Rocrail, iTrain et cie

Bonjour à tous

Exactement Manu! C’est ce qui m’a fait abandonner les modules de freinage: couteux et cablage lourd.
Tout ca pour juste s’arréter en douceur alors qu’avec un pilotage par ordinateur:

  • le câblage est réduit (plus de zones d’arrêt)
  • toutes les voies sont en banalisé sans aucune complication (on choisit juste les endroits où on veut une circulation à un sens.
  • n’importe quel train peut être navette (loco poussant le convoi) sans aucun besoin d’inversion de frotteur
  • contrôle de la vitesse fluide et dépendant de la zone traversée (pleine voie, zone d’aiguillages, zone de ralentissement)
  • plein d’autre avantages que j’oublie.

Bref mes modules de freinage sont dans leurs boites et jamais je ne referais un réseau sans contrôle par PC (Rocrail)
Amicalement
Jean

2 J'aime

Bonjour à tous, Bonjour Jean,

Donc, si je comprends bien, même plus de besoin de L88/S88, rails contact etc ? Tu raccordes la CS à l’ordi via WiFi ? J’ai un MacBook, donc ça pourrait être pratique.

A+

Manu

Bonjour Manu,

Ben si, tu as quand meme besoin d’informer le logiciel de l’occupation des cantons !

@+

1 J'aime

J’ai trouvé des tutos sur Youtube, très bien expliqués, mais ça a l’air pointu. La personne parle de block de détection, c’est quoi ? Des rails de contact ?

A+

Manu

PS : pour ne pas envahir le sujet de Claude, pourrions-nous mettre les posts concernant Rocrail ailleurs ? Merci d’avance et merci Claude pour ta compréhension.

Bonjour Manu, bonjour tout le monde,

Pas de soucis !!

Cdlt,

Claude papaciela

Bonjour à tous
Merci à Claude de me permettre de répondre à Manu.
Un block est la plus petite distance de surveillance entre 2 signaux (1500m pour un BAL SNCF)
Une zone de détection de block est une entrée capteur sur une centrale CS2, CS3, ECOS, etc pour indiquer à la logique sur la centrale (Memory) d’activer des “Itinéraires”.
Une petite différence entre une logique d’une centrale et une logique de logiciel de contrôle (Rocrail ou un autre)
Pour une centrale, les détecteurs vont être positionnés pour mettre un signal au vert et au rouge et le train s’arrête par zone d’arrêt.
Pour Rocrail (ou autre) , il y aura aussi 2 contacts par Block mais différents: un contact d’entrée de block qui va provoquer un ralentissement (typiquement 1 m avant le signal, s’il est au rouge) et un deuxième contact environ 20 cm avant le signal pour provoquer un arrêt progressif si le signal est au rouge
Amicalement
Jean

2 J'aime

Bonjour Jean, tous,

Il me semble qu’avec certains logiciels une seule zone de contact est suffisante pour freiner et s’arrêter devant le signal, sous réserve d’avoir calibré chaque locomotive ?

Bonne journée

Bonjour
C’est le cas de ITrain par exemple
Mais il faut bien réfléchir au positionnement du contact dans le canton pour avoir la distance suffisante pour l’ensemble de la séquence par exemple et pour les autres fonctions aussi (signalement de l’occupation du canton) a priori je placerais ce contact plutôt en début de canton. Mais même si on met plusieurs contacts dans le canton il faut y réfléchir :rofl:

Merci de ta confirmation.

Ceci dit, sur une voie à double sens il est préférable de mettre deux contacts, aux deux extrémités du coup.

Mon choix entre Rocrail, JRMI et iTrain est loin d’être fait. Un jour ou l’autre il me faudra faire un tableau Pro/Cons :slight_smile:

Tu as l’option de n’en mettre qu’un au milieu…
Mais bon personnellement, si le canton est assez long et qu’il y a la place, je préfère en mettre 2. Attention. Si tu les mets aux extrémités, il faut qu’ils soient suffisamment long pour laisser le temps à la décélération finale avant l’arrêt et éviter que la loco sorte du canton…
C’est un peu la boulette que j’ai faite dans ma gare pour certaines voies …

Quoique tiens, j’y pense, faudrait que j’essaye de programmer le ralentissement ET l’arrêt avec le premier contact uniquement … à tester!

