Passage en digital

Bonsoir Jean-Louis,

Je pense que ma MS1 déconne, la molette est capricieuse: tu la tournes pour augmenter la vitesse, et d’un coup, la vitesse revient beaucoup plus bas, idem pour ralentir: tu tournes, ça descend, puis d’un coup se remet presque à fond!

Ce que je trouve d’alambiqué, c’est que tu dois faire défiler les locos jusqu’à trouver celle que tu cherches, des fois, c’est la neuvième!

D’autre part, avec cette foutue molette, pour rechercher une loco dans la base de données, tu tournes tout doucement, c’est long, long et d’un coup tu te retrouves deux cent référence plus bas sans savoir pourquoi!

Elle ne le faisait pas au début, je me suis renseigné, on m’a dit que c’étaient beaucoup qui présentaient ce défaut, et puis, c’est le matériel ESU, comme la CS1 et l’on sent bien une réticence de la part de Märklin de vouloir réparer ce matériel!

C’est pourquoi je ne veux surtout pas acheter de CS1, les conceptions sont de même génération, et elles sont orphelines en SAV.

Denys

Bonsoir Jean-Louis et Denys,

Ce qui peut paraître alambiqué, c’est que la procédure pour passez d’une locomotive X à une locomotive Y est pas exactement la même que pour passer d’une locomotive Z à une locomotive Y : il faut lire les noms des locomotives sur un écran et agir en fonction, alors qu’avec une 6021, on n’a pas besoin de quitter les locomotives des yeux et on peut faire la manip sans regarder l’appareil, où du moins sans avoir à en attendre un retour (affichage du nom).

C’est aussi pour ça que pour moi, un bon logiciel de contrôle de train se conçoit pour une utilisation possible sans souris… qui introduit une boucle de rétroaction comportant l’utilisateur dans son fonctionnement, alors qu’avec un clavier, on peut fonctionner en boucle ouverte.

Spoiler:
Après quelques bières, il est plus facile de travailler en boucle ouverte (uniquement avec le clavier) qu’en boucle fermée (avec la souris) :laughing:

Par exemple, quand je prends mon téléphone portable pour appeler quelqu’un qui est dans mon répertoire, au lieu d’ouvrir le répertoire et de retrouver le numéro correspondant (ce qui va assez vite en tapant les premières lettres), je trouve plus efficace de taper le numéro complet que j’ai en tête, sans rien attendre du téléphone (pas de texte à lire ni de validation en fonction). :wink:

Bon, je suis d’accord, ça reste de l’ordre du détail, mais je pense que ce sont des petits trucs dans ce genre qui font la différence. Et puis franchement, entre nous, ce n’est pas si difficile de se souvenir du numéro des locomotives, surtout si ils sont bien choisis avec logique… donc le nom en clair, au final il est assez peu intéressant. :unamused:

Louis :wink:

P.S. pour reprendre le contrôle d’une locomotive en tenant compte de la vitesse, il y a l’infra-control qui est absolument génial : tu gères la vitesse avec 4 boutons : +, -, 0 et ! Malheureusement, cet appareil est assez dur à trouver :unamused:

Je pense que ma MS1 déconne, la molette est capricieuse: tu la tournes pour augmenter la vitesse, et d’un coup, la vitesse revient beaucoup plus bas, idem pour ralentir: tu tournes, ça descend, puis d’un coup se remet presque à fond!
Sûrement parce que la mienne ne présente pas du tout ces symptômes.

Ce que je trouve d’alambiqué, c’est que tu dois faire défiler les locos jusqu’à trouver celle que tu cherches, des fois, c’est la neuvième!
Il n’y a que 10 locos, tu as vite fait de mémoriser l’ordre et en tournant dans le bon sens au pire c’est la 5 ième.

D’autre part, avec cette foutue molette, pour rechercher une loco dans la base de données, tu tournes tout doucement, c’est long, long et d’un coup tu te retrouves deux cent référence plus bas sans savoir pourquoi!
C’est ta MS qui déconne comme tu dis.

Mais comme j’ai déjà dit, je trouve débile l’idée de la base de données.
Märklin aurait mieux fait de ranger les locos par type et dire que telle référence est de type xx, …
Par exemple toutes les locos de la série 33xx ont le même décodeur … il serait plus simple d’avoir un type 33xx et d’affecter soi même le nom.

Elle ne le faisait pas au début, je me suis renseigné, on m’a dit que c’étaient beaucoup qui présentaient ce défaut, et puis, c’est le matériel ESU, comme la CS1 et l’on sent bien une réticence de la part de Märklin de vouloir réparer ce matériel!

C’est pourquoi je ne veux surtout pas acheter de CS1, les conceptions sont de même génération, et elles sont orphelines en SAV.
La mienne fonctionne bien, mais je m’en sers si peu :laughing:

Il faut admettre que c’est du matériel de fabrication un peu légère; dommage il n’aurait pas fallu probablement pas grand chose pour qu’elle soit plus fiable.

Bonne nuit :sleep:

C’est aussi pour ça que pour moi, un bon logiciel de contrôle de train se conçoit pour une utilisation possible sans souris… qui introduit une boucle de rétroaction comportant l’utilisateur dans son fonctionnement, alors qu’avec un clavier, on peut fonctionner en boucle ouverte.
Salut Louis,

Là aussi c’est une affaire de goût !!

Moi je préfère cliquer sur la photo de la loco que je veux sélectionner …

Et pour régler la vitesse, je préfère un joystick à un clavier (surtout depuis que je sais faire les 28 pas de vitesse :laughing: ), malheureusement je ne sais pas encore programmer le joystick en Visual C++ :no:
Mais je trouverai bien :laughing:

Bonne nuit :sleep:

L’idée du Joystick est tout à fait valable : je note. Mais l’un n’empêche pas l’autre : Joystick pour les locomotives, clavier + souris pour les sélectionner et pour les accessoires de voie. :wink:

Pour les joysticks en Visual C++, il y a pas des modules tout faits ? (en même temps, je sais pas, je tourne avec Linux et la gestion des périphériques d’entrée est plutôt plus facile)

Louis

P.S. : Malin, maintenant je suis en train de regarder comment se gère l’entrée Joystick sous Linux, et je suis en train de réfléchir à quoi pourrait servir le retour de force dans nos applications… Mais imagine les manœuvres : avant/arrière pour accélérer et reculer, gauche/droite pour commander le prochain aiguillage, gâchette pour dételer… Vive l’informatique ! :cheers:

Pour les joysticks en Visual C++, il y a pas des modules tout faits ? (en même temps, je sais pas, je tourne avec Linux et la gestion des périphériques d’entrée est plutôt plus facile)
Je n’ai rien trouvé pour l’instant :no:

Il faudrait, paraît il, utiliser des ActiveX et je ne sais pas trop ce que c’est … je suis vieux :no:

A+ :sleep:

Bonjour,


Soit:

  1. 6021 + 6002 + 6040 + K83-84
  2. Ou alors une mobile station + k83-84
  3. autre idée ?

Je sais que le prix n’est pas le même entre ces générations de matériel, la puissance également.
Je veux que mon fils de 7 ans sache utilisé le matériel, c’est le but quand même.

Mon réseau fera 1m20 x 2m40 et je ferai rarement circuler plus de 2 trains en même temps.

Que me conseillez-vous ?
Je vois que la solution 1 en occasion revient plus cher que la solution 2 en neuf.
Y a t’il moyen de booster l’alimentation fourni avec la mobile station ?

Pour ce qui de la digitalisation des loc, je pensais utilisé le kit moteur 5 pôles et décodeur de Märklin. Bon choix ?

Merci d’avance pour votre aide.

A+

Bonsoir Christian,

Je pars du principe que lorsque tu écris MS, il s’agit d’une MS2, car la MS1 n’est plus produite et ne permet pas la commande des aiguillages et accessoires électromagnétiques.

Je pense que le bon choix est une MS2 60653 (ainsi que le boîtier de raccordement 60113), avec laquelle ton fils ne devrait pas rencontrer de difficulté particulière pour en apprendre et maîtriser le bon fonctionnement.
D’autre part, une 6021 ne prend pas en charge toutes les fonctions que l’on peut trouver aujourd’hui sur les décodeurs récents, et elle ne gère pas le protocole mfx. De plus si un jour ton réseau devait s’agrandir ou que l’envie d’acquérir une CS2 devenait une priorité, le raccordement de la MS2 sur la CS2 se fait tout simplement !

Tu indiques que tu ne feras que rarement rouler plus de 2 trains en même temps, alors pourquoi vouloir booster l’alimentation ? Il faut déjà bien assimiler que c’est le booster du boîtier de raccordement qui fourni la puissance nécessaire au réseau. Ce booster délivre 1.9A maxi, donc en théorie, le convertisseur de tension de 36W devrait suffire car la tension sur le réseau est d’environ 19VCC (19V x 1.9A = 36,1Watts)

Donc si la MS2, que tu aimerais acquérir, provient d’un kit de démarrage, elle sera en règle générale livrée avec le commutateur de tension de 36W et le boîtier de raccordement 60113.

En ce qui concerne la digitalisation de tes locomotives analogiques, tu mentionnes le kit moteur 5 pôles et décodeur j’en déduis qu’il s’agit de la réf. 60760 que tu trouves pour moins de CHF 45.- mais cet article ne peut pas être utilisé sur tous les modèles de locomotives. Les autres réf. (60921, 60923 et 60924), Märklin ne les produit plus. Donc si tu pouvais établir une liste des locomotives que tu aimerais digitaliser, je pourrais t’indiquer lesquelles sont compatible avec le kit 60760 et pour les autres, je t’aiguillerais vers les kits ESU.

Si tu es intéressé par un petit cours d’introduction accéléré sur le digital, d’une démo avec une 6021+6040+K83+K84 ou une démo d’une MS1 (je ne possède pas encore de MS2) ou bien entendu d’une démo CS1/CS1 Reloaded ou d’une démo CS2, envoies moi un MP

A+

Et bien merci à tous pour toutes ces précisions.
La brume commence à disparaitre de l’horizon, j’avais bien besoin d’un peu d’aide.

Voici ma liste de loc que j’aimerais digitaliser:
3001
3085
3151
3056
J’aimerais toutefois garder la possibitlité de pouvoir faire tourner sur de l’analogique.

J’ai égualement qlq loc HAG genre BLS brune, mais ce sera dans un second temps.

Pour le choix de la commande digitale, j’hésite encore entre un 6021 et MS2, cela dépend peut-être de ce que je trouverai sur le net. SI je mets la main sur une 6021 à prix intéressant c’est peut-être ce que je choisirai en premier.

Bonne journée

Bonjour,

Ces locomotives (à l’exclusion peut-être de la 3001 si c’est une des premières versions) utilisent le moteur du type le plus courant chez Märklin, qui a été produit en gros de 1960 à 1990 (et peut-être même plus tard).

Personnellement, si tu ne veux pas les utiliser avec un système informatique pour lequel tu as besoin d’une précision millimétrique, je mettrais des décodeurs de Tams, qui ont l’avantage de ne pas être trop chers, et (d’après mon expérience) de supporter un fonctionnement en conventionnel (même si il vaut mieux utiliser des transfos en plastique blanc pour ça). Dans ce cas, pas besoin de toucher au moteur, on garde l’ancien tel qu’il est.

Bon, c’est un avis personnel, je sais qu’il y en aura d’autres…

Louis :wink:

Bonsoir,

D’accord avec Louis pour les décodeurs TAMS, pour la 3001, c’est la seule solution économique raisonnable, pour les trois autres, tu as le choix entre un TAMS et un kit Märklin 60760.

Plus d’autres solutions, mais plus onéreuses!

Denys

Bonsoir,

Alors j’ai fait l’acquisition d’une MS2 …
Je l’ai testé avec l’ICE 2 de mon fils … nickel.

Maintenant donc, il faut que je passe à l’étape de digitalisation de mes autres locos, petit à petit

Voici la liste …

Märklin
3085
3002
3151
3056
427 ret800

HAG
11107 4/4
11414 6/6
10035 4/4
1408 RBe 4/4
261 BLS

Il s’agit de machine a moteur CA universel.
J’hésite entre TAMS ou le kit 60760. Mais je veux impérativement que mes locos fonctionnent aussi en mode analogique, donc le décodeur doit avoir la détection comme celui du kit 60760.

Maintenant, il semble que le kit 60760 ne dispose pas de fonctions supplémentaire.
Mais peut-on quand même brancher les feux sur une sortie (avec fonction on/off) ? ou mieux sur deux suivant le sens ?

J’aimerais également équipé certaines loco avec des fonctions en plus comme la fumée ou éclairage de wagon via attelage.

Que me conseillez-vous ?
J’ai vu que certains décodeurs sont difficiles à régler, qu’il faut du matériel spécifique pour accéder au CV. Juste ?

J’ai vraiment besoin d’aide.

merci beaucoup

Bonne soirée

Bonsoir Christian

J’utilise les kits ESU 52632, je les trouve très bien …

Le décodeur a plusieurs fonctions, tu peux y brancher un fumigène, un attelage telex, …

En plus ils sont aussi compatibles DCC, ce qui peut être utile si un jour tu achètes une CS

Il y a plusieurs références en fonction du type de moteurs.

A+

merci

Est-ce que les réglages sont dispo avec ma MS2 ?
DCC … c’est quoi ?

Merci

DCC : c’est un format de signaux digital qui est utilisé principalement en deux rails. En gros, c’est la langue que le décodeur comprend. Maintenant, on fait des décodeurs polyglottes (même si ils ne parlent pas tous), on les appelle les multiprotocoles.

Dans le genre multiprotocole, j’aurais tendance à te recommander les décodeurs Tams : ils sont fiables, ils supportent les surtensions (je n’en ai jamais grillé), il gèrent le DCC comme le Motorola (la langue historique Märklin) et ils ne sont pas trop chers (une quinzaine d’euros pièce pour les LD-W-32)

Tous les décodeurs sur le marché ont deux sorties pour les feux, avec inversion avec le sens de la marche. Certains en ont en plus.

Attention quand même, les décodeurs sont plus sensibles que les bons vieux inverseurs : ils aiment pas trop des surtension trop élevées, et il ne faut donc pas les utiliser avec un autre transformateur que les transformateurs récents en plastique blanc.

Louis :wink:

Bonjour,

Il semble même que le kit 60760 a des sorties Fx qui ne sont pas signalé mais fonctionnelles… ou presque moyennant petite intervention.

60760.pdf

Alors du coup c’est bien compliqué de choisir. Le kit ESU me parait sympa, parce que pour mes locos, il est impératif de changer et mettre le stator avec aimant permanent.

Le gros point, c’est que je ne sais pas si avec ma MS2, je pourrai faire tous les réglages nécessaire avec le kit ESU !
Le kit märklin, c’est du plug and play …

Et puis 3 pôles ou 5 pôles pour mes vieilles machines ?

Bonne journée

Bonjour Christian,

Ensuite, la question est de savoir si tu as besoin d’une compensation de la charge, qui nécessite de changer le stator pour mettre un aimant permanent.

Je pense que pour une partie de tes locomotives (3002 entre autres), garder le moteur que tu as déjà et mettre un décodeur Tams pour moteur à courant alternatif, je pense que ça c’est du plug and play. (sur la 3002 : 7 soudures et pas de démontage de moteur !)

Oui, on peut sortir des fonctions supplémentaires des décodeurs à PIC, ça se fait relativement bien.

Ensuite, 3 ou 5 pôles, ça dépend de ton appréciation… et du décodeur que tu as mis : pour certains, ça ne change pas fondamentalement le roulement du moteur, pour d’autres, c’est efficace.

Louis :wink:

P.S. Non, je n’ai pas d’actions chez Tams, je pense simplement que ce qu’ils font est d’un très bon rapport qualité/prix, et que c’est largement suffisant pour beaucoup de locomotives. Personnellement, je ne vois pas l’intérêt de payer le double ou le triple pour quelque chose qui ne nous sert pas : Ce qu’on veut dans la plupart des cas, c’est de faire avancer et reculer les locomotives, on n’a pas tout besoin d’un fonctionnement hyper souple, avec une vitesse ultra-stable… Gardons nos sous pour des ouagons !

Le gros point, c’est que je ne sais pas si avec ma MS2, je pourrai faire tous les réglages nécessaire avec le kit ESU !
Le kit märklin, c’est du plug and play …
Bonjour,

Je programme les décodeurs ESU avec une MS1 …

C’est très simple :laughing:
La loc Märklin 36330 (c’est une Ee3/3) est équipée d’origine d’un décodeur Lokpilot V3 d’ESU.

Donc il suffit d’aller la chercher dans la BD.

Ensuite on peut tout changer (adresse, nom, Acc, …) comme si c’était une loco Märklin

Je n’ai aucune action chez ESU :laughing:
Il existe beaucoup d’autres marques …
J’ai essayé Tam’s et Uhlenbrock, c’est pas mal mais les moteurs grognent plus et le fonctionnement est un peu moins souple.

3 ou 5 pôles, that is the question?

Mes 2 BB26000 (33341 et 3364) équipées du kit ESU et de leur rotor 3 pôles d’origine fonctionnent largement aussi bien que ma 26000 (37389) équipée d’origine par Märklin avec un moteur HP à 5 pôles.
Mes 2 BB22200 (3320 et 33201) équipées aussi du kit ESU et du rotor 3 pôles fonctionnent mieux que ma 22200 Fret (37255) équipée d’origine du moteur 5 pôles.

J’en conclus qu’entre la théorie et l’expérience …

Bonne journée :sunny:

PS :

Bonjour Christian,

Si je peux te faire partager le peu d’expérience que j’ai en la matière:

Pour la 3002 et la RET 800, si tu tiens vraiment à les digitaliser, un décodeur TAMS ou Uhlenbrock, simple, facile à réaliser et bon marché, de plus tu disposes de fonctions supplémentaires, mais tu n’en auras pas besoin, en plus si tu choisis les bons décodeurs, il y en a avec la compensation de charge.

Pour les HAG, j’ai essayé le ESU V3 avec moteur DC et les Uhlenbrock avec compensation de charge, avantage aux décodeurs Uhlenbrock, je n’ai pas encore essayé le TAMS W2, je pense que celà doit être similaire.

Pour les autres, le choix reste plus vaste: kit Märklin, avantage d’un 5 pôles mais décodeur bas de gamme avec aucune fonction supplémentaire, TAMS ou Uhlenbrock en conservant le moteur AC ou Kit ESU pour l’aimant permanent, essaye les 3 formules, elles fonctionnent toutes!

Par contre, même avec un transfo gris, je ne fais plus jamais fonctionner une loco digitale en analogique, et d’ailleurs, pour quoi faire?

Bonnes transformations!

Par contre, ne t’inquiètes pas pour la programmation, quelle que soit la formule retenue, c’est très simple.

Denys

Bonsoir,

Alors voilà, arrive le moment de piloter mes aiguillages en analogique.
J’ai fait l’acquisition d’un MS2 avec son alim.
Mes aiguillages comme mes rails sont de type M.
Mon problème, c’est que maintenant l’alim des loc en en DC et l’alim des aiguillages est AC.
J’ai essayé de piloter un aiguillage en utilisant l’alim de la MS2 (DC), mais c’est trop faible.
Dans un sens cela fonctionne, mais dans l’autre il a vraiment du mal.
J’aimerais également que la petite lumière s’alume, donc il est impératif que les masses des 2 transfos soient reliées.

Tranfo DC de 24V pour les aiguillages ?
Comment faire le branchement ?

merci d’avance