Gare de passage, triage et dépôt en voie K

Bonsoir.
Après avoir “frimé” un coup :blush: sur le forum avec mes machines, je vais tenter de vous présenter mon réseau.
Je me suis inspiré très librement de la gare frontière Franco-Suisse de Delle dont un plan à la fin des années quarante est paru dans un RMF il y a une quinzaine d’années (La grande période des fanas de la “bosse” du club de Döle).
Cette gare présente l’avantage (à mes yeux) de comporter sur un espace relativement réduit une gare de passage, à double voie (ex EST) côté Français et à simple voie côté Suisse, une voie normale secondaire (ex PLM), une zone de triage des wagons et plusieurs dépôts (Un pont tournant et une rotonde ex EST et un second pont et une remise SBB-CFF) et une annexe traction (ex PLM).
Bien sûr, bien que la place qui m’est allouée au grenier pour le réseau soit plutôt importante (Un carré de 6m de côté :smiley: - avec une ferme de charpente au milieu :imp: mais seulement 3 m 50 exploitables en largeur à cause de la sous-pente), il a fallu faire des coupes sombres dans ce beau tracé.
J’ai opté pour une disposition en U de 3 m 50 de largeur avec une branche de 6 m pour la gare et l’autre branche de 5 m (pour conserver un petit espace atelier). La base du U a une largeur d’1 m, contre un mur, et les deux branches ont une largeur de 1 m 40 et sont accessibles (en étant souple) des deux côtés.
Dans les parties visibles, j’ai utilisé de la voie K sur un “ballast” en Dépron de 3 mm décoré avec du flocage Faller avec des courbes de grand rayon (550 mm - 600 mm) pour les voies principales et de rayon moyen (424 mm) pour les zones de manœuvre.
J’ai réservé les courbes serrées (360 mm pour la partie visible et 295 mm en voie cachées) pour la voie secondaire qui ne voit passer que des machines courtes et des wagon et voitures à essieux.
Dans les parties cachées, j’ai réutilisé mes rails M et ma voie VB.
Les parties visibles sont équipées d’une caténaire non fonctionnelle de fabrication maison en fil de laiton de 0,5 mm ou d’origine Märklin et Sommerfeld (j’ai craqué Chef :blush: ).

Je vous met un plan d’ensemble réalisé avec le logiciel Raily 3.0 (pour lequel il a fallu créer une base de données pour la voie VB :confused: )


Cela a l’air confus ? :joker: Même moi, j’ai du mal à m’y retrouver :trainregard:

Après ce petit intermède, je vais essayer d’éclairer tout cela :
D’abord, la voie principale :
En partant de la gare (bâtiment matérialisé sur la branche du bas du plan)


avec 4 voies à quai, située au niveau “zéro” (1 m du sol)

longeant le faisceau de débranchement et les accès au dépôt et à la bosse de triage


en direction de la voie unique,

Les trains s’engagent dans une courbe à droite avant de pénétrer dans un tunnel qui mène à une première gare cachée à 3 voies



avant de descendre au niveau -10 par une voie en courbe menant à une boucle de retournement donnant accès à une seconde gare cachée



et une voie de garage supplémentaire


Ensuite les trains remontent la rampe (sévère en courbe) avant de revenir en gare principale.



en longeant une zone d’habitations et une petite usine.





La suite du trajet un autre fois :zzzz:

Bonsoir.
Après avoir “frimé” un coup :blush: sur le forum avec mes machines, je vais tenter de vous présenter mon réseau.

Bonjour,
Moi je dis que tant que tu continues à nous montrer d’aussi belles photos, pas de problème, tu peux continuer à frimer :sunny1:
A+

Merci Xavier, mais question photos, en voyant les images de certains modélistes sur ce forum ou sur d’autres, je vois bien que j’ai encore une grosse marge de progression.
Poursuivons ce tracé :
Les convois entrent en gare.et longent la cour de débords (uniquement décorative en voies Jouef et Lima de récupération) et les immeubles qui la bordent.










Après avoir dépassé les sémaphores de sortie et le poste d’aiguillages, ils abordent une bifurcation à double voie.





La double voie de droite descend vers une raquette de retournement au niveau -10, avec 4 voies de garage pour de longs trains de marchandises.









