Améliorer et ballaster la voie C

Ballast réaliste avec la voie C

Je vous propose une méthode sortant des sentiers battus et à ma connaissance jamais publiée, que j’ai mise au point pour obtenir un décor réaliste très facilement avec la voie C ou tout autre type.

Tout d’abord, pas besoin de matériel particulier, cette méthode ne demande ni grassmaster ou autre outillage particulier, vous avez juste besoin de 2 pinceaux (1 fin et 1 plus large) et … c’est tout pour l’outillage.
Allez, ok, je rajoute une paire de ciseaux ou un cutter histoire de couper un petit coin sur certains sachets de flocage.

Le ballast le plus approprié pour la voie C est du Noch gris 09174 (prévu à l’origine pour échelle N ou Z) et il vous faudra aussi du brun clair pour chemin Faller 170728.

Ça donne envie, non ? C’est ce que vous obtiendrez !

Pour les flocages, je choisis certaines références Noch pour les brins d’herbes et Busch pour le flocage fin ou moyen en copeaux de mousse.
Très important, un rouleau de tapis d’herbe Faller vert clair 180755.
Bien entendu, ces références sont purement indicatrices, chacun adapte à sa sauce selon les teintes et la texture qu’il souhaite.

Pour imiter un sol de sous-bois et les feuilles tombées, j’utilise du Faller 170705 et du Noch 08350.

Il faut ajouter à cela 3 types de colles. Blanche, blanche liquide avec agent pénétrant et colle en spray.
Perso, j’utilise la Colofix Faller 180501, la Noch spéciale ballast 61134 et de la Glue Spray de chez Oasis Floral mais toute autre colle transparente en spray fera l’affaire.

Passons maintenant à la méthode, qui vous allez le voir est simple et rapide, car, gros avantage, elle ne nécessite aucune peinture préalable du support (ce qui n’est pas le cas des méthodes traditionnelles).

Tout d’abord, délimitez les zones herbeuses et déchirez à la main des morceaux de tapis herbeux correspondant aux endroit désirés (cette façon de découper permet d’éviter des découpes nettes). Perso, je conserve un espace compris entre 0,5 et 1 cm entre la limite du tapis herbeux et la voie, parfois plus,. Ne pas placer de tapis herbeux entre les voies sauf si vous voulez faire un aspect “voies désaffectées”.
Ensuite, il est important de travailler de petites surfaces à la fois.
Commencez par étendre au pinceau une couche généreuse de Colofix sur la zone à traiter sans oublier de déborder sur les flancs du ballast plastique de la voie C, puis posez les morceaux de tapis herbeux et pressez pour qu’ils s’imprègnent de colle et adhèrent correctement.
A l’aide des ciseaux, coupez un petit coin dans le sachet plastique du ballast gris Noch (cela vous fera un doseur maison) et saupoudrez le ballast sur les côtés de la voie C de façon à faire un petit congé de ballast.
Une fois le ballast gris ainsi posé sur les flancs et les côtés de la voie, utilisez le même genre de doseur maison pour placer le ballast brun clair le long et entre les voies. Le peu d’espace restant entre les surfaces ainsi traitées et le tapis herbeux sera comblé par un saupoudrage à la main de brins d’herbes que vous placez entre vos doigts et déposez en roulant les doigts pour désolidariser grossièrement les brins. Ne pas hésiter à exercer une pression sur la partie encollée pour fixer les brins d’herbes.
Soyez généreux lors du saupoudrage de ballast et d’herbe, on ne doit plus voir le blanc de la colle étalée sur le support.
Ensuite, vous allez imbiber de colle à ballast au goutte à goutte toute la surface recouverte de ballast et de brins d’herbes jusqu’à limite de saturation. Ce moment est atteint lorsque la couleur blanche du mélange commence à réapparaître.
Alors, vous pouvez faire un nouveau saupoudrage très léger cette fois de ballast gris ou brun ainsi que de brins d’herbes aux endroits nécessaires. Éventuellement imbibez à nouveau certains endroits et recommencez si vous voulez apporter des nuances (par exemple des brins d’herbes ou autres teintes entre les voies).
Laissez sécher 30 min environ en vérifiant que toute la colle à ballast à bien été absorbée.
Ne vous tracassez pas si la couleur grise du ballast ne correspond pas au ballast plastique de la voie C, les couleurs finales seront seulement atteintes une fois séchage complet, soit 12 à 16 h environ.
A ce moment, une fois le tout bien sec (bien que j’avoue le faire sans laisser sécher, mais je vous le déconseille car au moindre coup dans les zones ballastées, il faudra colmater) vous pouvez traiter les zones de tapis herbeux (et les raccords si nécessaire) en passant dessus une fine couche de colle en spray. Ne pas oublier de protéger les rails au moyen d’un cache en carton que vous utilisez comme écran de protection lors de la pulvérisation par exemple. Vous saupoudrez alors selon vos envies les flocages de mousse hachée et brins d’herbes de votre choix ainsi que le flocage imitant les feuilles pour les zones boisées (perso, je colle mes arbres avant le début de tout le processus décrit précédemment à la colle seconde, ce qui me permet de recouvrir les racines lors des opérations de flocage).
Ne pas hésiter encore à presser légèrement le flocage et les brins d’herbes en frottant vos doigts sur le tapis. La colle et le flocage adhérant sur vos doigts part en les frottant les uns contre les autres ainsi qu’au lavage à l’eau et au savon. Maintenant, les gants très fins transparents style chirurgicaux coûtent une pacotille dans les grandes surfaces de bricolage et évitent ses désagréments.
Une fois satisfait de votre flocage/semage d’herbe, passez une couche plus généreuse cette fois de colle en spray sur toutes les surfaces ainsi traitées.
A l’aide d’un chiffon et de détachant (acétone par exemple) nettoyez le dessus des rails.
Laissez sécher votre ouvrage quelques heures et … admirez votre travail !

