Mise en oeuvre de la voie K

Bonjour…
je ne le répéterais jamais assez et vous êtes tous très chanceux d’ avoir des anciens qui vous livrent leurs meilleurs réponse à toutes vos questions,…

1- le rail à picots donc ici je le précise se sera pour moi , la voie K…

le rail se présente ainsi:
une file de rails droite
une file de rail gauche
des traverse plastique sur lequel sont enfiché les semelles de rails.
et le picot central, qui traverse les traverses plastique par leur centre ,tous fixé sur une semelle métallique…
Donc sur ce type de rail , les 2 files de rails sont isolée et indépendante des picots…

pourquoi utilisé des rails type 2200 et pas les 2100.

les 2100 , sont les rails de première génération , en métal , qui rouille et s’ encrasse rapidement , sans s’ en rendre compte Marklin à fait la même bêtise que jouef , avoir choisi ce métal bien moins chère que le metal maillechort acec du nickel en plus du cuivre et du Zinc dans le maillechort, ce qui change la teinte de jaune à argenté (en principe).

le rail référence 21.00 est donc de mauvaise qualité ,les ingénieurs conseil marklin que la mauvaise conductibilité des files de rail sera rattrapé par le choix du courant sur le retour à la masse sur la file de rail droite ou la file de rail gauche…le picot étant toujours la file qui fournit le courant…
Bien des marklinistes ont fait part à l’ époque ,des nombreux problemes de retour de courant…

Puis avec l’ avènement du digital , marklin c’ est senti obligé de revoir sa copie sur le choix du métal et ils ont choisis la meilleur formule , inox , un métal qui très difficile à rouiller , avec une très bonne conductibilité et qui s’ encrasse peu…
Bingo , voici le nouveau rail K marklin avec les 2 files de rails en inox , le fameux 2200…

Bon , c’ est vrai , hélas ,la qualité ce paye , et les rails référence 2200 sont un peu plus chère…

Donc ayant connu dans mes jeunes années tous les deboire de qualité des rail en fer blanc jouef , et par la suite des déconvenues avec le rails K ref: 2100…
Mon choix , c’ est très vite fait sur la qualité…le rail référence 2200…

Helas comme toujours , question de moyens financiers ,j’ ai également comme beaucoup acheté sur le web des rails Marklin type K…
Et bien plus tard , lors de la construction du reseau , l’ effrayante erreur de m’ avoir fourgué dans des boites de rails 2200 des rails en 21000…
Donc ,voici le meilleur conseil , toujours acheter des rails neuf…
de meme pour les aiguillages à grand rayon ,toujours acheter de visu en magasin, pourquoi??
certains aiguillages ont des défauts de fabrication ,Marklin est devenu comme toutes les autres sociétés et cherche à rogner sur les prix de fabrication, donc ils ont supprimé l’ agent qualité , et ,il y a répercutions sur la production, donc en magasin , il faut vérifier que les rails qui se déplace soient bien enfiché dans le plastique sur la petite traverse qui se déplace, avec un wagon ,on vérifie que la pièce plastique en pointe, n’ est pas trop enfiché , ou trop relevé , car sa provoque des soubresauts au passage des wagons et des roues de la locomotive…
La locomotive tressaute…
Donc , toujours pour éviter les désagréments et ce valable pour tout ce que vous allez acheter, le meilleur choix ,c’ est en magasin…

Je ne reviens pas sur le choix des rails , car chacun ont des qualité et des problèmes…

  • La voie M est faite pour les enfants , elle encaisse tous les chocs dans la mesure du possible , c’ est une voie solide mais qui accuse son age , les aiguillages sont trés fiable ,en général , le premier réseau des enfants , avec des tracé de voie très serré , pour un faible encombrement…
    Mais le métal coûte cher , et le prix du plastique supplante le métal , surtout si c’ est du plastique de réutilisation bas de gamme.
    donc voici la voie C , comme pour le rail M ,le rail C, est la copie conforme , juste les files de rails sont en inox…,
    Donc , j’ ai choisi le rail K 2200, ou il me faudra réalisé mon propre ballastage, voir mes propres courbes et surtout le choix des aiguillages à grand rayon…

