CS2 - Problème de reconnaissance et de programmation de décodeur loco : comment résoudre ?

Bonjour à tous,

Je place ce post ici pour lui donner plus de visibilité et ainsi pouvoir espérer trouver une solution à mon problème, avec l’aide des “pros de la CS2/3”… :lol!:

J’'ai des soucis avec la reconnaissance et la programmation de mes décodeurs locos avec ma CS2, dernièrement mise à jour (4.2.9)

Je pense que ça doit être un paramètre quelque part mais je ne maîtrise pas suffisamment pour m’en sortir…

Voyons le différents cas de figure :

  • décodeur à commutateur DIP 8 : pas de problème, décodeur reconnu, lecture de l’adresse; il suffit ensuite d’encoder dans le setup de la loco sur la CS2 la même adresse que celle encodée sur le DIP 8.
  • décodeur 60760 : pas reconnu, la CS2 affiche “commutateur DIP 8” sans possibilité de changer; du coup, pas moyen de changer l’adresse…
  • décodeur fx : décodeur reconnu (CS2 affiche “MM2”) mais le changement d’adresse n’est pas envoyé ou pris en compte par la loco : l’adresse du décodeur ne change pas alors que la CS2 l’enregistre (la loco ne fonctionne plus). En relisant les infos du décodeur, l’ancienne adresse est affichée.
  • décodeur mfx : la loco est reconnue mais, mais la zone pour changer l’adresse ( le + et le - de chaque côté de l’adresse) apparaît en grisé et est inactive; changement d’adresse donc impossible…

Dans tous les cas, les locos à programmer sont seules sur la voie de programmation et les locos fonctionnent correctement avec leur adresse d’origine. La CS2 est bien réglée pour tous les protocoles (AUTO dans le setup “format de voie pour locos”). Pour toutes les autres fonctions, la CS2 fonctionne correctement (control, layout, memory, keyboard). Une voire deux MS2 sont raccordées en mode “esclave”.

Qu’est-ce qui ne va pas ?

Olivier (oli 11.01) m’a indiqué que lui également connaissait ce genre de soucis et avait contourné le problème en programmant ses décodeurs avec la MS2 et en transférant les données sur la CS2 avec une carte à puce loco; j’ai essayé, effectivement on peut y arriver comme ça mais il est quand même curieux que la CS2 n’y arrive pas. C’est pour cette raison que je me dis qu’il doit y avoir quelque part un paramètre erroné…

Merci de m’aider à comprendre et à résoudre… :thks:

Thierry.

Bonjour Thierry
J’ai 2 cs2 et n’ai pas de probleme de reconnaissance sur aucune. Voici quelques points a verifier:

  • la CS2 ne reconnait QUE les locos MFX et a condition que le protocole MFX soit autorise sur la CS2
  • s’il y a beaucoup de locos sur la voie alors appeler chacune par la CS2 a condition que les locos aient ete reconnues dans le passe
  • pour une premiere reconnaissance MFX placer la loco SEULE sur la voie de programmation
  • si la loco persiste a be pas être reconnue alors la faire reconnaitre par une autre MS2, CS2 , CS3, MS1
    Sur mon reseau j’ai 32 loco MFX en simultane
    Pour les autres protocoles IL N’Y A PAS DE RECONNAISSANCE mais il faut que la loco et la CS2 aient la meme adresse et le meme protocole

Il faut aussi que les protocoles utilises soient deverrouilles sur la cs2 ( voir SETUP puis VOIE ou GLEIS
Le decodeur 60760 n’est pas MFX ilest donc normal qu’il ne soit pas reconnu

Bonjour Jean,

Si je comprends bien, la centrale CS2 ne reconnaît que les décodeurs MFX… curieux ! les décodeurs MFX ne sont pas les seuls que Märklin ait utilisé. Et Märklin a commercialisé les 60760 (et d’autres, FX et MM2); avec quelle centrale doit-on les programmer ?

Quand bien même, pourquoi ne puis-je pas changer l’adresse de mes (quelques) locos MFX ?

