Pantos à moitié levés?

Bonjour,
Quelqu’un saurait-il comment fixer les pantos de manière à ce qu’ils ne soient qu’à moitié levés, pour ne pas avoir de soucis avec la ligne de contact ?
Merci d’avance.

En expo, j’ai vu 2 solutions :

  • Tout petit fils de fer tordu en crochet aux extrémités …
  • Ou alors fil de pêche très fin, et noué aux extrémités.

Réponse ici par exemple :

Bonjour à toustes,
Si l’on a une belle caténaire bien posée, pourquoi brider les pantos et empêcher le frottement avec la ligne aérienne (c’est vraiment une question).
Alain

Bonjour Alain,

2 éléments de réponse :

  • La génération du matériel roulant, plus il est récent, plus les pantos sont fins et réalistes , et donc plus fragiles. Alors la pose doit être parfaite.
  • le réseau : la caténaire représente un investissement assez important, et si on a un réseau avec d’importantes parties cachées, c’est une économie de ne pas en mettre en zones cachée et une sécurité de brider les pantos. (Encore que sur ce point il y a des combines pour assurer la transition. Mais il faut avoir suffisamment de hauteur en zones cachée.)

Philippe

Bonjour Philippe,
Merci pour ce retour, ça fait en effet deux bons éléments de réponse.
Pour ma part, comme j’ai eu l’occasion de l’évoquer dans un autre post, j’ai choisi de réaliser une caténaire fonctionnelle. Mon réseau est assez petit : une quinzaine de mètres de déroulé de voie principale en voie unique, 12 visibles, un garage caché de 5 voies. Pour le garage caché, j’ai fait robuste et économique : du rail Peco code 100 sur des supports maison : pas beau - pas besoin - mais solide. Cette partie est déjà opérationnelle, les pantos étant abaissés progressivement par la courbure du rail en entrant dans le garage. Pour la partie visible, je vais attaquer les travaux dans les prochains jours : je vais tester le fil soudé sur potences JV 25 KV. Si je sais faire et que c’est propre, je continue; sinon j’irai vers une solution commerciale. Mais tu as raison, ce ne sera pas le même budget !
Je vous tiendrai au courant de mes tribulations.
Bonne journée à toustes.
Alain