A suivre… :sunglasses:

2 « J'aime »

Bon ,le choix de la voie , est fait…

il faut absolument faire tous les essais et apprentissage…
sur des coupons de rails ,
on se protège les yeux avec des lunettes intégrale.
et on apprend à couper un rail avec le dremel, la coupe se fait lentement, sans trop appuyer , si non , la faible épaissir du disque à tronçonner ne résistera pas à la pression , on coupe les files de rails après avoir tracer avec un feutre les traits de coupe…
on commence par entailler la surface du rail, puis de biais , de couper le plastique et ensuite la semelle métallique…,bien ébavurer , faire au bord de chaque file du rail ,un petit chanfrein ou arrondie.
on redécoupe , la semelle métallique,juste avant la dernière traverse , afin qu’ il ne risque pas d’ avoir un contacte entre les files de rail et la semelle métallique…
puis il suffit avec un cutter de cisailler la semelle de fixation du rail sur la première traverse., d’ y glisser une éclisse , l’ éclisse doit rentrer un peu serrer…Voila pour la première coupe , il en va ainsi pour toutes les suivantes…Puis ,on apprend à se servir d’ un fer à souder , le premier prix fera l’ affaire, un rouleau de matière et un pot de pâte à souder.
premièrement , je dépose un peu de pâte, sur l’ éclisse, et avec le flux ,je viens le faire fondre sur l’ éclisse, j’ en profite pour , après avoir enlever le plastique de protection du fil électrique sur 5 mm, je fait de même , un peu de pâte, et je fais fondre un peu de flux sur le fil multi brins de 0,75 mm on appel cette opération l’ étamage., puis ,on rapproche le fil sur l’ éclisse, la chaleur fait fondre le flux , on attend une minute que le flux soit bien refroidie, et on tire d’ un coup sec sur le fil pour vérifier que la soudure est bonne, la soudure doit être bien lisse et brillante…
on rince avec une éponge bien mouillée la soudure…
je ne soude pas sur le rail , il faut trop chauffer le rail , et malgré le flux et la soudure, la soudure finie par se décoller avec le temps…

  • Voila pour les premiers essais de travaux , pas d’ inquiétude, il faut plus de temps à le dire qu’ a y faire…
    Puis voila , il est possible à ce rail K , d’ enclisser un rail , 2 rail pour le DCC , un rail jouef ou autre sur lequel on y branche un vieux compteur jouef ou autre et on y fait des essais de roulement avec une vieille locomotive jouef, et sa fonctionne, le 2 rails DCC peut rouler sur la voie K…

Il vous faudra 2 type de câbles électriques, :
1- le câble qui sera souder aux éclisses sera de la section 0,75
2- le câble sous le réseau sera ou 1 mm/:2 ou de 1,5 mm/2

A savoir qu’ il ne faudra surtout pas intervertir sur la voie le sens du câblage.
la file de droite sera exclusivement pour le câble rouge…
la file de gauche avec du câble bleu…
le picot , j’ ai choisi du blanc…
Donc de chaque coté de la voie et ce tout le tour du réseau, le câble rouge de 0,75 souder à l’ éclisse.
et de l’ autre coté gauche souder à l’ éclisse un câble de o,75 bleu…
sous le réseau , après avoir percer un trou de 2 mm , on y passe le câble de 0,75 , on dénude le câble de 1,5mm/2 sur 5 mm et on vient souder le câble de 0,75
il en va ainsi pour les 3 câbles principaux , donc un câble de 1,5 rouge
1 câble de 1,5 mm bleu et 1 câble de 1,5 ou 1 mm/2… blanc …
pour la fixation des câbles sous le réseau , j’ ai utilisé des rondelles à placo , avec une pince je plie de chaque coté la rondelle pour y faire un U , je serre la vis et la rondelle, je serre juste à ce que le file soit serrer …chaque câble aura sa file de rondelles , éviter de se servir d’ une rondelle pour y passer 2 câbles de différente couleur , car si la rondelle vient à percer le plastique de protection du câble , tu auras un beau court-jus très difficile à détecter par la suite…
à suivre… :sunglasses:

Le choix de la pièce: et pour quel type de réseau:
le choix d’ utiliser la table ou un modulaire démontable tour de pièce…

Dans les années 1980 , j’ avais installé mon réseau au grenier en tour de pièce sur étagère…A cette époque j’ étais encore débutant , et je roulais en DCC analogique jouef…
je passais toujours plus de temps à nettoyer les rails en métal blanc.puis en mailchort…
j’ avais, comme nous le faisons tous, utiliser des aiguillages court pour gagner de la place et etc…
j’ avais moulte déraillement , du au passage sur les aiguillages , des roues qui se baladaient sur les axes , ou des locomotives à couroie qui patine , par un manque de traction…

  • Le point le plus important, la chaleure…
    l’ été , le grenier devient vite une fournaise , les rails se décollent , se vrillent , se chevauchent , l’ enfer.
    Dans le salon , madame pas d’ accord…
    reste la cave…
    oui , mais une cave humide , c’ est pas bon non plus…
    il lui faut un juste milieux.
    il y a la possibilité de mettre des déshumidification de l’ air et d’ ajouter un radiateur électrique…

Donc pour moi , se sera la cave , avec son évier , le lave linge , le sèche linge, le congélateur , les wc etc…
un plan , et le dessin du réseau…
à suivre… :sunglasses:

Moi , ce que j’ aime c’ est de voir défiler les trains avec de long convois de marchandises ou de 8 à 10 voitures voyageurs…
Donc , la question sur une table pas question.
en tour de piéce, oui , mais démontable , on ne sait jamais…
j’ ai du faire face à beaucoup de problémes qui m’ a obligé à beaucoup de compromis…

Le mot compromis est à retenir , c’ est de devoir s’ adapter au cas par cas, la hauteur , passage de porte , poutrelles métalliques , évacuation des eaux usées, les WC , le lavabo , le chauffage, une armoire dans le coin etc…
le réseau va devoir monter de 4 centimètres de chaque coté des murs et d’ en redescendre de 4 cm…Ce qui m’ a obligé à y faire des essais de roulement avec la plus mauvaise des locomotives et des voitures jouef qui déraille rapidement…
Puis , le choix des supports, cornières en ferrailles , bois pour zone humide etc…
j’ ai commencé par l’ emplacement de la première gare de passage:
j’ ai acheté des panneaux de contreplaqué marine de 10 mm d’ épaisseur.
que j’ ai peins avec des vieux pots de peinture sur toutes les faces et profiles…
la peinture va éliminé les risque de déformation des plateaux de bois selon l’ hygrométrie de la pièce…
j’ ai placé ce premier panneau à sa place définitive…
ce qui m’ a donné la hauteur maximum du réseau, puis 3 autres panneaux contreplaqué marine également peint sur toutes les faces…Sur les panneaux que j’ ai encollé à la colle boxtic , j’ ai placé des carreaux de liège de 10 mm , et pour le séchage, j’ y ai déposé différend poids…

  • Sa y est , le plus dur est fait , reste plus qu’ à percer les murs , sans trop faire de dégâts au carrelage mural…
    Concernant , la gare principale avec les faisceaux de voie , je n’ ai que trois mètres soixante dix de long , sa va être juste pour le garage des longs convois , donc compromis…

Sous chaque panneaux et sous chaque file de voie, j’ ai installé un file de 1,5 mm/2 aux 3 couleurs , rouge, blanc , bleu , sur lesquels viendrons se souder les fileries de 0.75 mm/2…
à suivre… :sunglasses:

oui , beaucoup de compromis.
Mais tous doivent garder l’ idée que le train doit bien rouler , sans patinage n’ y effort…