Il m’a semblé avoir ce type de discussions avec l’un de nos spécialistes iTrain …

Les discussions autour des cantons et de ces logiciels sont plutot riches :

https://forum.3rails.fr/search?expanded=true&q=itrain%20rocrail%20canton

1 J'aime

Bonjour Julie bonjour à tous

C’est le cas pour Rocrail. Dans ce cas le signal s’appelle ENTER2IN. Dans cette forme, le signal déclenche le ralentissement puis l’arrêt par 1 seul signal. Ce même signal peut même être utilisé dans les 2 sens.
Dans ce cas l’arrêt est moins précis
Amicalement
Jean

2 J'aime

Bonjour Julie, bonjour tout le monde,

Bon, ben voilà, Julie a déplacé la discussion et je l’en remercie. Bien qu’elle (la discussion) ait été “initiée” par ma remarque sur le module de freinage !! Donc un peu coupable aussi de la dérive.

Cdlt,

Claude papaciela

2 J'aime

Bonjour Xarklin et à tous

Avec Rocrail, en voie banalisée (bidirectionelle), je met une zone de contact de 25 cm à l’entrée et 25 cm à la sortie.
La déclaration des capteurs pour le block permet d’obtenir un passage de la vitesse de route à la vitesse en gare dès l’entrée, puis un arrêt devant le signal. Le tout avec 2 capteurs en tout pour un block bidirectionnel.et une précision d’arrêt d’environ 1 cm.
Rocrail permet également une zone supplémentaire d’arrêt en gare pour les trains courts (SHORTIN ou ENTER2SHORTIN). Ceci permet qu’un autorail court n’aille pas s’arrêter au bout du quai et loin du bâtiment voyageurs
Rocrail permet également un mode d’auto-apprentissage pour que chaque loco décélère entre le ENTER et le IN et s’arrête au IN. C’est le mode BBT (Block Brake Timer) qui permet après un auto apprentissage pour chaque loco d’obtenir ceci


Une succession de commandes de vitesse pour passer de V_cruis (de route) à l’arrêt complet entre le signal ENTER (1er trait rouge) et IN (2ème trait rouge)
Jean

1 J'aime

Bonjour tout le monde,

Julie, merci d’avoir déplacé le sujet, surtout pour Claude :wink:

Jean, j’ai une question : pour tes 2 zones de contact qui forment, tu as besoin en fin de compte de 4 rails 24995, 2 par zone ?. Et chaque zone est raccordé au S88 ? Chacune se met en service selon le sens de marche que tu as paramètré dans Rocrail ?
Du coup, ça fait 3 questions… :thinking:

A+

Manu

Bonjour Manu
Si tu veux utiliser des rails 24995, tu en mets un à 25 cm de chaque extrémité du block en raccordant les deux fils bleus (ensemble) de chaque rail qui font respectivement le ENTER et le IN pour un sens et le IN et ENTER pour l’autre sens (2 entrées S88, 2 rails 24995)
Jean

1 J'aime

Bonjour,

J’ai un cas particulier avec ma gare de montagne où le quai fait 90 cm de long
et les rames entre 52 et 60 cm de long!

Actuellement j’ai un détecteur (Pédale ou rail de contact) qui déclenche des itinéraires CS2 pilotant l’ensemble des fonctions pour faire fonctionner deux trains en flip-flop.

Rocrail en cours d’installation sur mon circuit en voie M, et je suis en plein câblage de mes détecteurs.
Donc il m’est impossible d’appliquer la règle préconisée par Jean.
Dans ce cas très particulier, compte-tenu de la longueur du canton il me semble que je ne peut utiliser qu’un seul détecteur de type ENTER2IN.

Où faut-il le positionner et quelle longueur pour le rail de contact?

Etant en voie M je confectionne moi même mes rails de contact d’une quelconque longueur avec un ruban Busch.

Merci de vos réponses.
ROZ

Bonjour
Je ne préconise pas l’utilisation de rails contact a bascule par le frotteur surtout que Rocrail gère les sens de circulation
Dans ton cas Roz un rail de contact au milieu de ton block pour activer le ENTER2IN conviendrait
Jean

Bonjour à tous,

Pour la liaison entre Rocrail et la CS2, c’est par WiFi ou un RJ45 ? Je réfléchis à tout ça avant de me lancer et de faire n’importe quoi :frowning:

A+

Manu