Voies C ou voies K

Faut encore savoir si, en prenant la décision de faire du Märklin, on est professionnel ou si on veut jouer.

Pour les adeptes de la Voie K
Voici une bonne référence :
merkur-styroplast.de/

Bonjour Olivier,

Et être “professionnel” en matière de modélisme, cela signifie exactement quoi ?

Aucune idée, Philippe, je ne fais que relayer les dires lus plus haut dans le sujet.
De toute manière, que ce soit pour la voie, pour le matériel roulant, les éléments digitaux, les éléments de décor, notre passion doit faire face à des compromis et comme il y a autant d’avis que de têtes pensantes, il n’y a pas UN BON CHOIX, il n’y a que des choix.

“Profi” est un terme ou plutôt un syllogisme, pour faire simple
“Raisonnement purement formel” :study:
fréquemment utilisé en Allemagne dans l’industrie voire dans le modélisme.
Un exemple parmi d’autres ici chez Fleischmann
modellbahnshop-lippe.com/Gl … gJUBPD_BwE
en 1 mot tout ce qui distingue le néophyte du modéliste confirmé.

En somme et si je comprends bien :
A mon avis :Au succédané de la Voie C , plutôt l’original et la Voie K !
Bien entendu chacun voit midi à sa porte.

salut : excellente nouvelle pour le midi !
cependant quand il est midi ici il ne l’est pas ailleurs
ce qui veut dire qu’une exception confirme la règle et rien n’empêche de combiner différents type de rail suivant la partie du réseau ! :bball:

Bonjour à tous,
je confirme ce détail pour les voies parallèles, j’ai retrouvé un “Trix Magazine” (1/2005) qui montrait le travail. Le même existe-t-il chez Märklin? (date identique?)
Amicalement, Bernard.

Hello

" rien n’empêche de combiner différents type de rail suivant la partie du réseau " et il existe même des rails de transition mais il ne faut pas en abuser car cela revient cher :bounce: :bounce: :bounce:

Salut Patrice, c’est bien de le signaler pour le prix des rails de transition

c’est effectivement à utilisé après réflexion si on part avec du nouveau matériel,
dans le cas où l’on souhaite le flexible pour ajuster deux ensembles non aligné, pour grandes courbures, pour diversifier de longueurs de grandes dimensions

un autre cas serait de réutiliser du matériel en rabs, même du M que notre amis n’utilise pas

bref : c’est quand le jeux en vaut la chandelle

@+ pom pom pom :help: (musique utilisée pour perturbe les messages de Londres) Patrice parle à Patrice :cheers:

Bonsoir,

Ai trouvé cette photo sur le net, quoiqu’un fervent adepte de la voie C, je trouve que le rendu, une fois la voie ballastée donne un avantage à la voie K.

L’intérêt de la photo, c’est que le modéliste a combiné les deux types de voies pour son réseau …

Qu’en pensez vous?

Amitiés,
Thierry

Une autre photo, pour mieux illustrer;

Oui…La voie K.

Sans aucun problème , même si il y a une erreur ,il te suffit de décoller le ballaste à l’eau tiède et de ripé la voie , le rail est au code 100 , donc tu peux y faire rouler tous les types de trains que tu veux ,des modèles des années 1960 , y compris les locomotives REE…
Avec la voie K , tu feras du modélisme , il te faudra bien respecter les opérations pour la pose des voies et, au pire , si plus tard tu te décide à y faire rouler que du 2 rails DCC , pas besoin de tout mettre à la poubelle , la voie K accepte très bien le 2 rails…
Concernant les motorisation des aiguillages , tu as le choix , ou tu laisses les moteurs apparent ou tu peux également en monter d’ autre , il te suffira d’ un petit travail supplémentaire et après que du bonheur…

Finalement , le train Marklin , c’ est un peu comme la cuisine des pâtes…Avec :

  • sauce tomate avec buitoni…
    ou - Au beurre et créme fraiche…

ce qui compte , c’ est comme à la table , de te faire plaisir …

Grand merci pour la réponse et d’avoir récupéré la bouteille que j’avais jeté à la la mer …

J’ai remarqué que sur divers réseaux construits par des professionnels, l’utilisation de la voie C avait été réservée aux gares cachées, la K étant réservées pour les parties visibles.

Je vais étudier la question pour mon réseau, disposant déjà de voies C en bonne quantité.

Amitiés
Thierry

Bonjour Thierry,

Alors la, je relève le défi de tout faire en voie C (et en voie C customisée :slight_smile: !

Il est possible de la noyer, de la patiner et même de la démonter pour construire des coupons sur mesure.

@+

oui en effet, il y a de belles réussites en voies C…
amitiés
Thierry

comme celle-ci



Amitiés
Thierry
1 J'aime

Bonjour,

J’apporte ma Pierre à l’édifice. En 2017, repartant de zéro, je me suis posé la question .

J’ai opté pour la voie K.

  • Elle est moins chère,
  • il faut la peindre puis la ballaster. J’aime cette étape qui permet de la personnaliser (couleur du ballast),
  • collée à la colle blanche (colle à bois), il est aisé de la décoller ultérieurement si besoin avec du lave-vitre : modification du plan, remplacement d’un élément,… J’ai testé.
  • le rail flexible est un atout majeur : tracé et rapport (longueur/prix) ,
  • En code 100, elle accepte tous les matériels même anciens (achat d’occasion de matériel roulant).
  • Se coupe très bien avec un disque à tronçonner monté sur une Dremel (oublies les autres outils, car les rails Märklin c’est du robuste),
  • le point faible de la voie K c’est les Aiguillages : il faut impérativement créer une petite fosse dans le liège ou le Dépron sous la partie mobile de mécanisme (voir pose de la voie, épisode 14 à 16 de mon fil la rue de suede revisitée en Marklin digital),
  • il existe des mécanismes pour installer le moteur sous table (mais jamais essayé).
  • connections faciles avec un rer a souder : fil rouge sous les pattes de connexion (lettre B dans la nomenclature Märklin) et fil noir sur les eclisses (lettre O dans la nomenclature).
  • possibilité de sectionner les rails pour la retrosignalisation,

Bref, je ne regrette pas mon choix.

Pour l’entretien, nettoyage uniquement à l’eau écarlate ou à l’alcool à 70.

Bonnes refelexions

Grand merci pour ces informations et ce partage d’expérience: ce qui est tentant, c’est la voie flexible et la possibilité d’effectuer un tracé avec moins de contrainte de géométrie.

Je continue mon chemin de réflexion …
Amtiés
Thierry