J’ ai gardé en tète les déboire avec les rails jouef et les perte de courant…
Donc , j’ ai décidé que chaque rails sera alimenter de ses 3 files…

  • un file 0,75 rouge.pour la détection ou le plus.
  • 1 file de 0,75 blanc.pour l’ alimentation des picots.
  • 1 file de 0,75 bleu pour le retour de courant , la masse…
    donc le moindre rail est alimenté, pour les 3 types de fileries…

un cas particulier , les aiguillages.
j’ ai gardé en tète les moultes déraillements sur les aiguillages , donc comme dans la réalité ,pas d’ aiguillage court sur les lignes principales , que des grands rayons…
j’ évite les TJD , qui sont aussi de gros points à problèmes…
j’ ai ajouté avec des bouts de plat d’ éclisse, que je passe entre la traverse et le rail, des points de contacte pour le + comme pour la masse retour de courant…
je viendrais ensuite à y souder le file de 0,75 adéquate…

  • petit aparté sur la soudure du file pour l’ alimentation des picots…
    2 solutions:
  • ou , il suffit de gratter le cuivre apparent en bout de traverse, de déposer un peu de pâte, de flux à souder ,en sorte de faire un étamage…
    il en va de même avec le file de 0,75 …
    j’ ai pris soin de souder 2 files blanc à chaque coté du rail ,
    il va de soi , qu’ il ne faut pas oublier les zones de coupure…
    Les aiguillages seront équipés de trois files blanc…
    Sa évite que le train s’ arrête ou ralentisse sur l’ aiguillage…

en cas de coupure d’ un long rail , il suffira de souder un file blanc 0,75 sur une lame cuivrée voir le plat d’ une éclisse et de la glissée sous la semelle du rail…

en cas , d’ oublie de faire une zone de détection, il est toujours possible de faire 2 coupes au dremel sur la section de voie sans oublier de dessouder les files des éclisses des tronçons de rails pour la zone détecté , de re souder un fil rouge qui passera sous le réseau et qui sera branché à un appareillage de détection…

Ce qu’ il faut absolument faire.
Dans la mesure du possible , toujours mettre une portion de voie droite aussi longue que la plus longue des voitures voyageurs , entre une courbe est une contre-courbe…
Toujours mettre un tronçon de rails de 90 mm avant ou après une courbe.dans la mesure du possible,point particulier , la contre courbe de l’ aiguillage…
point très important , le rayon de courbure…
plus la courbe sera grande , meilleur sera le roulement…
les montées doivent etre progressive.
tout comme dans les courbes , le devers ne dépassera pas 2 mm , et le devers se fera progressivement de sa monté et de sa descente…

Il est toujours possible de revenir sur une zone de voie , même ballastée,on y verse au goutte à goutte de l’ eau chaude, et il suffit de gratter et d’ aspirer le ballaste décollé…

j’ ajouterai que avec la chaleur ou l’ air frais , la voie s’ allonge ou rétrécie , donc il faut laisser un jour d’ un millimètre dans l’ éclissage entre chaque rail…Surtout d’ éviter de coller les rails entre eux…
à suivre… :sunglasses:

1 « J'aime »

oui je rajoute , qu’ à chaque fois que vous avez créé un tronçon , de vérifier le bon roulement avec la pire locomotive et wagons , Si pas de problème, on continu , si , il y a un problème suffit d’ y remédier rapidement…Donc , comme les rails ROCO jouef Fleischmann et peco , les rails sont du même écartement , donc , il n’ y a aucune différence d’ écartement des roues sur les essieux, un wagon, une locomotive en 2 rails CC ou DCC roulera sans problème sur la voie K…
le seul problème que j’ ai eu , un mauvais écartement de roue sur des voitures toute neuve LSmodel ou Roco…

