La Rue du Pépin et du Rotin

Bonjour
Les dételeurs sont là. Le reste doit suivre.
En attendant, préparation des branchements, sur la base de ceux du TCO du caisson central.
Pour cette version épurée de l’extension, pas de tableau synoptique. Le pupitre de commande 72710 en fera office avec ses leds témoins. Vert = aiguillage “droit”, rouge = dévié.
Pour les dételeurs, il me restait un pupitre 72720 (sans led, inutile).

Comme ces modules gauche doivent rester amovibles, pour le rangement, les pupitres de commande le seront aussi.

L’idée : un boîtier pour les contenir avec une équerre de fixation rapide grâce à une lumière (principe utilisé pour la coulisse droite)





Le branchement se fera avec 2 connecteurs SUB-D à 9 contacts sur l’intérieur du module.

4 « J'aime »

Une nouvelle citerne, sur un châssis un peu plus long (89 mm) que la première tentative (photo ci après) avec support séparés pour y loger au milieu 2 robinets de vidange ( venir).


En sortie d’impression.



Et voilà sa destination, un vieux châssis Marklin des années cinquante. Avec son clapet et son bouchon.
Ne reste plus qu’à trouver comment boucher les 2 trous d’évacuation sur le milieu (accroche d’un panneau portant la marque, peut-être.)

La citerne, pas encore curée (durcie aux UV) ni poncée à l’eau pour éliminer les quelques picots laissés par les supports

Sur la précédente citerne, plus courte, je me suis essayé à l’usinage d’une feuille de laiton pour l’échelle et sa plateforme ainsi que le garde corps. Cette fois à la bonne échelle (en noir, le modèle d 'une citerne en cours de réfection)

3 « J'aime »

Bonjour et bravo, je suis toutes ces étapes depuis le début et je dois dire que c’est vraiment du beau boulot. Quelle maitrise de l’outil d’impression 3D. Merci de nous en faire profiter.
Juste un détail sur les photos du 16/06, on a l’impression que la citerne générée en 3D est légèrement inférieure en volume par rapport à celle de SHELL. Est-ce dû à la teinte grise ?

Merci.
Tu as l’œil aiguisé. Non, ce n’est pas une impression lié à la teinte de la résine.
Le diamètre de mes 2 citernes (27 mm) est tiré de celui de celle d’un wagon Marklin similaire, que je vais repeindre (celle à gauche)

Ma première citerne était d’une longueur inférieure car le châssis (plus court) est celui d’un ex wagon basculant à charbon ou ballast.


Mais en effet, le wagon Shell Marklin est légèrement plus ventru. De même que la citerne des derniers wagons Marklin (à droite, mon coffret de départ) est encore plus volumineuse.

2 « J'aime »

Il s’agit maintenant de baptiser ces wagons-citernes de transport de vin.
Puisque le site accueille des vins de tout le Sud de France qui vont remonter vers le Centre, autant leur donner des petits noms de cépages.

Essais avec des lettres découpées et avec des lettres filaires (pour garder la partie centrale des A, des R…)
Les premières découpes de cette plaque de laiton 0.5 mm avec une fraise de 1 mm étaient concluants. Malheureusement, un geste maladroit du pinceau et… mince, ça fraise dans le vide ! Elle est passée où, la fraise de 1 mm ? A pus…
Le tout pour le tout, fin d’usinage à la fraise 0.8 mm en serrant encore plus les miches…



Le plus délicat a été de donner la forme arrondie à la plaque sans trop la la marquer (à l’étau, plaquée sur un rond d’acier et martelée avec un carrelet de bois dur)
Et puisque ça a marché, les découpes de la plateforme


Me voilà bon pour une commande complémentaire de fraise chez nos amis Teutons. Désormais, je sais qu’on peut découper finement et proprement du laiton.

Oulah, oulah, on dirait que la citerne se dégonfle ou bien qu’elle est attaquée par l’acide et se met à fondre sur elle-même. l’effet et le résultat sont étonnants.

Bonjour Jean,

Les rambardes et l’échelle d’accès me semble un peu épaisse, à l’image de la citerne Mätrix.
Est ce possible de faire un peu plus fin , car les détails de ta citerne 3 D le mériteraient…
Concernant les raisons sociales appliquées sur les citerne, pourquoi ne pas s’inspirer de ce qui a existé à l’échelle 1/1 ?

Bonjour nilkram
Je me suis en effet basé sur ce que je possède : des wagons citerne 2 essieux Marklin des années cinquante à aujourd’hui (châssis métal et plastique) : si la citerne a grossi, l’échelle et rambarde n’ont pas évolué. Épaisseur métal 0.55, barreaux de 0.85 mm de largeur.

Quand tu suggères du plus fin, tu penses peut-être à ce genre de wagon ? (Wagon citerne A.F.Bacoules transport de vin EXACT TRAIN 20537 - SNCF - HO 1/87 vu chez Jura Modélisme).
v2
C’est vrai que c’est joli. Mais en usinage, si je peux essayer d’amincir le barreaudage, je ne pourrai pas faire d’arrondi, ça resterait du plat.

Alors, là je suis pris entre 2 feux.
Je m’inspire de sites actuels, modernes


mais pourtant, les 13 wagons qui assurent la double navette hebdomadaire font triste mine et sont quasi anonymes.

Si je suis en double essieux, témoins d’une époque, je ne peux mettre des raisons sociales du siècle dernier.
Je vais peut-être me rabattre sur cet exemple moins voyant et inventer une raison sociale générique.

1 « J'aime »

Bonjour Jean,

Tu trouveras ici quelques idées pour les raisons sociales de wagons pinardiers citernes

Pour les rambardes, les affinées seraient
Pour les arrondis,il n’y en a pas forcément sur tous les wagons, voir le lien ci dessus.

Merci pour le lien.

Alors, j’ai regardé ce que ça donnerait avec une main courante et une échelle plus fines (0.6 mm) en restant rectiligne.

A y être, incursions du côté d’un marchepied (à plier une fois découpé) et du garde-corps arrière.


Assemblage par encoches pour faciliter la soudure en L.

3 « J'aime »