Je suis d’accord que la CS2/3 ne reconnaît AUTOMATIQUEMENT que les décodeur MFX. Mais elle est censée gérer (changer l’adresse les, CV, …) les autres décodeurs, non ?

Tout cela me semble bien nébuleux… et je n’y comprends rien :help: :help: :help:

EDIT : je pose ma question autrement :[size=150] comment changer l’adresse d’une loco avec une CS2 ?[/size]

Thierry
La CS2 peut piloter des locos au moyen de plusieurs protocoles: MM, MM2, DCC, MFX notamment.
Mais pour tous ces protocoles sauf MFX, il faut en parallèle mettre ou programmer la loco et la centrale sur une adresse donnée et un protocole.
Mettre une adresse: par exemple au moyen des mini interrupteurs (Mausklavier)
Programmer une adresse de loco: par exemple un décodeur FX (ou DCC) au moyen d’une MS2 , CS2 ou CS3. Il en va de même pour les autres paramètres (retard au freinage, accélération, etc)
Programmer une adresse sur une MS2, CS2 ou CS3: c’est donner pour une nouvelle machine un protocole, une adresse, une image de représentation).
Changer l’adresse d’une loco sur CD2:

  • mettre la loco sur la voie de test
  • indiquer le type de décodeur (MM, FX, DCC)
  • choisir une adresse (la CS2 va indiquer l’éventuelle position que doivent avoir les interrupteurs)
  • programmer une adresse est aussi possible (je ne le fais pas souvent désolé)

Merci Jean.

Cedt précisément ce que tu décris dans tes 4 dernières lignes que je n’arrive pas à faire avec ma CS2… :scratch:
Relis mon post, la CS2 ne m’en donne pas la possibilité…

Thierry.

Thierry
Voici une adresse pour télécharger une doc Märklin CS2 picotronic.ch/download/Seminar%20CS%20II%2060215%20F.pdf en francais. La programmation des locos est abordée.
Jean

C’est un vaste sujet qui dépend du type de décodeur employé et beaucoup de collègues se plaignent d’incompatibilité avec certains décodeurs (Uhlenbrock, autres)
Pour un sécodeur non Märklin il faut que tu indiques de quoi il s’agit (marque, protocole, etc)
Jean

Tous mes décodeurs sont des Märklin, soit d’origine dans les locos (6090, fx/MM2,Mfx) soit des 60760 qui j’ai monté; tout fonctionne, mais avec l’adresse d’usine ! Pas moyen d’en changer, c’est ce que je décris dans mon premier post; Je peux changer les adresses avec la MS2, pas avec la CS2; c’est pour cela que je pense qu’il doit s’agir d’un réglage de la CS2…

Mais je vais lire la doc que tu m’envoies avec grande attention !

… et je pense qu’il y a des forumeurs qui connaissent la CS2 (et le système digital de Märklin) sur le bout des ongles et qui connaissent la solution :study:

Bonjour Thierry,

c’est ici que se situe l’erreur :

En fait, il y a plusieurs erreurs.
La première : le 60760 est un décodeur fx. Mais la reconnaissance des décodeurs fx est peu fiable et ne permet surtout pas à la centrale de déterminer le type de décodeur (en fait la centrale envoie des commandes consécutivement à toutes les adresses du protocole, et détecte par laquelle elle obtient une réaction (donc un changement de consommation). Ça peut fonctionner, ou pas, selon un bon nombre de critères bien aléatoires.
Il faut donc créer la fiche loco manuellement dans la CS2, en indiquant qu’il s’agit d’un décodeur fx.

La deuxième : on peut changer toute la fiche loco dans la CS2 sans affecter le décodeur. Il y a un symbole sur lequel il faut cliquer pour envoyer toutes les données au décodeur. Lequel, c’est dans le manuel ou les collègues utilisant cette centrale peuvent te le dire. De mémoire, l’icone est composé d’une loco avec une flèche, mais je ne mets pas ma main au feu.
Ce type d’erreur de l’usager est commun, rassure-toi, dans les forums allemands on trouve un certain nombre de questions qui ont la même cause.