  • on fixe la voie , sur le liége , avec des vis assez longue qui viendrons se fixer dans le bois…
    Avant , d’ encoller les voies , bien vérifier le comportement du roulement , si tout va bien , on passe à l’ opération peinture…
  • il suffit de peindre de chaque coté des files de rails couleur rouille , et d’ essuyer le dessus du rails avec un chiffon imbiber d’ essence F, suffit de faire un mètre puis de passer à l’ opération suivante, si des coulures rouilles arrivent sur les traverses , pas d’ inquiétudes sa ajoutera un peu plus de réalisme , à la patine du rail…Les traverses de couleur marron foncé , la couleur sera selon le type de voie , de débord ou voie de pleine voie…un jus trés liquide suffit pour enlever le coté brillant du plastique…
  • Quand tout est bien sec , on passe l’ ongle du pouce sur le coté intérieur du rail , afin d’ enlever le dépôt de peinture qui risque par la suite d’ encrasser les palpeurs des voitures ou wagons et locomotive.
    Bien nettoyer les dessus des rails avec de l’ essence F…
    puis faire un passage de convois , pour vérification que tout va bien…

les zones d’ aiguillage:
avant la pose , de coller un morceau de plastique transparent sur la zone apparente du mécanisme, bien sur on évite de mettre de la colle sur cette partie transparente…
sa évitera par la suite que la colle à bois par capillarité vienne collé ce mécanisme.
point le plus important, on ne se prend pas la tète,.les rails qui translate, ne seront pas peint, juste passer dessus un feutre couleur rouille…
il en va de même pour les traverses mobiles, pas de peinture, passage d’ un feutre noir ou couleur marron.
Avant le ballastage , on prends un morceau de papier de verre à gros grains, que l’ on peint en noir et que l’ on vient glisser sous la zone de translation des aiguillages , Dans cette partie il n’ y aura pas de ballaste à encoller , dans la réalité , l’ entre-traverse est vide , de sorte que le ballaste ne gène pas à la translation de l’ aiguillage…
Donc la aussi 2 solutions.
ou , on fait d’ abord l’ aiguillage.
ou l’ on fait d’ abord les voies…
le tout ce n’ est pas de finir avant de commencer , mais d’ être prudent pour éviter bien des déboires par la suite…
à suivre… :sunglasses:

bien , nous arrivons au point le plus important…
le ballastage…
il suffit de déposer en tapotant sur un petit réservoir le ballaste entre les rails ,puis de chaque coté des rails.On passe un pinceau sec ,pour bien régaler le ballaste entre les traverses , le ballaste ne doit surtout pas être au dessus des traverses, de même sur les cotés , bien qu’ il y a des exceptions…

  • comme pour cacher un fil de soudure le long de la voie ou autre point, comme une vis de fixation…
  • toujours sur un tronçon de 0,80 mètres , on asperge de l’ eau avec un réservoir à carreau type glassex , le mélange de la colle à bois avec de l’ eau, ne pas hésiter à y mettre plus de colle que d’ eau, une à 2 gouttes de savon liquide., bien secouer le tout, puis en goutte à gouttes, on immerge la voie dans le blanc de la colle…C’ est a la fois affolant, et bizarre , mais la colle en séchant va devenir transparente…
    Attention , à ne pas faire sur les aiguillages , la on s’ applique et on fait attention de ne pas submerger l’ appareil de voie , si il y a un endroit ou le ballaste n’ a pas collé , il suffira de refaire l’ opération en veillant à ne pas submerger l’ aiguillages…
    Attendre 2 à 3 jours que tout soit bien sec , et inspection de la voie , tout ce qui est au dessus des traverses sera éliminé , en grattant simplement avec le plat d’ un tournevis, bien enlever les grains qui se serait coller à l’ intérieur des rails ainsi qu’ a coté des picots…
    En cas d’ oublie , ce grain de cailloux usinera rapidement le patin de la locomotive…
  • bien passer l’ aspirateur , en faisant un brossage avec une brosse à dent, ce qui éliminera tout ce qui n’ est pas bien collé…
    refaire un nettoyage des files de rails avec de l’ essence F, puis revérifier qu’ il n’ y a plus de grains décollé qui reste sur les rails ou dessus des traverses…
  • On fait un passage avec un premier wagon soit jouef soit Marklin…
    et on repasse l’ aspirateur…
    Pourquoi…??
    Car si par malchance le wagon décroche un cailloux , qui lorsque la machine passera avec son patin , le cailloux risque de se retrouver dans les engrenages , et la c’ est la cata…
    le passage d’ un coup d’ aspirateur coûte bien moins chère que l’ échange de pignons…
    puis l’ on peut faire rouler le premier train d’ essais toujours avec la locomotive et les vieux wagon…
    à suivre… :sunglasses:

oui , j’ ajouterais pour la coupe des rails entre 2 modules.
on insert une vieille carte bancaire entre les 2 modules, puis on fixe le rail de part et d’ autres, on coupe le rail , puis, il suffit d’ enlever la carte bancaire et de rapprocher le module par serrage de boulonnerie, et le tour est joué , c’ est simple il suffisait d’ y penser… :ok_hand: :ok_hand:
lors du montage , ne pas bloquer le support contre un mur ou autre, il faut absolument laisser un jour de débattement , car hélas , avec le temps qui passe il arrive que le bois travaille quand même , comme il ne peut plus s’ allonger , il se fait un point de bâillement ou d’ élèvement au point d’ attache entre module… :innocent:

1 « J'aime »

oui , il faut également prévoir des vis pression de réglage à chaque avant de module , pour justement pouvoir rattraper ce défaut… :ok_hand:

Oui , il est possible de s’ arreter la pour la décoration

Mais il est préférable de chercher à faire plus réel
il suffit de ré-encoller la voie avec un pinceau, donc l’ entrevoie et de chaque coté le ballaste, puis on viens saupoudrer de la poudre ombre brûlée ou autres…
une fois le tout bien sec , un coup d’ aspirateur avec un pinceau sec , se qui enlèvera le surplus de ce soupoudrage…
et encore une fois un nettoyage des files de rail., il est aussi possible d’ ajouter du noir avec un feutre, pour des taches de graisse ou d’ huile…

je fais toujours les premiers essais de roulement avec un train analogique , une vieille locomotives et des vieux wagons…
Après plusieurs passages , nettoyage des files de rails ,l’ aspirateur.
et je passe au digital…
Sa roule , lourd sa roule sans aucun problèmes…
à suivre… :sunglasses:

Bon hélas il en va ainsi…
Marklin à fait des études de roulement sur les différentes configuration d’ appareil de voie et des courbes.
avant la mise en production , le modéle passe plusieurs phases d’ essais…
puis vient la mise en production…
Donc , de vouloir transformer en trois rails des modèles 2 rails , ce n’ est toujours pas le top…
ma solution que je fais depuis les années 1980 , est d’ adapter la carcasse du modèle sur un châssis Marklin…
Croyez moi , c’ est la meilleur solution , bon il y a des types de locomotives comme Roco qui se prêtent bien à la transformation, mais pour d’ autres type c’ est catastrophique…
comme la hauteur d’ empattement n’ a pas été étudié , en général le patin soulève la machine au passage de l’ aiguillage se qui cré souvent des déraillements ou des court circuits.
ma solution , est de mettre derrière la machine un wagon Marklin pur jus avec son patin , qui prendra le courant pour être fourni à la locomotive , et miracle sa fonctionne…

  • Bon , c’ est vrai la locomotive aura toujours le même wagon suiveur…

  • Concernant les différentes marque , il y a parfois interférence entre la hauteur des attelages, marklin a fait des études pour , vouloir monter des attelages court marklin sur des voitures ls model peut évidemment vous produire moulte déraillement , il faut surtout adapter l’ attelage suivant la reproduction du constructeur…
    Parfois pour l’ adaptation il suffit de raccourcir la hauteur des tampons entre 2 voitures , parfois se sont les attelages qui se chevauche , finalement est heureusement pour nous , il faut a chaque fois trouver la bonne solution , car croyez moi , un réseau ou il ne se passe jamais rien devient hélas aussi vite lassant…
    Et un fait paranormal…
    Chaque fois que vous faite rouler pour vous , c’ est l’ exellence…
    Un ami , vient vous voir , et ce n’ est que déraillement voir des décrochages intempestif…
    pas d’ inquiétude c’ est un fait inexplicable et sa fait parie du jeux , tout comme les recherches de panne sa fait partie du jeux…
    Et vive le train qu’ il soit en 2 ou 3 rails, viva pour notre passion…
    j’ ajouterais , qu’ il se peut qu’ il y a quelques fautes d’ orthographe ou de participe passé , mais ce qu’ il faut retenir se sont les écrits , le reste est du a des oublies de vieillesses… :satellite:

Il faut utiliser du bois corse, car le bois corse, il ne travaille pas… :grin:

3 « J'aime »

oui , finalement , la voie K s’ utilise comme pour toutes les autres voies en HO , le plus embêtant se sont les zones d’ aiguillage ou il faut redoubler de prudence…
Avec la voie K , il vaut mieux éviter le rail de transition pour passer à la voie C…
la règle est simple ou tout est en voie C ,ou tout est en voie K…
j’ ajouteras :sunglasses: Qu’ il ne faut surtout pas coller à la colle à bois le liège, mais avec de la colle néoprène …
…que si vous avez collé des plaques de liège à la colle néoprène 10 mm, vous pouvez également entailler le liège pour y installer le moteur de l’ aiguillage., du coup le moteur n’ est plus apparent…
Moi , j’ ai choisi la prudence , au cas ou le moteur est défaillant il est possible de le faire translater avec le dogt…
Autre point important , toujours réalisé le réseau sans chercher à vouloir forcer le tracé , car en général se sera dans cette zone que vous serez toujours embêter…
Bon train et que sa roule… :sunglasses:

1 « J'aime »

oui , surement…
Mais rien ne résiste au bois qui gonfle , qu’ il soit des îles ou de corse… :innocent:

Bonjour Marcus,

Alors là, j’aimerais comprendre cette affirmation qui me parait un peu téléphonée !

Beaucoup de marklinistes font les gares cachées en voie C et le réseau en surface en voie K, et je n’ai jamais entendu parlé de problème particulier de passer de l’un à l’autre.

A te lire sur ce sujet !

2 « J'aime »

Bonjour,

J’en ai encore fait des cauchemares avec ces fameuses gares fantômes !!!.
Je ne comprends pas moi aussi, on peut très bien passer de K en C ou M sans problèmes avec le rail de transition. Mon ancien réseau était tout en K, et au début j’ai eu une partie en C, avec des rails de transition et je n’ai eu aucuns soucis.
Philippe

2 « J'aime »

Oui , je sais…

Mais l’ écartement des roues n’ est pas tout à fait le même , lorsque tu passes de la voie K à la voie C ,tu risques un déraillement, de même arriver sur un aiguillage …
Bon , vous comprendrez lorsque vous aurez le cas , sur votre réseau…
A moins que Marklin à finit par résoudre ce problème…
moi ,je ne parle que de mes propres constatations d’ il y a plus de dix ans…, maintenant à chacun de voir sur son réseau les problèmes à venir… :satellite:
on ne mélange pas ou du moins il vaut mieux éviter, ou vous avez choisis la voie K ou vous choisissez la voie C après vous sous amuserez passionnément…
Marc…

1 « J'aime »

Bonjour Marc,

Pourquoi ? Les deux sont en code 100…

Il me semble que la voie C est du code 90. Non?

Bonjour

Code 83 amha