Epoque de la DHG 700 C

Bonjour,

Ma fidèle DHG 700 numérotée ML 003 Henschel (référence Marklin 36700) est indiquée comme époque VI sur le site Marklin (et information reprise de droite et de gauche).

Ce qui m’ennuie profondément de faire un anachronisme alors que ma chère et tendre héritière sollicite ce petit bolide quotidiennement dans le cadre des grands travaux d’Obourg (cf L'héritière d'Obourg).

Prise d’un doute ce matin, j’ai fais quelques recherches sur internet et je tombe rapidement sur la page suivante (en allemand) :

J’ai trouvé aussi l’histoire de cette machine ici (encore en allemand) :

Ces deux références indiquent que la construction de cette locomotive date de 1973 - 1985, soit l’époque IVa en France (NEM810) et en Belgique (NEM802B).

Le terme a été utilisé pour les types de séries de modèles différentes. Dans la soi-disant quatrième génération de locomotives diesel à partir de 1962, une locomotive de la même structure que la Henschel DHG 500 C était proposée sous cette désignation, dont le moteur avait une cylindrée élargie de 507 kW (690 ch). Dans cette première version, 20 exemplaires ont été réalisés

On voit bien que cette machine a commencé à exister dès 1962 dans une version évoluée de la DHG 500 C, donc en époque IIIc.

Dans la cinquième génération de locomotives Henschel proposées à partir de 1973, il s’agissait de la locomotive standard à trois essieux.

Le dernier DHG 700 C construit a été livré au Chemin de fer Orbe - Chavornay en Suisse en 1985, où il a été désigné Em 3/3 n ° 3. En tant que locomotive principale dans le stock d’un chemin de fer public, cette locomotive - conçue pour être utilisée sur les chemins de fer industriels et portuaires - peut être considérée comme une locomotive unique.

Connaissant le poids de Mlle Pélerin dans l’industrie locale, il n’est pas étonnant qu’elle ai pu acquérir un prototype de cette machine quelques années avant, au début des années 1960. Elle officie sur la période IIIc - IVa.

Du coup je me demande pourquoi cette machine est annoncée époque VI alors qu’elle est construite au début de l’époque IV ?

Bonjour Julie

Les marquages sont actuels, d’où l’information d’époque VI. De même que le feu clignotant en toiture qui, en vrai, indique que la loco est télécommandée n’est pas d’origine.

Bonne suite

Sylvain

Bonjour Sylvain,

Ok pour les marquages. Cela tombe bien, elle va être repeinte aux couleurs de la compagnie Aas Blau et j’en profiterais pour la re-numéroter.

J’ai l’impression que cette locomotive est indiquée époque VI parce que packagée dans des coffrets avec du matériel roulant moderne. Cf par exemple 29853.

Ceci dit je n’adhère pas. L’époque mentionnée devrait être celle de construction, même si on trouve encore des DHG 700 C qui roulent encore actuellement dans certains pays. Mais dans ce cas, que Marklin sorte une version numérotée en conséquence :

https://www.rangierdiesel.de/index.php?nav=1401813&lang=1

Ou bien indique les quatre périodes couvertes : IIIc IV V et VI sur son site.

Le feu clignotant en toiture, si je comprends bien, indique un modèle réel qui était télécommandé (j’ai lu ça dans le site historique que certaines machines étaient télécommandées effectivement).

Ça ne me parait pas un point très gênant pour l’authenticité et je préfère garder ce feu qui me permet de visualiser très rapidement si la voie est alimentée pendant mes tests.

@+

Autre exemple plus parlant
Une Corail en livrée d’origine est en époque IV, la même voiture en livrée TER actuelle est en époque VI. C’est ce qui est recherché et systématique.

Pour le matériel de la gamme Hobby / My Start, c’est effectivement parfois limite du fait que c’est des livrées fictives.

Bon du coup si je flashe sur du matériel roulant et que l’époque ne correspond pas, je note dans mon carnet de vigilance de systématiquement vérifier l’année de construction du matériel réel … :eyes:

Bonjour Julie,

Les modèles reproduits indiquent toujours une époque, à toi de prendre la version qui t’intéresse.
Si tu fais de l’époque IV (IVa, IVb ou IVc), les locomotives (voitures et wagons) ont reçu des variantes, que ce soit au niveau de la livrée, des marquages ou des transformations.

Bonjour Christian,

Merci pour ces précisions. Comme mentionné, je ne m’arrêterais pas à l’époque indiquée sur le site mais j’étudierais plus précisément la variante à partir de la date de construction initiale.

Effectivement je souhaite rester dans l’intervalle IIIc à IVa mais je peux m’autoriser une machine annoncée à une date ultérieure sous réserve de comprendre la variante et au besoin de modifier l’élément qui serait anachronique (livrée, marquage ou transformation).

Comme il est probable que je mette la plupart des machines en livrée de la compagnie régionale et en faisant un marquage spécifique, je ne suis pas sure que ce soit finalement un gros problème.

@+