Puis, la troisième concernant le protocole mfx. C’est une toute autre communication entre la centrale et le décodeur, une autre langue. Et aussi une autre manière de gérer les adresses, dans laquelle l’usager n’a point son mot à dire !
En fait, tu peux imaginer la chose comme suit :
*De temps en temps, la centrale envoie son numéro d’identification (comme un n° de sécu), et tous les décodeurs mfx sont programmés pour comparer : est-ce que le n° id que je reçois est celui que j’ai en mémoire ? Si oui, tout est bien. Si non, le décodeur répond en transmettant son propre n° id. Ce à quoi la centrale réplique alors en disant : chouette, dis-moi ta configuration, et je te parlerai désormais sur l’adresse 385. (mettons.) Le décodeur transmet alors ses données : quelles fonctions il utilise, et quelle image de fonction est associée à chaque fonction ; et le nom par lequel la loco sera affichée sur l’écran de la centrale.
*

Donc, pour tes décodeurs non reconnus, crée la fiche manuellement et tout rentrera dans l’ordre.
Pour les décodeurs qui ne reçoivent pas le changement d’adresse, trouve le symbole sur lequel il faut cliquer.
Pour les mfx - tu ne changes rien, en mfx nous ne gérons pas les adresses.

Bonsoir à tous

Bon le temps de sortir la centrale, de trouver une loc avec un décodeur MM2 programmable (je n’en ai pas beaucoup au final), de tester (en version 4.2.4 ou 4.2.5) de faire la mise à jour de la centrale et de re-tester.

Autant Märklin n’a pas résolu le bug précédent (que j’avais vu il y a bien longtemps, je l’explique plus loin), autant ils ont réussi le miracle d’en ajouter un (qui ne me fait ni chaud, ni froid, mais bon :smiling_imp: ).

Donc en 4.2.4 (ou 4.2.5), les deux méthodes de programmation (par l’écran de configuration que je n’aime pas* ou par les CV) fonctionnent sans autre. Faut juste faire toutes les étapes (voir le message de Wolfram). La validation (le V vert) n’enregistre les valeurs que dans la centrale! Pour programmer le décodeur il faut le faire explicitement avec le bouton représentant une flèche qui descend sur une loc (écran de configuration) ou une voie (écran des CVs).

Mais avec l’actuel la première est bugée et ne programme plus l’adresse (mais uniquement les autres paramètres). Il faut donc passer par les CVs et là il y a l’autre bug de la centrale.
Lorsque l’on écrit une valeur dans le CV1, l’adresse dans la fenêtre de configuration est mise à jour, sauf que cela n’est pas prit en compte pour la voie. Bien que affichant la nouvelle adresse, la centrale émet sur l’ancienne adresse. Pour éviter cela deux solutions:

  • Avant d’entrer dans les CV, saisir la nouvelle adresse dans la fenêtre de configuration.
  • Après avoir écrit le CV1, modifier l’adresse (donc une adresse fausse), valider, saisir la bonne adresse, ré-valider. (Valider = le V vert)

Testé ce soir avec une Hercule “Hobby”, la seule variante d’un décodeur programmable MM2 Märklin que j’ai (plusieurs Traxx et Hercules, mais toutes avec ce décodeur).

  • Je n’aime pas cette méthode, même si c’est la plus simple et celle décrite en premier par Märklin, car elle ne programme pas uniquement l’adresse mais également les valeurs présentes dans la colonne de droite (Vmin, Vmax, les temporisations et le volume son) et que cela fout plus le bordel dans la config du décodeur qu’autre chose.

