La collection improbable

Bonjour,

Tous les engins des séries BB 12000 / 13000 ainsi que les CC 14000 / 14100 sont sortis d’usine de couleur bleue.
C’était la couleur retenue pour les nouvelles locomotives monophasée de l’artère Nord-Est, couleur baptisée me semble t’il “bleu électrique”.
Certaines BB 12000 et 13000 ont connu des déclinaisons en 2 tons de bleu, le châssis étant plus foncé que la caisse.
Elles ont toutes changé de livrée dans le courant des années 60 pour adopter le vert celtique avec des extrémités de capots jaune et traverse de tête rouge.

1 J'aime

Bonjour à tous,

Fred, il y a eu 2 séries de 141 R: celles avec tender charbon, et tender fuel.
Pour les roues, il y en a eu à rayons (R1 à R700) et Boxpock (R701 à 1340), cette seconde tranche (R701 à 1340) reçut les tenders fuel.
La première R à fouler le sol Français fut la R 466 à Marseille, le 17 novembre 1945.

La 141 P n’a effectivement rien à voir, puisque c’est une machine typiquement française construite entre 1942 et 1952 à 318 exemplaires.

1 J'aime

Bonjour à tous,

Petit détour par la Suisse ce matin avec ce très beau modèle Märklin (réf 39250) de la série C 5/6 de type 150 (donc Decapod comme diraient nos amis d’Outre-Atlantique) utilisée sur la ligne du Saint-Gothard. Surnommé “Elefant” (éléphant).

Märklin a sorti tout d’abord le modèle avec chauffe au charbon :

Photos Frits Osterthun

Puis avec un tender modifié pour la chauffe au fuel : surnommée « Ölfant » (« l’Huiléfant »).

Je ne résiste pas à la tentation de vous partager cette belle image du catalogue Trix :

A noter que Roco a également produit ces deux modèles en son temps.

Restons en Suisse avec cette reproduction de Liliput de la très élégante A 3/5 en version 3 rails sous la réf 131985 :

image

Est-ce que @Waldame a prévu d’en faire circuler sur son réseau de type Gottardien ?

Bon dimanche à tous,

Fred

1 J'aime

Bonjour

J’ai ajouté des vues de cette machine ici

Amicalement

Bernard

1 J'aime

Ma collection est plutôt orienté époque 5-6, mais dans l’emprise de la gare principale, se trouve une association de sauvegarde du patrimoine qui a pris place dans ce qui reste des installation de l’ancien dépôt, soit la rotonde.

Dans son inventaire de machine sauvegardé se trouve une C 5/6 au charbon (39250)

nota cette rotonde est encore sur ma to do liste pour le lot1.

1 J'aime

@xarklin m’a donné l’idée d’inclure la BR 59 dans ce fil :

Photo Frits Osterthun

Ici dans sa version 37054 DRG -soit en époque II- “édition Carl BELLINGRODT”

Photo Frits Osterthun

Et ici dans sa version 37058 DB -soit en époque III-.

Un article très complet sur l’ensemble des versions sur le site “Märklin fan Italia” :

https://www.marklinfan.net/br_59_drg.htm

1 J'aime

J’allais juste répondre que j’attendais la suite :joy:
Elles sont très belles aussi ces BR59! Quelle chance j’ai eue d’en dégoter une :pray:

1 J'aime

Ne retourne pas le couteau dans la plaie !!! :sob:

C’est fini oui ? :cry: :cry: :cry:
Ces BR 59, quelle “classe” !! :grin:
Classe K bien sûr !!

Bonsoir,
Cette belle machine est aussi seyante dans sa livrée verte d’origine. Curieusement la version DB devrait logiquement avoir un troisième phare. Märklin aurait il fait des économies ?
Cordialement,

Bonjour,

Ne pas oublier que cette classe K a aussi eu une livrée bleue-gris d’origine.
Pas de 3ème feux à la DB puisque radiée en 1953.
Le 3ème feu n’est apparu qu’en 1957, à la création du logo keks de la DB.

1 J'aime

Oui, tout à fait : tu as raison. @hubep avait présenté la locomotive et les deux coffrets de wagons qui étaient vendus en complémente à l’époque avec :

De même avec la version vert olive :

Et le rare coffret “Stugartter Bahnhof” :

Je présenterais pour ma part avec l’aide de Christian la version autrichienne …

Tiens, en parlant de version autrichienne, est-ce que l’un d’entre vous pourrait me renseigner sur cette version de la BR 52 (référence 34161) équipée d’une cheminée “avec échappement de type Giesl” ?

Beaucoup de modèles autrichiens en sont équipés, mais pourquoi ???

Amicalement,

Fred

Bonjour,
Je viens de reparcourir ce très vieux sujet, ce qui me replonge dans mes belles années.
Merci pour avoir sorti ce fil des ténèbres de l’oubli.

1 J'aime

De rien Pascal, je relis souvent ton fil car la qualité du décor met en valeur les modèles. Je t’avais demandé il y quelques temps si tu pouvais nous remettre quelques photos de ton réseau “Viroinval” car elles toutes disparues à l’occasion d’un changement de serveur sûrement.

Amicalement,

Fred

Bonjour Fred,

D’abord un petit historique de la machine 52 798:

Accompagné d’une photo de l’engin réel:


12/8/70,Hieflau
photo:H.Philip

Pour l’échappement d’Adolph Giesl-Gieslingen:
Cet échappement assure un tirage plus élevé et augmente la production de vapeur en utilisant une tuyère à jets alignés tout en réalisant une économie de 15 % de combustible et de 20 % d’eau.

http://www.passion-metrique.net/forums/viewtopic.php?f=3&t=8226&hilit=nouveautés+hoe&start=195

J’ai sans doute zappé ta demande… Je ferai quelques photos, je joue régulièrement avec mon petit réseau Viroinval aussi…
Comme d’autres membres du forum à l’époque, - et tu peux constater que nous parlions beaucoup - j’avais été échaudé par les changements de serveur, les modifications du forum et par la disparition de beaucoup de données et de photos. C’est la raison pour laquelle je limite depuis lors mes contributions.
Il y a un sujet ouvert sur un des anciens forum, où je raconte l’histoire et l’aventure de Viroinval 1956 : c’était un fil intitulé “Ligne 132bis”. Je ne sais pas si c’est toujours accessible ?

Bonjour Pascal,

Tous les sujets ont suivi (les photos anciennes ont pu disparaitre du fait de la disparition des services associés et non pas du fait de la migration elle-même).

Avec la fonction de recherche j’ai retrouvé le fil dont tu parles en 2 secondes :

@+

Merci Julie :+1:t2:

Les photos sont visibles à partir d’un certain niveau dans le fil :grinning:

Merci beaucoup Christian pour cette information que j’ignorais.

Ta photo est très intéressante à double titre :

1/ elle montre parfaitement la patine d’une machine réelle (avez-vous remarqué que la couleur rouge des roues et de l’embiellage a presque disparue sous la saleté, l’huile et la poussière de charbon :astonished:). On hésiterait à aller aussi loin en modélisme !

2/ Elle a été prise à Hieflau qui est un dépôt TRES TRES intéressant à reproduire en modélisme : je posterai le projet et le plan sur le fil d’ici demain.

Encore merci !

Amicalement,

Fred