Voici une vue du résultat final, sympa non ?!

A vous de jouer maintenant !
Bon travail !

2 « J'aime »

Hello,

J’aime bien le rendu colorometrique de ton ballast.

J’utilise une technique un peu différente qui consiste à ballaster aussi entre les traverses avec du ballast pour le N.

J’en parle ici : L'héritière d'Obourg - #519 par Julaye et L'héritière d'Obourg - #521 par Julaye

Je trouve aussi que la hauteur du ballast de la voie C est trop importante. Il est possible de noyer la voie avec du dépron ou du carton plume.

2 « J'aime »

Hello Julie,

Super ton ballastage entre les traverses (et en général) :+1::+1::+1:
Fameux jeu de patience ! Chapeau !

C’est vrai que le ballast de la voie C peut sembler un peu haut, mais si tu compares par exemple de la voie K sur une semelle de liège ou de depron de 3mm, tu arrives à la même hauteur.
Donc ta solution de placer du depron ou du carton plume entre deux voies est bonne. Maintenant, pour les côtes extérieurs, je sais que certains modélistes allemands atténuent la pente au silicone (type à peindre) et ballastent ensuite.
Certains n’utilisent pas de silicone et reballastent directement, mais bon, c’est plus lourd et plus onéreux,

Amicalement,
Vincent

1 « J'aime »

très beau travail ; tu es sur que le ballast en du n et pas du ho ?
cdt davtrain

1 « J'aime »

Merci Davtrain.
Oui oui, sûr et certain, regarde.

Hello Vince,

Je relisais nos échanges.

Je fais avec du joint de rebouchage de couleur blanc gris, ce qui permet aussi de faire une liaison entre le carton plume ou le dépron(°) et la pente du ballast plastique. C’est vraiment très économique.

Cf le rail sur la photo est intégré dans une épaisseur de dépron, rebouché avec du joint. Il suffit de le peindre ensuite de la couleur du sous sol.

(°): pour le sol, si j’ai besoin de précision dans les découpes ou de peler pour obtenir une surface à peindre, je préfère le carton plume. Sinon j’utilise du dépron qui est quand même beaucoup moins cher, sur lequel je mets un produit de surfacing comme les textures de chez AK .

Une autre technique est de déconstruire et reconstruire un coupon pour l’intégrer dans une surface spécifique. Je viens de le faire à nouveau ici : Une débutante dans le décor - Ep2 - Noyer la voie C - #30 par Julaye.

@+

2 « J'aime »

Bonjour,

Que c’est beau des rails ballastés avec des mauvaises herbes et bien d’autres chose le long de la voie. Cette voie C est très réaliste.
Sincèrement.
Philippe

2 « J'aime »

Hello Julaye,

Super ton résultat, tu maîtrises parfaitement la technique.
C’est vrai que carton plume (ou carton mousse d’architecte) et dépron sont des produits fantastiques.
Ta voie noyée est nickel !

1 « J'aime »

Merci Philippe,

Il faut parfois peu de choses pour changer complètement l’aspect.

1 « J'aime »

Bonjour,

Le rendu est superbe est très réaliste.
Merci pour ce tuto car il me sera surement d’une grande aide pour un nouveau réseau en voie C que je commencerais à construire d’ici quelques semaines.
Sur mon réseau actuel l’entrevoie en gare est vide et seulement peinte en gris car je n’ai jamais su quoi y mettre… Voila de quoi remédier à ce problème sur le nouveau !

Cordialement
Galien

1 « J'aime »

Bonjour Galien,

Content que cela puisse vous être utile.
Bonne continuation.
Cordialement,

Vincent

1 « J'aime »

Bonjour @Vince_Belgium

Une idee de la quantité de ballast necessaire ? Ou : combien de mètres de voie C ballastée avec un sachet de 250 gr de Noch 0174 ?

Bonjour Manu,

Là j’avoue que tu me poses une colle !
Si j’ai bonne mémoire, je crois que j’avais utilisé seulement 3 sachets pour l’entièreté de mon réseau étagère, mais ça remonte et je ne suis plus certain.
C’est hélas la seule réponse que je peux te donner.

2 « J'aime »

Poser une colle pour une question de ballast… C’est fort à propos :wink:
Merci de ta reponse.

2 « J'aime »