Ae 8/14 11852 de Roco

Bonjour à tous,

Voici ma toute dernière acquisition; les essais ont été concluants, il me reste à monter quelques éléments de superdétaillage.


Bon dimanche

bonjour Jean :slight_smile:
je ne connaissais pas cette impressionnante bête : elle roulait sur quel type de trajet exactement?

Gothard :slight_smile:
pour les trains marchandises

la 11852 était la 2e des trois Ae 8/14

Bonjour,
Cette locomotive a commencé sa carrière en étant exposée à l’exposition nationale suisse de 1939. Elle a ensuite indifféremment tracté des trains de voyageurs ou de marchandises sur la ligne du Gothard.
Un incendie l’a rendue inutilisable en 1972; après rénovation extérieure, elle est actuellement toujours exposée au musée suisse des transports à Lucerne.

Ci-dessous, un bulletin CFF de mai 1939 montrant les véhicules ferroviaires exposés à l’expo nationale (à droite, l’Ae 8/14 11852):

Et une vue en couleur, prise dans les années 1960 sur le Gothard:

bonsoir :slight_smile: merci pour les précisions (et chapeau pour la doc d’époque!). je réserve les pentes raides de mon réseau au HOm mais je trouve que toutes les bêtes du Gothard sont bien tentantes :Coeur: et que l’époque III suisse est vraiment hors catégorie…

la 11852 était la 2e des trois Ae 8/14
Bonsoir Six,

La 11801 en 1931, la 11851 en 1932 et la 11852 en 1939, donc je dirais plutôt la 3ème.
Cette locomotive était la pièce maitresse lors de l’Expo Nationale de 1939 à Zürich. C’est d’ailleurs de là que vient son surnom de « Landilok » (ou « Landi-Lok »). Avec ses 8162 kW, elle a longtemps été considérée comme la locomotive la plus puissante du monde. Il est clair qu’en 1939, cette puissance était phénoménale.
Elle n’est plus en état de rouler suite à un incendie survenu le 26 juillet 1971 à Airolo sur la ligne du Gothard et qui l’a gravement endommagée. Elle est aujourd’hui exposée au Musée des Transports de Lucerne.

Pour celles et ceux que ça intéressent, [ ( www.sbbarchiv.ch ) regorgent de photos d’époque.

A+

PS, je vois que Jean m’a devancé sur l’historique de ce modèle, par contre l’incendie était en 1971 (la même année que le casino de Montreux) et non en 1972.** les archives de SBB Historic **](http://www.sbbarchiv.ch)

Je n’aurais pas dû me fier à ma mémoire, effectivement l’incendie qui a mis hors service cette belle machine date de 1971. Ci-dessous une image:

Je n’aurais pas dû me fier à ma mémoire, effectivement l’incendie qui a mis hors service cette belle machine date de 1971. Ci-dessous une


Chaud !
rien à voir avec le fil mais pure curiosité : où a été prise la photo de ce beau sémaphore qui te sert d’avatar :question:


Pour celles et ceux que ça intéressent, les archives de SBB Historic (www.sbbarchiv.ch) regorgent de photos d’époque.

…bonsoir Roland :slight_smile: ton lien ne fonctionne pas, il y a une parenthèse de trop :tongue: by the way, j’aime bien ce site mais les archives cantonales du Valais ont aussi plein de trésors ferroviaires…

Bonjour,
Mon avatar est un sémaphore de sortie qui existait à Hindelbank près de de Bern.


Pour celles et ceux que ça intéressent, les archives de SBB Historic (www.sbbarchiv.ch) regorgent de photos d’époque.

…bonsoir Roland :slight_smile: ton lien ne fonctionne pas, il y a une parenthèse de trop :tongue: by the way, j’aime bien ce site mais les archives cantonales du Valais ont aussi plein de trésors ferroviaires…
Bonjour Pierre.

C’est corrigé, (mais en fait ce n’était pas un lien, juste le nom du site que j’avais indiqué entre parenthèses). Si tu cliques [ (dans ce cas c’est un lien), cela redirige également sur la page des archives de SBB Historic. Ce dernier recense pas moins de 55’000 photos que l’on peut consulter en ligne dont certaines ont plus de 70 ans… Par exemple pour Ae 8/4 11852 il y a 92 photos, les premières, datant de 1939, montrent l’assemblage de la locomotive dans les ateliers d’Oerlikon.

En ce qui concerne les archives cantonales du Valais, quel est le nom du site ? Il doit certainement y avoir plein de photos historiques sur la ligne du Lötschberg et d’autres sur le Tunnel du Simplon ?

A+les archives de SBB Historic](http://www.sbbarchiv.ch)

Coucou tout le monde,
Je suis épaté par votre culture!

Merci Roland pour la correction, je ne sais pas pourquoi j’étais aussi sûr que c’était la seconde version.
En design, justement ma préférée est la 11801.


En ce qui concerne les archives cantonales du Valais, quel est le nom du site ? Il doit certainement y avoir plein de photos historiques sur la ligne du Lötschberg et d’autres sur le Tunnel du Simplon ?

A+bonjour :slight_smile: voilà un lien vers le site collections audiovisuelles du Valais
La recherche se fait par mot-clé sur un nom (c’est comme cela que j’ai pu retrouver des photos et film de la gare de Martigny, pour mon projet)

Merci Roland pour la correction, je ne sais pas pourquoi j’étais aussi sûr que c’était la seconde version.