Au passage sur les décodeurs non Märklin:

  • J’ai un Uhlenbrock monté d’origine dans une Roco (époque 99-2003 les boites orange avec le sticker dans le genre “équipée d’un décodeur”) qui a parfaitement accepté la programmation d’une nouvelle adresse par la deuxième méthode (les CVs).
  • Les Tams de la 1ère génération (LG-x-1 et LD-x-2) ne se programment pas avec une CS2. Pour eux c’est uniquement 6021 et IB.
  • Les multi-protocoles (MM2+DCC) c’est en DCC car lecture possible.
    Je n’ai pas d’autres variantes de décodeur programmable uniquement en MM2. (Le reste de mon parc c’est surtout du MM2+DCC traité en DCC)

Mais bon si tu as déjà essayé par le passé la méthode que tu décrits devais fonctionner… (c’est très récent que cela ne fonctionne plus)

Pour le mfx, chaque décodeur a une adresse matériel unique à 32 bits, c’est ce que la centrale utilise pour identifier un nouvel arrivant. Puis la centrale donne la 1ère adresse libre (adresse mfx, elle peut avoir la même valeur qu’une adresse MM2 ou DCC sans interférer). La valeur est affichée pour aider à la configuration d’un logiciel de pilotage, même si normalement il peut récupérer la liste des locs et leur adresse par la communication Ethernet.
Les adresses MM2 et DCC d’un décodeur mfx (pour configuration avant utilisation avec une autre centrale) sont disponibles dans les CVs.

Delias

Bonsoir Wolfram,

Je m’endormirai moins bête ce soir, je t’en remercie :thks:

Petit soucis supplémentaire que je soumets à ta sagacité : j’avais bien compris que l’on pouvait modifier toute la fiche loco sur la CS2 ET PUIS, qu’il fallait envoyer vers la loco (le logo composé d’une flèche qui pointe vers un symbole de loco, verticalement).
Seulement, quand je touche ce logo, rien ne se passe. … le message n’est pas transmis et la loco n’enregistre rien … que se passe-t-il ?

Merci
Thierry

Bonsoir Thierry

Nouveau bug de la centrale, découvert ce soir! Il n’existait pas avant que je fasse la dernière mise à jour :smiling_imp:
Voir mon message précédent (je mets le rappel vu que c’est une nouvelle page et que tu ne l’as éventuellement pas vu avant de répondre)

Sylvain

Merci aussi à Sylvain pour la réponse très complète que je lirai en détail dès demain.

Mais je crois comprendre que tout n’est sans doute pas aussi évident que je ne le croyais…

Bonne nuit !

Thierry.

Bonjour à tous et grand merci ! Je commence à comprendre…

@johnjeanb : merci pour la doc Märklin. J’en avais déjà fait copie mais je ne la retrouvais plus. Toutefois, si elle rappelle bien comment utiliser la CS2, elle ne permet pas de résoudre mon problème.

@Olivier (oli 11.01) : merci pour la solution alternative qui permet de contourner le bug de la CS2 version 4.2.9 concernant le changement d’adresse.

@Wolfram et @ Sylvain (Delias82) : j’ai enfin compris, sinon le fonctionnement, tout au moins les principes de base du fonctionnement de la CS2.

Je résume très simplement en appliquant à ma situation décrite en tête de sujet.

  • pour les décodeurs anciens munis de commutateurs DIP, pas de problème, tout se fait manuellement (ou presque).

  • pour les décodeurs mfx, pas de problème, tout se fait automatiquement (ou presque); je comprends qu’il n’y a pas de risque de conflit d’adresse loco, la console et le protocole mfx gèrent…

  • pour les autres décodeurs, le problème provient d’un bug de la CS2 et je crois avoir saisi que ce bug est apparu avec la dernière mise à jour ( ! ). D’après les explications reçues de Sylvain, il est possible de contourner en agissant, non pas sur l’adresse, mais bien sur le CV qui contient l’adresse (le CV1, je crois …). J’ai bien compris que le V vert n’envoie pas les consignes vers le décodeur mais bien le logo “flèche qui pointe vers une loco”. Wolfram me conseille de déclarer manuellement mes locos équipées de ce décodeur et Olivier contourne le soucis en programmant avec la MS2.

Je rappelle que mon problème est simple : éviter les conflits d’adresse avec les locos que j’ai équipé du décodeur 60760, tous réglés en usine sur l’adresse 78 !

A ce stade, j’ai déjà essayé de programmer/changer l’adresse via la MS2, ça marche (donc mieux qu’avec la CS2 :affraid: )

Je vais essayer (pas tout de suite, malheureusement…) la déclaration manuelle des locos conseillée par Wolfram; quant à la manipulation des CV, je vais bien m’imprégner de la matière avant de tenter car j’avoue que je suis un peu effrayé devant la complexité (je rappelle que je débute avec le digital :unamused: ).

Enfin, il reste, me semble-t-il (mais je suis sans doute naïf…) une dernière possibilité : écrire chez Märklin pour décrire le bug et leur suggérer une MàJ qui réglerait le soucis: je l’ai fait avec la MàJ précédente concernant le problème de langue des MS2 connectées à la CS2 et deux mois après, une MàJ (la 4.2.9) a réglé le problème (tout en introduisant d’autres bug, si j’ai bien compris :mrgreen: ) … on peut toujours rêver et essayer :lol!:

Je vais aller voir sur les fora étrangers (Märklin-user, Stummiforum, baneforum.dk) ce qu’il en est…

PS : je n’utilise pas de décodeurs d’autres marques : j’ai essayé une seule fois avec un Uhlenbrock AnDi 75000; une misère ! pour changer d’adresse, il faut une 6021 ou alors procéder à un concert de manipulations… je l’ai d’ailleurs viré ! Il me reste encore des Märklin 60760 et je possède un ou deux ESU LokPilot dans la boîte…

Encore merci et toujours reconnaissant de recevoir vos conseils ou remarques.

Thierry.

Bonjour à Toutes et à Tous,

J’ai effectué le week-end dernier une série de tests de programmation d’un décodeur 60760 à l’aide d’une CS2 qui sont aussi valables pour n’importe quel décodeur répondant uniquement au protocole MM2 et je suis sidéré de voir à quel point les développeurs de Märklin ont fournis un travail bâclé, indigne de tout développeur qui se respecte.

Comme déjà vu sur les interventions précédentes, de nombreux bugs ont été ajoutés dans la dernière version pour la programmation des décodeurs MM2.

Voici un petit récapitulatif.

• Le changement d’adresse ne fonctionne plus depuis le panneau de configuration locomotive.
• La transmission des données vers le décodeur ne fonctionne plus (flèche direction locomotive) sur ce même panneau…
• Dans les CVs, Il n’est plus possible d’entrer une adresse supérieure à 79 en utilisant la valeur décimale. Seule l’utilisation de la représentation binaire permet de contourner le problème.
• Lors de la modification de l’adresse via le CV1, les données sont bien transmises au décodeur à l’aide de la flèche en direction de la locomotive, mais ensuite la locomotive ne répond pas sans effectuer une bidouille au niveau de l’adresse.

Ci-dessous un petit tutoriel pour s’en sortir avec la programmation des CVs en MM2 dans l’attente (je l’espère) d’un correctif de la part de Märklin.

Dans un premier temps, je vais créer une nouvelle locomotive avec un décodeur de type **MM2 programmable

Voici ce qui se passe au niveau des données stockées dans la CS2
lokomotive
.name=00_test_loc_MM2
.uid=0x4e
.adresse=0x4e
.typ=mm2_prg
.icon=BR 185 RTS

A ce stade, comme il s’agit de l’adresse d’origine du décodeur, il répond correctement aux ordres transmis par la CS2.

Une fois la locomotive créée, j’édite les paramètres et je vais sur Accès CV

Afin de rendre plus compréhensible, j’édite le nom des CVs qui m’intéressent et je supprime les autres (pour la suppression, il faut sélectionner la ligne du CV et cliquer sur le symbole ci-dessous

Comme je souhaite attribuer l’adresse 250, je suis obliger de passer par la Représentation binaire, car si j’indique un valeur supérieure à 79 dans le champ valeur, je me retrouve systématiquement avec 79 comme valeur.

A cette fin, j’active les bits 1,3,4,5,6,7 du CV1 pour trouver la valeur 250. En détail, voilà à quoi cela correspond :
Bit 7 On = 128
Bit 6 On = 64
Bit 5 On = 32
Bit 4 On = 16
Bit 3 ON = 8
Bit 2 Off = 0
Bit 1 On = 2
Bit 0 Off = 0
En additionnant la valeur des bit 0 à 7, on obtient bien 250.
Finalement je transmets les informations au décodeur à l’aide de la touche Progr. située à droite du champ
Pour ressortir de la configuration CV, je valide avec le Vu vert

On voit maintenant que l’adresse indiquée dans la configuration de ma loco est 250.

Cependant, il y a un gros bug qui fait que mon décodeur n’est plus en phase avec les données enregistrées dans la CS2.

Voici ce qui se passe maintenant au niveau des données stockées dans la CS2
lokomotive
.name=00_test_loc_MM2
.uid=0x4e
.adresse=0xfa
.typ=mm2_prg
.icon=BR 185 RTS

On constate que l’adresse qui est bien 250 (fa en hexa = 250 décimal) ne correspond plus à uid dont la valeur est toujours de 78 (4e hexa =78 décimal)

Pour resynchroniser uid avec adresse, je propose la méthode suivante :

On change l’adresse en ajoutant ou soustrayant une unité


On valide avec le Vu vert
Puis on revient à la configuration de la loc et on remet la valeur correcte de l’adresse soit 250 pour mon exemple

Et on valide à nouveau avec le Vu vert

Voici ce qui se passe maintenant au niveau des données stockées dans la CS2
lokomotive
.name=00_test_loc_MM2
.uid=0xfa
.adresse=0xfa
.typ=mm2_prg
.icon=BR 185 RTS

uid et adresse ont maintenant la même valeur, soit fa en hexa ou 250 en décimal
Et maintenant le décodeur répond enfin aux commandes de la centrale sur la nouvelle adresse

A+

Roland**

Merci beaucoup pour ces explications très détaillées.

Cela me conforte dans l’idée que ma CS2 n’est pas défectueuse, c’est déjà ça !

Pour le reste, même si je comprends bien, je ne suis pas sûr de vouloir entreprendre ces manipulations et surtout d’arriver au bout…

Je vais essayer de modifier mes adresses redondantes avec ma MS2, puisque ça marche…

En attendant une MaJ de la CS2 qui remédie à ces bugs.

Bonjour,

juste pour lui rendre hommage à sa juste valeur :

peut être utile à celui qui roule en analogique, car il est moitié moins cher que l’inverseur électronique sans fonctionnement digital…
Par contre, ce fonctionnement digital, c’est vraiment une béquille. Sans reconnaissance automatique du mode de fonctionnement, avec un réglage d’adresse calqué sur les CU et IB1… C’est une antiquité technique. Non, à 30€ prix unitaire il y a vraiment mieux.

Aujourd’hui il faut veiller à ce que le décodeur soit programmable à travers la centrale, et qu’il comprenne au moins un des deux protocoles mfx ou DCC.
Après, si on a encore des 6090x (à codage DIP et réglage de la vitesse et des accélérations par potentiomètre, et 4 fonctions), ils sont de qualité supérieure et nécessitent pas de remplacement.

Merci pour ces compléments forts utiles, Wolfram !

Bonjour à tous,

Une mise à jour de la CS2 est parue en ces derniers jours d’octobre; je l’ai chargée, elle s’installe très vite. Par contre, je n’ai pas encore vérifié si les bugs sus-mentionnés avaient été corrigés…

PS: je confirme l’excellent comportement des décodeurs 6090x à codage 8 DIP au niveau du roulement et leur insensibilité naturelle aux bugs de la programmation de la CS2 Märklin :mrgreen:

Bonsoir,

Il s’agit d’une mise à jour qui ne concerne que le firmware des décodeurs mLD3 / mSD3 ( V3.2.0.3 => V3.2.1.0 et V3.2.1.1) et qui était déjà disponible depuis mi-octobre pour le mDT3 (Märklin Decoder Tool3). Elle ne corrige aucun bug au niveau du fonctionnement de la centrale

A+
Roland