Signaux sncf, comment les piloter par centrale

Bonjour,

Sur les signaux de blocs SNCF, il n’existe pas de modules de commande spéciaux SNCF, donc on pourrait s’imaginer tout faire par k84, ou bien est-il possible d’utiliser un module type signaux belges LS-DEC-NMBS ?

Ma question porte plus précisément sur la façon de le piloter, un port par feu, ou ou ou … des idées ?

Salut,

pour piloter des signaux lumineux en digital marklin, c’est K84 ou K83+ relais bistable… Et equivalences de ces deux principes bien sur!

Pour certains feux c’est un peu different (l’exception qui confirme la regle!)

Bonjour Patrick,

Ah la jolie photo http://illiweb.com/fa/i/smiles/icon_razz.gif

Justement, j’essaye de faire un peu le point su comment les gérer, par exemple:

http://gparam.free.fr/dessins/rap60.gifhttp://www.carreweb.fr/stfr/SigC5RRR_VL.bmp

sur celui-ci, il faudrait:

]gérer le vert / carré rouge/:m]
]gérer le jaune / jaune clignotant/:m]
]gérer le vert / vert clignotant/:m]
]gérer le rouge/rouge clignotant/:m]
]gérer le rappel/:m]en gros, quelle est la technique pour gérer tous ces cas en digital sur un même feu ?

Patrick,

Le signal change quand le Pont bouge ???

Tu pourrais me faire un plan détaillée par photo de la construction-électrique ?? Suis intéréssée, par la chose …

Merci Christian…

Bonjour à tous,

Une precision tout d’abord:
Je n’y connais rien en signalisation ferroviaire, je marche au coup de coeur.

Emmanuel, dis moi ce que tu souhaites sous la forme d’un tableau contenant:

Couleur lampe, clignotement, frequences de clignotement (si plusieurs lampes doivent clignoter differemment) ou allumage simple et je te ferais un schéma pour allumer chaque lampe à ton gout à l’aide d’adresse digitales (comme des aiguilles)

Dundee, oui, quand la plaque est en manoeuvre le signal passe rouge! C’est un decodeur specifique qui fait tout!

Ce sujet a deja été traité sur le forum

Pap… :blush: :imp: :imp: :frowning: :frowning: :frowning:

d’accord !!!.. ben c’est pas gagné :cry:

merci, Cristian… :drunken: :neutral_face:

Christian,

C’est du D-I-G-I-T-A-L http://illiweb.com/fa/i/smiles/icon_study.png, donc en analogique… http://illiweb.com/fa/i/smiles/kopfschuettel.gif

Bon revenons à nous moutons (pardon signaux):

[font=Arial][size=75]En gare, et si il y a des voies de dédoublement ou de croisement et
des accès à des voies de service, il faut prévoir des signaux à 4 ou 5 feux
(vert = voie libre sur le canton aval, rouge = occupation sur le
canton aval, jaune = occupation sur le canton aval +1, carré rouge = 2 feux
rouges si la sortie de la voie de la gare est fermée par un aiguillage et enfin
un feu blanc lunaire si la sortie de la voie donne sur une voie de
service. Dans l’ordre, de haut en bas du panneau lumineux vous trouvez
blanc, rouge, vert, rouge et jaune)[/size][/font]
C’est l’auteur de Biscatrain qui m’a soufflé un peu de règles. J’en déduis donc 4 types de signaux:

]deux feux: vert et violet: carré violet/:m]
]trois feux (sémaphore) Rouge, vert, jaune/:m]
]quatre ou cinq feux (carré et carré manœuvre): R V R J avec blanc au début en 5 feux/:m]
]et les plus compliqué comme mon schéma pour annonce de ralentissement et ralentissement./:m]En deux feux sur un bistable j’y arrive facilement.
En trois feux c’est un peu plus compliqué ?
En 4 feux, on a des combinaisons: 1 rouge, 2 rouges, 1 jaune, 1 vert (et 1 blanc avec vert je crois)
En plus compliqué feux, on a la même qu’en 5 plus vert ou jaune ou double jaune clignotants.

Bon reprenons;

-Un bistable par couleur de feux sauf si en eteignant une couleur on en allume une autre: dans ce cas un bistable pour deux feux (deux ampoules ou deux led)
-Un bistable bipolaire pour l’alim des feux fixes
-Un bistable bipolaire pour l’alim des feux clignotant

et bien evidemment une alim à tension fixe et une alim à tension clignotante (un coup ça marche, un coup ça marche pas!!!)

tableau d’adresse:
A=adresse pilotant le bistable d’alim du feu rouge(rouge= fixe, vert=clignotant).
A+1=adresse pilotant le bistable d’alim du feu jaune (rouge= fixe, vert=clignotant).
A+2=adresse pilotant le bistable d’alim du feu vert (rouge= fixe, vert=clignotant).

N=adresse lumiere rouge(adresse verte=allumé, adresse rouge=eteinte)
N+1=adresse lumiere jaune(adresse verte=allumé, adresse rouge=eteinte)
N+2=adresse lumiere verte(adresse verte=allumé, adresse rouge=eteinte)

Pour obtenir par exemple rouge eteint, jaune clignotant et vert allumé fixe, il faudra envoyer les adresses comme suit

Nrouge (rouge eteint)puis A+1vert (clignotement pour jaune)puis N+1vert(lumiere jaune) puisA+2 rouge (fixe pour vert )puis N+2vert (vert allumé)

C’est pas plus compliqué que ça!

Si souci pour le cablage, me faire signe

Bon courage

je pilote une lumiere rouge (adresse=N) en

Bonsoir Patrick,

je vais essayer de résumer ce que j’ai compris…

sur un signal 2 feux: un bistable c’est bien.

sur un signal 3 feux, il faut un bistable par feu, donc 3 bistables

sur un signal 4 ou 5 feux, il faut 4 à 5 bistables

et sur les plus compliqués n’en parlons pas…

corollaire 1: peut-on mettre deux rouges sur un bistable et un rouge seul sur un autre ? en terme e consommation ils sont à 1A et
je crois que c’est 300mA par ampoule donc en théorie ce doit être bon.

corollaire 2: qu’est-ce qu’une alim à tension clignotante ? ne serait-il pas mieux d’utiliser l’ESU switchpilot et son extension (je n’ai pas tout compris la différence entre les deux) pour générer la commande en clignotant ?

Ce que je comprend de ce que tu écris, c’est qu’il faut une adresse par bistable.

Par contre je n’ai pas compris ton plan d’adressage en A et N… Si on reste sur un exemple de 4 feux pour une gare, on a les combinaisons suivantes: Rouge seul, rouge en carré (2 rouges), jaune seul, vert seul. (par ex un train ce matin est passé au vert, c’est devenu rouge tant qu’il était sur le canton du pont, et c’est passé jaune quand il s’est arrêté à la gare suivante, et vert quand il a quitté cette gare.)

Salut,

j’ai eu le temps de transpirer sur un schéma (qui vaut mieux qu’un long discours):

sur ce principe, tu peux mettre autant de feux que tu veux et autant d’alim, flash par exemple, (en cascade quand meme) que tu veux!

Si tu mets des LED en energie lumineuse, arranges toi pour avoir des alim “courant alternatif” qui evite le reperage des poles + et -

Bon courage

Bonjour à tous

voici le schéma Roco pour les feux SNCF 3 couleurs
vert / rouge / jaune
Il faut des quadruples relais bi-stables
le signal rouge du B fait passer le A au jaune (s’il n’est pas rouge ! )

a+

Gilles
http://r29.imgfast.net/users/2915/45/78/61/smiles/734522.gif

Bonjour Gilles29,

Merci pour ton schéma qui présente le pilotage manuel.

Patrick,

Je m’aperçois que j’ai peut-être mal saisi ton message, je pense que quand tu parles de A et de vert ou rouge, tu parles de la centrale, ce qui ne m’est pas familier…

Donc question: un k83 ou k84 a une adresse, mais les bi-stables ont-ils ainsi une adresse ou sont-ils vu par un CS comme une fonction de 1 à 4 du décodeur ?

Emmanuel (retournant au fondamentaux pour mieux comprendre)

Bonsoir

Emmanuel pour piloter en digital les relais bistables marqués sur le schéma 10019 , tu remplaces la commande manuelle 10520 par un décodeur
d’aiguille ou de signal comme le K 83

ensuite pour piloter ces blocks par ordinateur il te faut un programme et des détecteurs d’occupation ( S 88 )

Ce que je voulais montrer sur ce schéma c’est l’interaction entre les deux signaux , la fermeture du second entrainant la position ralentissement du premier , pour comprendre le principe il faut suivre les fils , c’est pas évident au départ !!http://illiweb.com/fa/i/smiles/affraid.gif

le match reprend

a+

Gilles

Bonsoir Gilles29,

Oui je sais bien, ton schéma présente un bloc automatique, quand tu dis rajouter un s88 c’est pour lier détection et signaux.

Justement, je part du principe qu’il y a détection en s88, et donc que la station ou ordinateur pilote les feux.

J’ai lu le manuel de la CS1, en effet un k83/84 ne peut avoir que 4 bistables (et impose des contraintes en aiguillages triples par exemple qui doivent être contigus ou pour le dételeur…).

J’ai un peu tout tourné dans ma tête, et j’en arrive à la conclusion qu’à part le deux feux (type carré violet et feu vert) qui n’a besoin que d’un bi-stable, il faut pour un 3 feux 3 bi-stables, donc un k84 à lui tout seul…

J’espère que Patrick va aussi passer une tête par ici pour mes questions (les leds sont polarisées, comment utiliser de l’alternatif dans ce cas ? et qu’est-ce qu’une alimentation clignotante ? )

Emmanuel

Emmanuel,

En fait, je n’ai toujours pas compris ce que tu souhaites!

sur mon schema: chaque interrupteur est en fait le contact d’un canal K84 (4 canaux par boitier) ou le contact d’un bistable piloté par un K83, avec, pour chaque canal une adresse d’article magnetique!
En digital bien sur, les feux peuvent etre commandés par une centrale elle meme commandée manuellement ou par PC (On peut imaginer dans ce cas TOUTES les combinaisons possibles.

Bon courage

Une LED est comme une diode et laisse passer le courant dans un seul sens. Sans rentrer dans les details de tension inverse et tout le toutim, sous 12V (continu ou alternatif) une resistance d’une valeur comprise entre 470ohms et 1000ohms cablée en serie permettra de ne pas “fumer” la led. Alimentée en courant continu, la polarité devra etre respecté, et alimenté en alternatif, aucun respect des polarité vu que 50 fois par seconde la polarité sera la bonne (et 50fois par seconde la mauvaise), l’oeil ne verra pas les extinctions successives.

Une alim clignotante est une alim qui delivre une certaine tension pendant un certain temps, puis plus rien, puis une certaine tension, etc… “en belge”, un coup ça marche, un coup ça marche pas" lol"

sur mon schema: chaque interrupteur est en fait le contact d’un canal K84 (4 canaux par boitier) ou le contact d’un bistable piloté par un K83, avec, pour chaque canal une adresse d’article magnetique!
Eurêka ! ton schéma présente la possibilité d’avoir les trois feux pilotés sun un étage allumés ou non, et sur l’autre en fixe ou clignotant. J’ai compris celui-là !

En fait je cherche comment piloter ces feux simplement, mais cela n’existe qu’en DCC chez Leb, ils codent les fonctions sur 8 bits(doc décodeur_A5.pdf) donc ils ne sont pas limités aux 4 fonctions par k83/84.

Comme nous vous l’avons déjà indiqué, nous ne souhaitions pas d’un unique
fonctionnement (Rouge, Vert) mais nous voulions reproduire la signalisation
multiple SNCF qui autorise à elle seule une trentaine de combinaisons !
Cependant il n’existe aujourd’hui aucun décodeur d’accessoire sur le
marché permettant de reproduire ce système. Pourtant dans la norme NMRA il est
prévu l’intégration d’un protocole « accessoire étendu »
utilisable pour les signaux toutefois aujourd’hui aucune de nos centrales gère
ce protocole.
Le décodeur de signal gère 8 adresses d’accessoires consécutives et peut donc être vu comme un
double décodeur d’accessoires « classique ». Cependant, il ne possède pas réellement 8 sorties
d’accessoires. Il convient donc plutôt de le voir comme un décodeur avec 8 « pseudo-sorties »
d’accessoires.
Contrairement à un décodeur d’accessoires « classique » pour lequel la commande d’un feu
particulier du signal dépend de l’état d’une sortie d’accessoire, les indications du signal dépendent
de la combinaison de l’état de plusieurs « pseudo-sorties » d’accessoires.
Les 8 adresses (et donc « pseudo-sorties ») d’accessoires sont utilisées de la manière suivante :
· les 5 premières adresses pour les indications de signalisation classiques (M, C, S, A, Vl, …)
· les 2 adresses suivantes pour les indicateurs de direction
· la dernière adresse pour l’option (plaque par exemple).
Il est donc possible de commander indépendamment les indications de signalisation, les indicateurs
de direction et l’option

Pour pouvoir afficher les 20 indications de signalisation différentes, les 3 indicateurs de direction et
l’option des signaux SNCF complexes, ce décodeur de signal a besoin de gérer 2 groupes de 4
adresses, soit 8 adresses d’accessoires consécutives . L’adresse

voir PK149

Par contre gros regret, DCC seulement d’où question: peut-on envoyer du format DCC sur un réseau en motorola ? ou bien faire un bus DCC en parallèle au bus Motorola ?