Puis les convois retournent vers la gare.

Suite du voyage.
Les trains font une seconde fois le périple sous la montagne et le dépôt des machines et reviennent en gare. Avec un tel trajet caché, on a vraiment l’impression qu’ils disparaissent pendant un temps assez long avant de réapparaître.
A la bifurcation, ils prennent la double voie de gauche et pénètrent dans un tunnel qui passe sous la ville (encore en chantier :zen: ). Je précise que la TJD qui dévie vers la raquette souterraine ou l’autre voie est commandée “automatiquement” par des ILS actionnés par les aimants placés sous les wagons de queue de chaque convoi mais elle est aussi actionnée à volonté via un keyboard 6040 et un relai 6083.


La double voie s’élève ensuite jusqu’au niveau +10 pour effectuer une grande boucle qui la fait ressortir le long du mur, entrer dans un court tunnel où elle se sépare en deux, seul la voie "montante restant visible en surplombant le dépôt avant de s’engager sur un pont en arches et de pénétrer dans un tunnel qui lui permettra de "boucler la boucle et de ressortir le long du mur du fond de la pièce en recréant la double voie.






Puis la voie redescend vers la gare après un périple de 130 m environ.

Les trains de marchandises peuvent alors gagner le faisceau de débranchement à 4 voies qui longe la gare.



Les wagons sont pris en charge par une machine de manœuvre (Enfin, en principe, lorsque les voies ne sont pas saturées de wagons) et poussés jusqu’à la butte de triage et aux 5 voies de garage (Là encore, il faudrait arriver à les vider un peu).



Les machines, elles, se dirigent vers le dépôt qui comporte une rotonde à 6 voies et un garage découvert à 6 voies desservis par un pont tournant, une remise à 3 voies pour les machines diesel, une remise double pour les machines électriques et les différentes voies de servitude (Scories, sable, charbon, station service et voies pour les deux trains de secours - Une grue de 30t “EST” VB et une grue de 60t “Sotteville” VB).
















La voie principale comporte aussi une voie d’évitement à la sortie de la “première” boucle souterraine et qui rejoint la voie qui descend de la montagne (à cheval :clown: ) en passant par un tunnel et qui comporte une petite voie de garage pour un train de secours (avec un wagon nettoyeur LUX Modellbau)

La "sécurité des trains est assurée par un bloc système (analogique) où la fermeture des signaux est assurée par des voies de contact (coupure d’un rail à la mini-disqueuse) et leur ouverture par des ILS actionnés par un aimant placé sous les fourgons de fin de convoi. Ainsi, en cas de décrochage intempestif d’une partie de la rame (Toujours aux endroits les plus inaccessibles :grr: ), le train qui suit reste arrêté au signal précédent et ne vient pas percuter les wagons en dérive sur la voie.
Les signaux en gare sont manœuvrables “manuellement” par le biais du keyboard 6040 et du relais 6083.
Cela me permet de faire circuler une dizaine de rames au maximum (j’ai testé, c’est vraiment trop pour un seul opérateur qui ne peut agir “que” sur 3 trains avec la commande 6021 et les deux control 80f 6040), mais convient assez bien pour faire circuler 3 ou 4 trains en simultané.
Comme on peut le constater, les moteurs d’aiguillages (Märklin, Conrad et Peco) sont placés sous le plateau de roulement dans les parties visibles et commandent le mouvement par l’intermédiaire du dispositif 7548 (que je trouve malgré tout assez capricieux)

Bonsoir m’sieur Francis…

Même en courant
Plus vite que le vent
Plus vite que le temps
Même en volant
Je n’aurai pas le temps
Pas le temps

De réaliser
Toute l’immensité
D’un si grand réseau ferroviaire
Même en cent ans
Je n’aurai pas le temps
De tout faire.

Bravo, c’est un très beau réseau!

Bonsoir m’sieur Francis…

Même en courant
Plus vite que le vent
Plus vite que le temps
Même en volant
Je n’aurai pas le temps
Pas le temps

De réaliser
Toute l’immensité
D’un si grand réseau ferroviaire
Même en cent ans
Je n’aurai pas le temps
De tout faire.