Peut-être parce que les deux autres se ressemblaient beaucoup plus ?

hehe peut être (:

bonne journée tout le monde :wink:

Hello Roland, hello a tous,
Une petite question a propos de la Ae 8/14, pourquoi est elle appelée Landi-Lok, y avait il un rapport avec les magasins Landi qui se trouvent presque dans chaque ville de Suisse ou les fermiers se fournissent pour les animaux et matériels divers en tout genres ?
Cordialement.
Daniel.

Hello Daniel,
Le surnom de “Landi-lok” n’a rien à voir avec les magasins Landi, mais provient du fait que cette locomotive a tout d’abord été exposée à l’exposition nationale suisse de 1939, exposition surnommée “la Landi”.
Bonne semaine et cordiales salutations.
Jean

Hello Jean,
Merci de la précision pour cette belle loco Ae 8/14
Cordialement.
Daniel.

Bonjour à tous!
Je remonte un peu ce fil vu que moi aussi je suis un grand fana de ces “monstres”
La grosse différence entre la 11801 et ses deux “cousines” 11851 et 52 se trouve dans la transmission et l’architecture de ces locos.
La 11801, avec transmission Büchli, a été conçue au départ pour pallier au problème d’unité multiples de Ae 4/7 nécessaire pour tracter les trains lourds sur les fortes rampes et spécialement sur le Gotthard.
Les système de contrôle d’unités multiples n’étaient pas vraiment au point dans les années 30, et de plus avec les différentes séries de Ae 4/7 la compatibilité n’était pas toujours assurée.
Cependant, en principe la 11801 devait pouvoir échanger pas mal de composants majeurs avec les Ae 4/7 , ce qui explique pourquoi elle est la seule à être restée en service aussi longtemps et fait partie du patrimoine “fonctionnel” de SBB Historic.
J’ai eu la chance incroyable en septembre 1993 de faire une petite marche “Fitness-farth” avec la 11801 de Erstfeld jusqu’à Flüelen, en compagnie d’un mécanicien du dépôt. Avec seulement deux wagons couverts à 2 essieux à livrer sur place, la loco pesait environ 6 fois plus que la charge tractée! :slight_smile:
Le plus impressionnant? Le bruit!
Les contacteurs qui s’ouvrent et se referment avec des grands “clacs”, le compresseur qui fait penser à un marteau piqueur, le hurlement sourd des engrenages de la transmission, et puis la quasi déflagration du contacteur principal, tout cela fut une expérience auditivive, sensorielle et olfactive incroyable.

Quand on se dit que les mécaniciens de l’époque passaient parfois des journées entières dans les entrailles de ces gentils monstres… :open_mouth: on se sent pris de respect!

La 11851 était pour sa part le premier essai d’une nouvelle architecture où la transmission (un brevet SLM) se faisait par l’intermédiaire d’un arbre creux sur lequel était fixé un grande roue dentée, qui était à son tour entraînée par deux moteurs. Le bruit et les vibrations de ce système étaient paraît-il encore bien pire que sur la 11801…; inutile de préciser que ces locos, malgré leur puissance n’étaient pas les favorites du personnel de conduite! On essaya bien de remplacer les dits engrenages mais rien n’y fit. Une autre tentative de modernisation fut le remplacement des cabines de conduites par des modèles s’apparentant aux cabine des Ae 6/6…mais là aussi, les progrès pour le confort des conducteur furent considérés comme marginaux.

La 11852, arivée en 1939 est architecturalement identique à la 11851, mais bien sûr de gros progrès ayant été accomplis sur le plan électrique, la puissance de cette dernière était substantiellement plus élevée.(Mais quand même pas tout à fait les 12000 cv que les SBB lui attribuèrent à l’époque… :wink: )

Les “restes” de la 11852 sont visibles au Verkhershaus de Lucerne, la 851 a été ferraillée, mais la 11801 est préservée en état de marche à Erstfeld.
Malheureusement, depuis la mise sous tutelle de SBB Historic, il n’est plus possible de simplement se présenter au dépôt et demander à une gentil mécanicien de nous montrer les vieilles locos.

Malgré tout, voir quotidiennement la 11801 et la 11852 côte à côte sur mon réseau avec leur très longs trains…cela me fait toujours un “petit quelque chose”! :smiley:

Cordialement

Bonjour à tous

Petit complément au message de Jacques. Message qui est très bien fait d’ailleurs!

La transmission des 18851 18852 avait été dénommée transmission universel par SLM car pouvant être montée sur des locomotives de tout écartement. Mais cela ce payait avec des engrenages droits et que l’usure n’améliorait pas.

Ces deux monstres ont donné une petite série de locomotive les Ae4/6 qui bizarrement est la seule série de loc électrique dont toutes les unités ont été ferraillées. Il se dit dans les couloirs que les ateliers CFF ne voulaient pas les revoir.

Avant ces monstres, seulement les Ae4/7 de Sécheron pouvait circuler en UM (Unité Multiple, un seul mécano pour plusieurs locs), les autres et notamment les Ae4/7 de SLM et MFO devaient être en jumelage càd avec un mécano par locomotive.
Après ces monstres, la décision fut prise de revenir à des machines simples mais équipée de la commande multiple (quoique les Ae6/6 n’ont pas la commande multiple, je ne sais pas pour les Ae4/6) suite au manque de flexibilité. Une UM2 ça ce coupe en deux si besoin, une loc double moins facilement.

Bonne journée

Delias