La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

La loco Märklin est patinée… mais soft. J’ai eu ce modèle dans une vie antérieure et il était très joli. De mémoire, 2000 Fr de l’époque, dans les années 90’.

A Reventhal, on donne dans la ligne de montagne de prestige avec de jolies rames voyageurs. Le matériel y est forcément mieu entretenu pour la clientèle. Tandis qu’à la CIC, on traine des wagons de marchandises et de service à longueur de journée. Les locos y sont plus crades.

Le savait pas que la compagnie reventhal embauchait des cheminots belges sur cette ligne suisse.

Bonne soirée
Manu

Bonjour Manu,
Reventhal est un nœud ferroviaire Alpin où se croisent des compositions venant des quatre points cardinaux où les Wallons et les Flamands (roses) :laughing: sont aussi les bienvenus.

Reventhal, située à la frontière des langues de Goethe et de Voltaire est une principauté autonome qui reste un écrin de la vie des années cinquante, soixante.
Cette vallée qui est la gardienne d’un mode de vie devenu rare de nos jours, se gardera bien d’édicter des lois, règlements et directives trop contraignantes.
Reventhal conserve l’humain à sa vraie place sans en faire un contributeur numérisé du tiroir-caisse sociétal où la statistique a remplacé la poésie.

Bonne journée à la CIC.

[size=200]La Br 38 enfin patinée[/size]

logo tuturiel.png

Patine (locomotives)

Épisode 155 - Poursuite des travaux de patine sur ma première locomotive à vapeur avec le traitement du châssis et des roues.

Dans le premier opus, je vous ai proposés une technique simple et peu onéreuse pour patiner la caisse d’une locomotive à vapeur allemande de type P8 (série 38 de la DB). Dans cette seconde partie, je vous expose le travail sur les roues et le châssis.


[size=85]Photo 834 : La Br 38 après patine de sa caisse de locomotive et du tender. Source : letraindemanu sur Canalblog[/size]
**
Les roues**

En principe, pour un tel travail, il faudrait démonter les roues. Encore faut-il avoir le matériel adéquat, ce qui n’est pas mon cas. Je passe une brosse rotative montée sur la Drémel pour retirer le plus possible la couche de peinture noire Humbrol déjà présente. Même si je n’arrive pas à tout ôter, la plus grande partie disparaît.

Je passe ensuite au pinceau fin du jus " crasse " sur l’ensemble des roues, des bielles, du châssis, et d’une manière général tout ce qui est apparent. Le tout est fixé avec un voile très léger de vernis.


[size=85]Photo 835 : La Br 38 après patine de son châssis. Source : letraindemanu sur Canalblog[/size]

S’en suit l’application de terre à décor (TAD) de couleur ocre mexico foncé puis d’une couche de noir poussière. Nouvelle couche de vernis.

Les enjoliveurs de bogies du tender

Ils sont traités de manière identique : trois couches de jus " crasse ", une couche de TAD méxico foncé, une couche de noir poussière et un voile de vernis mat. Les roues du tender sont laissées noires et un polissage permet de retirer les accrocs de peinture. J’applique de la TAD noir poussière et un voile de vernis.


[size=85]Photo 836 : En haut, la Br 38 patinée. Pour comparer, la 230F non patinée. Source : letraindemanu sur Canalblog[/size]


[size=85]Photo 837 : La Br 38 patinée. Source : letraindemanu sur Canalblog[/size]

Voilà la bête terminée. Il ne me restera plus qu’à nettoyer la mécanique apparente et les roues pour un parfait fonctionnement et faire quelques petites retouches (pare-fumée et sur le tender).

Je vous laisse avec quelques clichés réalisés par Sophie, ma belle-fille, qui réussit mieux les photos que les gâteaux au chocolat.


[size=85]Photos 838 et 839 : La Br 38 patinée dans ZI Nord. Crédit photos : Sophie Trieu pour letraindemanu sur Canalblog[/size]

Emmanuel

Bonjour Manu,

Bien obligé de reconnaître que c’est vachement bien réussi !

Félicitations.

Bonjour Emmanuel,
Très beau travail. Je suis admiratif de ce rendu. Félicitations.
Errol.

Bravo Manu,
du grand art :bounce:
Elle est encore plus belle comme ça :sunglasses: et reçoit évidemment d’ores et déjà le droit de circuler ou wagabonder sur Le réseau du Céou le moment venu.

Bonjour à tous,

Merci pour vos appréciations encourageantes. Effectivement, le résultat est à la hauteur de mes objectifs. Je ne sais pas si tout est parfait, alors vos suggestions seront les bienvenues avant que j’attaque la suivante.

Manu

Bonsoir Manu (et bonsoir à tous),
Je ne dirai que deux mots : BRA VO ! :smiley:

Bonne continuation

Vincent

Très très beau travail Manu !

Hello,

Aujourd’hui, j’ai eu l’occasion de contempler en « live » le réseau d’Emmanuel et son travail. Splendide. J’ai même eu le privilège de décrasser les petites bielles de ses différentes locomotives. Un vrai régal.

Enchanté d’avoir fait ta connaissance Emmanuel. Merci pour ces moments d’échange et de partage.

A bientôt.

Antoine

Merci les amis pour vos encouragements indulgents

[size=200]Nouveaux wagons pour le parc de la compagnie[/size]

Mécénat

Épisode 156 - Trois voitures et deux wagons viennent d’être offerts à la CIC. Ils vont permettre, en particulier, de renforcer l’offre commerciale voyageurs et notamment la navette ouvrière de la compagnie.

Antoine est un ingénieur de 31 ans travaillant à la SNCF. C’est aussi un modéliste ferroviaire adepte du système 3 rails et du forum éponyme. Suivant les aventures de la Compagnie Industrielle et Commerciale (CIC, compagnie ferroviaire fictive, NDLR) à travers ce fil, il a souhaité contribuer au développement de cette entreprise de transports ferroviaires en offrant trois voitures voyageurs et deux wagons de marchandises.


[size=85]Photo 840 : Voiture voyageurs tinplate Märklin 4040. Source : letraindemanu sur Canalblog[/size]

Des “trois pattes” pour la navette ouvrière

La première voiture est un modèle Märklin déjà ancien (réf 4040), tout en métal. Du “tinplate” dans le jargon collectionneur. C’est certes ancien et loin des standards actuels, mais c’est sans aucun doute un véhicule qui, une fois bien patiné, pourrait retrouver une seconde jeunesse et devenir un véhicule de service estampillé “VB” ou “MT”.

Les deux autres voitures sont des modèles bien plus récents puisqu’il s’agit de “trois pattes” ex-Prussiennes à portières latérales et marche-pieds courant tout le long du véhicule (réf 4204 et 4205). La présence de la 3e classe sur l’une d’elles situe clairement leur utilisation avant le dimanche 3 juin 1956, date de l’abrogation de cette classe. Cela correspond donc peu ou prou à la période représentée sur le réseau même si l’uchronie permet quelques entorses, histoire de se faire plaisir sans s’enferrer définitivement dans une contrainte de période.


[size=85]
Photos 841 et 842 : Voitures voyageurs " pattes ex-prussiennes à portières latérales, Märklin 4204 et 4205. Source : letraindemanu sur Canalblog[/size]

Le débattement latéral de l’essieu central leur permet une circulation sans difficulté sur les courbes de faible rayon et leurs attelages courts à élongation pourraient être remplacés à l’avenir par des timons fixes pour constituer une rame non sécable.

Ces voitures mériteraient un éclairage intérieur et quelques voyageurs pour leur donner plus de vie, ainsi qu’une légère patine pour leur service peu prestigieux de navette ouvrière au confort quelque peu spartiate sur cette ligne à prédominance industrielle.

Je ne suis pas certain, d’un point de vue strictement historique que ces voitures aient pu cohabiter, du moins dans cette livrée, avec ma voiture Bruhat acquise l’année dernière. Elles n’ont en effet été transformées qu’à partir de 1958. La encore, l’uchronie laisse des ouvertures.

La 050 TA 23 conviendrait très bien à la traction de telles voitures.

Un plat et un tombereau

La dotation d’Antoine est complétée d’un wagon plat et d’un tombereau.

Le premier, en livrée verte, est doté d’attelages Relex. Après patine, il pourrait utilement compléter le wagon-atelier “VB” en vue de constituer une rame d’entretien des voies.

Le second est un tombereau semblable à mon Omm52 déjà patiné. Immatriculé en Suisse, sa couleur fushia le classe clairement dans une époque contemporaine bien plus récente que mon réseau. Mais avec une bonne patine, il pourra côtoyer sans problème les wagons du parc. Avantage, puisqu’il est de mêmes dimensions que mon Omm52, je possède déjà plusieurs chargements compatibles.


[size=85]Photo 843 : Wagon plat et wagon tombereau Märklin. Source : letraindemanu sur Canalblog[/size]

Tous ces wagons augurent quelques belles sessions de patine.

Antoine m’ayant rendu visite pour m’apporter ces cadeaux, cela fut une bonne occasion de faire connaissance et d’échanger tout en lui présentant ma modeste installation. Promis, la prochaine fois, il viendra avec quelques-unes de ses locomotives, histoire de les faire rouler un peu sur la ligne de la CIC. D’ores et déjà, nous pourrions nous retrouver en août, peut-être avec d’autres modélistes pour une séance patine.

Je tiens de nouveau à remercier Antoine pour sa gentillesse et sa générosité qui témoignent, une fois de plus, la solidarité qui règne dans la communauté 3 rails.

Emmanuel

[size=200]Le train de Manu vous souhaite un bel été
[/size]

Editos

Épisode 157 - Nous voici arrivés au terme de ce premier semestre 2018. Pour la plupart d’entre nous, c’est le moment des vacances estivales et le temps de se retrouver auprès de ceux qui nous sont chers. Le blog “Letraindemanu” vous accompagnera tout au long de ces semaines ensoleillées et vous offrira quelques instants de détente. Passez de bonnes vacances et surtout, prenez soin de vous.

[size=85]Episode 157 - We have come to the end of this first semester of 2018. For most of us, it’s time for summer holidays and time to meet those who are dear to us. The blog “Letraindemanu” will accompany you throughout these sunny weeks and will offer you a few moments of relaxation. Have a good holiday and above all, take care of yourself.

Episode 157 - Wir sind am Ende dieses ersten Semesters von 2018 angelangt. Für die meisten von uns ist es Zeit für Sommerferien und Zeit, sich mit denen zu treffen, die uns lieb sind. Der Blog “Letraitdemanu” begleitet Sie durch diese sonnigen Wochen und bietet Ihnen einige Momente der Entspannung. Haben Sie einen schönen Urlaub und vor allem, passen Sie auf sich auf.
[/size]

En ce premier jour des congés d’été, la plupart d’entre nous va s’évader de nos agglomérations dangereusement polluées pour profiter d’un air plus sain sur nos côtes ensoleillées ou dans nos montagnes escarpées. A moins que nous ne préféreriez vous évader à l’étranger.


[size=85]Photo 844 : Passez un bel été 2108 avec le blog “letraindemanu”. Source : letraindemanu sur Canalblog[/size]

Afin de de vous accompagnez pendant cette période de détente et de farniente, je vous proposerai plusieurs articles pour la poursuite de nos travaux. Je vous exposerai les nouveautés de nos artisans afin de préparer au mieux vos investissements de la rentrée.


[size=85]Photo 845 : Passez un bel été 2108 avec le blog “letraindemanu”. Source : letraindemanu sur Canalblog[/size]

Les équipes des espaces verts de la CIC investiront la “ZI Nord” pour y implanter les premières végétations, l’atelier peinture travaillera sur les voitures et wagons qui viennent d’être offerts à la compagnie, de nouvelles locomotives passeront à l’atelier patine, de nouveaux bâtiments seront construits dans la zone, et de nouveaux éclairages publics seront installés. Et je vous exposerai la première rencontre régionale de marklinistes…

Bref, l’été ne sera pas monotone à la CIC.

Passez un bel été et prenez soins de vous.

Emmanuel

Bonjour Manu,

Si tu fais une rencontre régionale de Marklinistes, préviens à l’avance.

Une fois le RESEAU DE DEBUTANT fini (Réseau de débutant de Vincentlj)

je finis le RESEAU INDUSTRIEL MODULAIRE (Petit réseau modulaire industriel voie K)

Il est transportable facilement … et positionnable dans un espace raisonnable.

Si mon gouvernement me laisse venir, si le travail ne m’asphyxie pas, si le lieu de rdv s’y prête, je l’emporte et les marklinistes régionaux pourront jouer avec des locos et wagons qu’ils apporteront …

Tchuss

Merci Manu pour ces Voeux de bel été. :sunny:

Pour ma part je n’emcombrerai pas les routes ayant la chance d’habiter une région où l’on a toujours l’impression d’être en vacances … :sunny1:
Les travaux sur le réseau avancent tout doucement au gré des intempéries passagères mais avancent tout de même.

Bonne continuation pour ton programme et encore merci pour tes tutos

Bonjour,

Il est vrai qu’à La Rochelle, c’est vraiment le paradis par beau temps.

En revanche, le quai Lombard à La Pallice sous la grisaille, c’est moins champêtre… :lol!:

Bravo Manu pour toutes tes diffusions, reportages et réalisations.

Oui, Philippe
Peut être aurons nous l’occasion de nous voir car vacances au large de chez Toi sur l’ile du Roy….
Bonnes vacances à Tous
Jérôme

Super, voir mon message en mp

Merci Manu :wink:

Très bel été à toi :sunny:
Très bel été à tous :sunny:

Vincent

[size=200]Rencontre entre modélistes franciliens[/size]

Rencontre

Épisode 158 - Errol est un markliniste de la banlieue ouest francilienne. A son initiative, il a organisé, samedi dernier, une rencontre de ferrovipathes, tous 3 raillistes, autour de son réseau en devenir, pour un temps d’échanges et de partages. Le principe de telles réunions mériterait d’être pérennisé.

L’idée germait chez certains marklinistes depuis plusieurs mois et c’est finalement Errol qui s’y est collé pour cette première francilienne.


[size=85]Photo 846 : De gauche à droite : Emmanuel, Errol, Yoan, Yann et Olivier. En encart, Philippe. Source : Philippe78 pour letraindemanu sur Canalblog.[/size]

Son épouse et lui nous ont réservés un accueil chaleureux dans leur joli pavillon de la chic banlieue ouest. Et c’est tout d’abord dans leur jardin ombragé que nous avons fait connaissance. Outre nos hôtes, j’ai ainsi pu découvrir pour la première fois Yann, modéliste de l’Essonne. Olivier, mon tout premier mécène, m’avait accompagné. Nous avons également été rejoints par Philippe, du Réseau du Céou, ainsi que par Yoan et son amie Chloé.


[size=85]Photo 847 : Rencontre de modélistes chez Errol. Crédits photos : Philippe78 pour letraindemanu sur canalblog.[/size]

Puis Errol nous a conviés à le suivre dans son antre, à savoir son immense sous-sol, où notre ami a débuté récemment les travaux de son réseau. Tout comme Philippe, Errol s’est inspiré d’un plan publié dans une revue Märklin. Si le réseau n’en est qu’a son tout début (seule la gare cachée inférieure est en place et câblée), nous étions tous admiratifs devant la qualité de la structure en bois : une très belle menuiserie !

Chacun d’entre nous avait amené quelques machines, histoire de nous présenter ces belles pièces et de leur offrir quelques tours de roues.

Puis, sous l’impulsion des femmes, la gente masculine à fait une pause pour assister à la seconde mi-temps de France-Argentine.

Nous sommes retournés à nos affaires ferroviaires après notre qualification.


[size=85]Photo 847 : Rencontre de modélistes chez Errol. Crédits photos : Philippe78 pour letraindemanu sur canalblog.[/size]

Voilà une bien agréable rencontre dont il faudrait pérenniser le principe, même si sans doute nous pourrions réfléchir à la façon de les rendre plus fructueuses, par exemple en préparant un atelier thématique ou tout simplement en épaulant notre hôte dans la construction de son réseau.

Emmanuel