Bravo, c’est un très beau réseau!

bonsoir Monsieur Fugain :wink:

vraiment, continu de “frimer”, on adore çà

Petite rectification José : Ce sera un beau réseau si j’arrive à en terminer le décor. En voyant ce que font d’autres modélistes “d’atmosphère” sur le forum LR, j’avoue que ma motivation pour le décor en a pris un sacré coup :cry: (C’était déjà pas terrible). Cela va faire deux ans que je n’ai pas avancé :blush: . En plus, les parties les plus anciennes (12 ans pour le dépôt) accusent leur âge.
Merci quand même pour vos remarques.
Après les voies principales, je vais vous décrire la voie secondaire:
En partant de la gare et en allant vers le fond de la pièce, les trains entrent dans un tunnel pour accéder à une boucle de retournement et revenir en gare. Deux trains ou petits autorails y sont garés en permanence de manière à ce que le train qui vient de rentrer dans le tunnel ne ressorte pas trop vite.
Ensuite, la voie (avec une caténaire légère genre tramway Sommerfeldt) longe les quais de la grande gare en passant entre les voies principales et la cour des marchandises avant de monter une côte jusqu’au niveau +10 pour passer sous la ville et enduite de reprendre l’ascension jusqu’au niveau +20.
Puis le train longe le mur pour rejoindre une petite scierie où un wagon grue décharge des wagons de bois. Il poursuit sa route au niveau +20, longe un chantier d’abattage de bois (Normal près d’une scierie), passe sur un viaduc (parallèle au pont en arches et à un pont route couvert) avant d’arriver à une petite gare qu’il quitte pour s’engouffrer dans un tunnel où il parcourt une nouvelle raquette, située sous un château, dont le décor reste à faire, qui le fera revenir en gare. Là encore, un train est en attente et ce n’est pas le train qui vient de rentrer dans le tunnel qui en ressort.
Ensuite, le train qui était en attente à la gare redescend par le même chemin jusqu’à la gare principale où il libère la voie pour un autre convoi après un parcours de 30 m environ. Le dispositif, alimenté par un système delta, est entièrement automatique (en principe) et laisse circuler 6 trains à la queue-leu-leu.













Voilà, vous avez une petite idée de mon réseau qui représente une longueur totale de rail de 230 m.

Bonsoir,

Encore un super réseau et terminé !!! (rare!)
Que fais tu à présent? Tu joues, tu achètes ou tu modifies régulièrement des zones? :cyclops:

En tout cas c’est que du plaisir !!!

Bonjour,

Belle démonstration d’un savoir faire lorsque la passion nous anime ! :cheers:

Concernant le décor, c’est vrai que cela demande du temps et aussi de la patience ; mais c’est déjà une grande satisfaction lorsque, pour l’animation, “tout baigne dans l’huile” !

Encore bravo et merci à Francis pour cette sympathique présentation ! :thks:

Bonne journée :sunny:
(Il est " presque" là en Haute Normandie…limite Picardie :smiley: )

Erreur Vincent, le réseau est loin d’être “terminé”.
Il me reste encore à aménager une zone urbaine au dessus de l’entrée de la boucle de retournement sous la gare, une zone de campagne (j’ai prévu un vignoble) avec une ferme de la Forêt Noire, une zone industrielle (Brasserie et tuilerie) derrière la rotonde, le long des voies de garage et le petit village autour de la gare secondaire et du château qui la surplombe. Beaucoup de travail en perspective (et pas beaucoup de motivation, d’autant moins que je casse régulièrement des éléments du décor par des gestes maladroits).
En ce moment, je suis plus motivé par le montage de kits (locos et wagons), la transformation de modèles du commerce pour obtenir des modèles “originaux” ou le détaillage de mes voitures et wagons.
Finalement, je fais très peu rouler mes trains.

Erreur Vincent, le réseau est loin d’être “terminé”.
Il me reste encore à aménager une zone urbaine au dessus de l’entrée de la boucle de retournement sous la gare, une zone de campagne (j’ai prévu un vignoble) avec une ferme de la Forêt Noire, une zone industrielle (Brasserie et tuilerie) derrière la rotonde, le long des voies de garage et le petit village autour de la gare secondaire et du château qui la surplombe. Beaucoup de travail en perspective (et pas beaucoup de motivation, d’autant moins que je casse régulièrement des éléments du décor par des gestes maladroits).
En ce moment, je suis plus motivé par le montage de kits (locos et wagons), la transformation de modèles du commerce pour obtenir des modèles “originaux” ou le détaillage de mes voitures et wagons.
Finalement, je fais très peu rouler mes trains.

