a eu un décalage au niveau de chaque face du typon et on s’apercoit que les côtés des supports ne sont pas alignés + mauvais temps de gravure chimique

http://a.imageshack.us/img442/458/dscn6384.jpg

Soudure des supports sur le profilé en I

http://a.imageshack.us/img84/3764/dscn6388.jpg

http://a.imageshack.us/img525/2614/dscn6386.jpg

La tringlerie de verrouillage est faite à partir de tiges de laiton de 0.5 mm.

Les chappes sont faites en bande de laiton de 1 mm environ, découpées dans une plaque laiton de 0.1 mm et mis en forme autour d’une mèche de 0.3 mm. Les chappes sont ensuite soudées sur les tringles.

Photos des tringles avec les chappes avant peinture.

Gros plan sur l’un des cotés. La petit boite grise est censée représenter le mécanisme de renvoi d’angle pour positionner la cocarde violette.

Autres vues

Les deux bras de commande de verrouillage sont réalisés dans une tige de laiton de 0.5 et font 27 mm. Une chappe en U est soudée à une des extrémités.

Les deux cocardes (7 x 7 mm) sont taillées dans une plaque laiton de 0.1 mm et soudées sur une tige de 34 mm (diametre 0.5 mm). Un support, identique à ceux utilisés pour la tringlerie de verrouillage, est soudé sur la rambarde, au droit du mécanisme de renvoi de commande de la cocarde

http://a.imageshack.us/img146/8229/dscn6463.jpg

http://a.imageshack.us/img62/792/dscn6465g.jpg

Vue de dessous du mécanisme de verrouillage. On remarque les deux tringles principales, reliées par une petit tringle et sur laquelle viendra reposer le bras de commande.

http://a.imageshack.us/img716/9375/dscn6469.jpg

Les deux fils jaunes qui viennent du circuit imprimé ont été remplacés par un rouge et un marron. Le rouge est divisé en trois pour alimenter les plots de chaque côté du coupon de rail et un petit plot qui a été soudé sur la plaque de travelage située au centre (au dessus de la vis).

Le fil marron est aussi divisé en deux pour alimenter chaque rail. Pour éviter la difficulté de souder sur les rails, j’ai l’habitude de scier une éclisse en plusieurs morceaux de 2 à 3 mm. Je soude le fil sur un morceau d’éclisse et enfile l’éclisse dans le rail. Un coup de peinture et c’est bon.

http://a.imageshack.us/img529/9489/dscn6467a.jpg

On distingue bien sur cette photo les deux parties d’éclisse sur chacun des rails.

http://a.imageshack.us/img811/5046/dscn6477n.jpg

Pour l’évacuation de l’eau j’ai prévu deux grilles (8 x 8 mm) qui sont aussi réalisées en gravure chimique. Deux découpes sont fraisées dans la cuve et peintes en noire (XF1). Les grilles sont peintes avec un mélange XF64 (Flat Red Brown) et XF1 (flat black).

Les 4 trous de la cuve et les nombreux trous de gravure situés sur le bord sont bouché au Putty Tamiya.

Enfin la cuve est badigeonnée à l’aerographe avec du medium Gesso pour donner une texture béton.

:appl: :appl: :appl: :appl: :appl: :appl: :appl: :appl: :appl: :appl: :appl:

Félicitations Patrick, j’en reste sur le c… !!!

Du travail d’orfèvre :heart: :heart: :heart: :heart: :heart:

N’oublie pas de nous refaire des photos lorsque tu l’auras placé en situation. :Coeur: :Coeur:

A+,
Amitiés :sunny: ,
Christian

Bonsoir Patrick

Du beau travail… ça promet! :cheers:

bonsoir et merci à vous pour vos commentaires très sympa et encourageants.

Il va cependant se passer du temps avant de voir le réseau achevé et le pont en situation.

Amicalement

Patrick