Dans tous les cas,

Bravo Francis :appl: pour ton réseau qui est magnifiquement grandiose…

Vite encore d’autres photos… :Coeur:

Yannick

Justement, les voici : Un aperçu de toutes les zones en attente de décoration, faites cet après midi.
L’espace au dessus des deux tunnels à double voie, après la bifurcation doit être occupé par un verger et des pâturages

La ville doit se développer sur 3 niveaux, avec une grande place plantée d’arbres pour un grand marché. La ville “haute” est entourée par des restes de fortifications moyennageuses.

En sortie de la ville (après la ferme de la charpente), il est prévu de placer une petite exploitation horticole avec quelques serres.

Ensuite, la voie secondaire serpente entre des herbages et une forêt de sapins (Je vais essayer d’éviter le “Sapinus Balais de Chiotus” si fréquent sur nos réseaux, mais les beaux arbres sont plutôt cher et la construction intégrale n’est pas ma tasse de thé).

Plus haut, au dessus de la raquette de la voie secondaire, j’ai prévu un vignoble (Pour alimenter mes nombreux wagons foudres et citernes) et une ferme de la Forêt-Noire.

Je dois aussi réaliser le petit village au pied du château médiéval et sa petite gare.




Et enfin, j’ai prévu une zone “industrielle” avec une brasserie (Logique avec la collection de wagons à bières) et une tuilerie derrière la rotonde.


Voilà les projets. Il ne faudra pas être pressé parce que cela n’a pratiquement pas bougé depuis près de 2 ans (A part les trucs que j’ai malencontreusement cassé et pas encore réparé).
En voyant les photos, je me dis qu’il aurait fallu changer le papier peint avant de commencer le réseau, mais c’est un peu tard maintenant.

je suis au sol…

je suis au sol…C’est la meilleure place pour regarder passer nos p’tits trains :clown:

je suis au sol…C’est la meilleure place pour regarder passer nos p’tits trains :clown:
harrrggg, gloups, pfffff, ca y est je ne vais pas encore dormir cette nuit. :affraid:

Il me plait vraiment bien ton réseau…

Vers quel hauteur tu es par rapport au sol ?

Yannick

Je crois avoir indiqué que le niveau “zéro” était à 1m du sol. C’est une hauteur qui m’a paru correcte pour garder la possibilité de se faufiler sous le réseau pour accéder à l’autre côté des plateaux formant les branches du U. Assis sur un banc devant le pupitre de commande, on a les yeux légèrement au dessus des trains.

Je ne sais pas ce que il y a à terminer, mais en tout cas je suis carrément impressionné. Très beau réseau, très beau décors! Vivement d autres photos et même des videos. À bientôt.

Merci pour ces remarques que je trouve flatteuses. Il reste encore à finaliser le village et le château, la zone industrielle, la ferme et son vignoble, la ville, le verger et des herbages. Cela représente entre un quart et un tiers de la superficie totale.
Pour les vidéos, il na faut pas (trop) y compter parce que je ne suis absolument pas équipé. Je ferai de nouvelles photos lorsque j’aurai avancé un peu (Il ne faut pas être pressé).

Merci pour ces remarques que je trouve flatteuses. Il reste encore à finaliser le village et le château, la zone industrielle, la ferme et son vignoble, la ville, le verger et des herbages. Cela représente entre un quart et un tiers de la superficie totale.
Pour les vidéos, il na faut pas (trop) y compter parce que je ne suis absolument pas équipé. Je ferai de nouvelles photos lorsque j’aurai avancé un peu (Il ne faut pas être pressé).
Francis, merci pour ces photos qui montrent ton savoir-faire adossé à une grande modestie. Il y a des matins comme celui-ci où tu as juste envie de te recoucher tellement tu prends conscience de tes limites…!
Bonne journée,
Bernard. :clown: