Quel outil pour la découpe de voie K?

Bonjour à tous,

J’ai lu de nombreux échanges sur le forum concernant la découpe de la voie K (principalement la voie flexible 2205). Cependant, je ne suis pas certain d’avoir trouvé toutes les réponses aux questions que je me pose. Pourriez-vous éclairer ma lanterne de débutant:

  1. les différents avis que j’ai lus semblent recommander la mini-meuleuse Dremel ou Proxxon, avec un léger avantage pour la Proxxon dont la meule n’est pas ‘dans l’axe’ permettant donc une découpe du rail plus verticale qu’avec la Dremel. Partagez-vous cet avis ?
  2. apparemment, il n’est pas nécessaire de viser un modèle sophistiqué pour notre hobby: vers quel modèle Dremel ou Proxxon me suggérez-vous d’aller ?
  3. y-a-t-il une ‘règle’ de découpe à respecter en sciant un rail ? Par exemple: faut-il veiller à scier entre 2 traverses ou bien peut-on découper tout simplement à la longueur voulue (et ensuite insérer des éclisses pour le ‘reconstruire’ ?
  4. question pratique: supposons que mon logiciel (Anyrail) de réseau m’amène à former un tronçon de voie de 176.5 mm… Puis-je couper à cette dimension un rail de 180 mm (2200) afin de remplacer la combinaison d’un rail de 156 mm (2207) et 22.5 mm (2204) ?
    Merci d’avance pour vos lumières !
    Piloufe

Je n’ai jamais coupé de voie K, voilà ce que j’ai observer en coupant de la voie C.

  • J’utilise un Dremel modèle de base (un des kits de départ, je peux retrouver la référence).
  • Mieux vaut couper trop long et limer après avec le disque, je finis généralement à la lime à ongle.
  • Si on travaille longtemps, poser un glaçon sur la voie pour absorber la chaleur évite que les traverses fondent.

Bonjour Piloufe
Coupe de rail K: tu as les différentes possibilités pour couper de la voie K:

  • utiliser une pince coupante prévue pour ça (Xuron sinon la pince ne résistera pas aux rails en inox) mais il faut finir la coupe du rail avec une lime ou une meule
  • utiliser une perceuse portative (Proxxon) avec son disque de coupe (Diamanté ou au corindon) mais comme la coupe initiale est en biais, il faudra rectifier la coupe pour la rendre verticale.

Proxxon ou autre? Proxxon n’est pas la moins chère mais est quasi increvable et est livrée avec des accessoires de coupe. Seuls impératifs: ne pas boucher les entrées de ventilations en tenant la perceuse et ne pas forcer sur l’effort moteur.

Règle de découpe: avec le rail K on coupe à la bonne longueur quitte à couper une traverse et restaurer le passage des éclisses. Câblage du rail central par fil soudé conseillé.

Coupe d’un rail plus long: on coupe à la longueur souhaitée mais en rail K, l’une des extrémités n’aura plus la pince pour le raccordement des plots de contacts et il faudra la rétablir

A titre d’exemple et en voie C voici un exemple de charcutage d’un aiguillage triple
1 découpe brute


2 Assemblage après finition

3 collage par en dessous

Le résultat en place

Amicalement
Jean

1 « J'aime »

Bonjour,

Pour en avoir posé des centaines de mètres sur mon projet.

j ai utilisé un outil proxon chez moi et Dremel au club.
j ai une petite préférence pour proxon ou dans la machine il n y a que le moteur. Le transfo étant distant (petit désavantage il y a du coup un câble). Ceci permet d’avoir un outil plus compact dans les mains.

ensuite la ou ça fait une différence selon moi c’est le disque que l’on utilise.

Le disque abrasif dremel chauffe beaucoup, il est cassant. (impératif de mettre des lunettes de protection).

je préfère les disque diamants de proxon qui on l’avantage de durée plus longtemps et de beaucoup moins chauffer pendant la coupe.

comme dit précédemment il vaut mieux couper plus long et raboter après coup. (la le disque diamants ne permet pas de meuler au contraire du disque abrasif dremel)

c’est pourquoi avec mon outils proxon j’utilise une combinaison des deux disques en fonction du travail à réaliser.

*disque diamant proxon pour tronçonner.
*disque abrasif dremel pour ajuster.

dans ma dernière vidéo sur la construction de mon réseau on peut me voir manipuler ces outils.

Bonjour,
J’ai coupé mes rails en voie c avec ma scie circulaire sur table. J’ai fait un essai et cela fonctionnait bien. Avec la lame à bois également prévue pour couper les petites pièces métalliques. C’était rapide et net. Mais la voie K doit être plus facile à couper.

Merci à tous pour vos réponses accompagnées de trucs et astuces qui me seront fort utiles lorsque je me lancerai dans la découpe de rails ! :slight_smile: … et un merci spécial à Jean pour les photos jointes à ses explications :wink:
Sur base de vos réponses et de ce que j’ai lu précédemment, je pense m’orienter vers proxxon plutôt que dremel car la différence de prix semble être justifiée par une qualité supérieure indiscutable.
J’ai été voir sur le site de Proxxon… et il y a une multitude de modèles: n’étant pas féru du tout dans ce domaine et afin de ne pas me lancer à l’aveugle et dépenser mes petits sous inutilement, me conseillez-vous un modèle spécifique ?
Amicalement,
Piloufe

Bonjour Piloufe
Le modèle que je préfère identique à celui que j’ai, est celui-ci
https://www.multirex.net/perceuse-meuleuse-proxxon-c2x30532035
A l’usage il s’est avéré important:

  • d’être en 230 V
  • disposer d’une puissance importante 100w ici avec variateur de vitesse
  • être dans un coffret robuste de protection
  • de ne pas être trop spécialisé.

Mais tout ceci est un choix personnel qui peut être différent du votre.
Note: Proxxon offre des outils super attractifs mais certains sont très spécialisés (peu d’utilisation) ainsi le tour ou la perceuse d’angle à long nez https://www.proxxon.com/en/micromot/28492.php

Pour les disques diamantés j’avais trouvé dans une brocante en Floride un kit de disques pour 5 USD.
Des disques similaires se trouvent par exemple ici https://www.ebay.de/itm/124870367811

Non maltraités, ces disques sont increvables (durent beaucoup d’années) et servent tant à la coupe qu’à la finition sur tous matériaux Inox, acier, plastique.
Amicalement
Jean

Bonjour…
petit tuto sur ma façon d’ effectuer ce petit travail…
utilisation de la dremel…ou petit outil portatif pour percer ou meuler…
Attention dans le choix des disques.:
le disque à tronçonné est plus fin , et très cassant.
le disque à meuler , et plus gros un peu plus résistant…

1 : Tout d" abord tracé au feutre le rail à couper…
2 : mettre le disque en place sur la dremel.à serrer avec un petit tourne-vis pas trop fort…
3 : régler la vitesse , vitesse rapide…
4 : mettre des lunettes de protection…
5 : lors de la découpe , commencer par faire une passe légère sur le trait de feutre, pour bien marquer la coupe.
6 : puis commencer la coupe , en appuyant modérément sur le dremel.
plus la vitesse est importante , plus vite ,vous ferez votre coupe.
Si vous appuyez trop fort , le disque va se casser en morceaux…
si vous n’ appuyez pas assez , c’ est comme si vous meuliez la coupe, donc une usure rapide du disque…
une fois la coupe faite :slight_smile:
faire un ébarbage de chaque rails…
sur les bouts , arrondir le trait de coupe.
puis découper la semelle du rails, bien faire attention de ne pas laisser de bavures qui pourrait mettre en contacte le rail et la semelle métallique qui se trouve sous le plastique… ,
puis…
insérez une éclisse , sur le rail qui doit avoir cette éclisse…
la , j’ en profite pour souder sur cette éclisse une fois mise en place , un bout de file , bleu ou vert jaune pour la masse…
noir pour le retour de courant , la détection…
et , comme j’ ai coupé le bout de rail , je rajoute un fil blanc pour le picot…
file blanc , pour le + alimentation du courant…
pour se faire, je soude le file sur l’ un des cotés de l’ éclisse, je pose l’ éclisse sur l’ enclume de l’ etau , avec un marteau, l’ éclisse bien à plat , j’ écrase l’ éclisse, puis, lorsque l’ éclisse est bien écrasée , je l’ immice , entre la base métallique de la voie et le plastique des traverses…

voila , de se fait , je suis sur , que la portion de rails sera bien alimentée en courant et en retour de courant la masse…
oui , en fait c’ est plus long à dire qu’ a y faire…

  • Bon au début , il y a toujours cette appréhension , mais ensuite c’ est de la routine…

et , je profite d’ avoir le rail en main , pour lui mettre un coup d’ anti-rouille sur la semelle métallique.
une fois sec , aprés quelque minute , je passe un coup de brun très dilué sur les traverses et de suite un coup de rouille de chaque coté des files de rails…
Attention , il ne faut pas faire une peinture trop épaisse, ni trop liquide pour les files de rails…

  • essuyez le dessus du champignon du rails…et lorsque la peinture rouille est presque sèche , j’ essuie légèrement le coté du champignon du rails ou viens frotter le boudin de roue…
    Sa évite d’ avoir une croûte de peinture avec les nombreux passage des roues…

  • Puis vient le nettoyage du champignon du rails avec un chiffon propre imbibé d’ essence F…

  • Puis passage d’ un vieux wagons jouef , qui enlèvera les quelques boudins de peintures. qui serait éventuellement oublié…

  • Puis fixation de la voie à son emplacement avec des vis…

  • vérification , de l’ électricité des rails avec le passage d’ une vieille locomotive , dévouée aux essais.

  • si tout , se passe bien…
    opération finale , le ballastage des voies…,
    je prend exemple sur la réalité , sauf que , nous , nous avons un picot au dessus de la traverse, donc ,il faut bien vérifier que les grains de ballaste ne soient pas au dessus de la traverse…
    j’ en profite pour mettre un peu plus de grains la ou il y a la présence d’ une éclisse soudée, pour cacher la soudure , de toute façon sur les voies véritables , il y a parfois ce genre de phénomène…
    mélange de la colle avec de l’ eau : 25 % eau 30 % de colle une cuillère à café de savon vaisselle…
    il vaut mieux avoir plus de colle que d’ eau…bien mélanger le tout , en général ,je prépare toujours la colle la veille…

  • AVANT d’ encoller , je récupère le récipient du lavage des carreaux, que je transvide dans un vase , et que je remplis d’ eau de source…
    je travaille en generale sur une portion de moins d’ un mètre…, sa ne sert à rien de vouloir en faire de trop , car le temps de faire les premiers centimètres , que l’ eau que vous aurez asperger va se sécher rapidement…
    Donc , je vais avec mon réservoir d’ eau mouiller mon ballaste, point trop n’ en faut.
    -une fois l’ opération mouillage finie, avec mon petit réservoir de savon liquide , je le règle en goutte à goutte , que je blanchis tout mon ballaste…Effet surréaliste , mais pas d’ inquiétude, la colle une fois sèche devient transparente…

3 à 4 jours plus tard , voir 5 selon l’ hygrométrie de la pièce, vaut mieux attendre que de vouloir bâcler…
Une fois l’ ensemble bien sec , nettoyage et grattage des grains venu se coller au dessus des traverses , et passage de l’ aspirateur, si des entre-traverses ne sont pas assez remplie , pas de problème, il suffit de rajouter du ballaste , de remouiller légèrement , et de remettre de la colle…
Donc , de bien passer l’ aspirateur ,
bien sur au passage, bien frotter la voie ballaster avec une brosse à dent , sa enlèvera tout grains de ballaste mal encollé…
Un nouveau nettoyage des rails avec essence F…pour enlever des traces de colle sur le champignon des rails , puis passage du fameux wagons d’ essais suivi d’ un nouveau coup d’ aspirateur.

et , sa y est presque, premier passage du train d’ essais avec ma vieille loco, pour bien vérifier qu’ il n’ y a pas de grains qui traine sur les voies.,
un dernier passage de l’ aspirateur , pour l’ assurance qu’ il n’ y a pas un grain qui viendrait à sauter dans les engrenages , ce qui entraîne helas des frais de réparation…

puis sa y est , ouverture de la voie pour les différends trains…

-Bon , il reste encore une patine à y faire , les nombreux trains qui passent , ils laissent une espèce de poussière ombre brûlé, rouille voir blanche pour les trains de chaux…

  • donc , un passage à la colle très liquide sur la voie et sous poudrage de poussière ombre brûlé , 3 jours plus tard , quand c’ est bien sec , nouveau passage de l’ aspirateur et du pinceau pour les poussières , un nouveau nettoyage des files de rails , et voilà , une voie bien utilisée.
    bien sur il est possible de faire des portions ou la voie a subit des travaux , suffit d’ humecté légèrement le ballaste , de le gratter, d’ aspirer puis de remettre du nouveau ballaste…
    —Voilà pour la voie…

Concernant , les zones d’ aiguillage…

Arrêter la pose du ballaste 10 centimètres avant l’ aiguillage…

  • prendre du papier de verre à gros grains , le découper aux mesure de l’ aiguillage, et de le peindre en noir mat,une fois sec , vous glisserez se papier de verre sous l’ aiguillage…
    puis avec de l’ attention , vous allez peindre , les traverses en brun de chaque coté des rails en rouille,
    sauf , la partie ou translatte le rail mobile,
    la portion du rails mobile ainsi que les traverses à surtout ne pas peindre et de ballaster…
    de toute façon , contrairement à ce que vous pensez , l’ agent qui entretient les aiguillages, dégage à la pelle les excédents de cailloux , car , si l’ un des cailloux vient à s’ immiscer entre le rail mobile et le rail , c’ est hélas ,le déraillement…
    donc , lors de l’ encollage du ballaste à l’ extérieur, pas de colle trop liquide, il vaut mieux refaire l’ opération d’ encollage plusieurs fois que de bloquer dans la colle l’ aiguillage…
  • bien sur au cour du séchage ne pas hésiter à vérifier que le mécanisme bouge…
    _ à l’ envers de l’ aiguillage grand rayon , il y a un trou ou l’ on peut voir le déplacement du mécanisme, à cet emplacement , je colle un bout de papier plastique transparent en faisant attention de ne pas mettre de colle sur la piéce qui se déplace…

Voilà en gros , comment je fais depuis des lustres , plus de 10 ans dejà , je rappelle que le moteur d’ aiguillage peut être monter à l’ envers…, ce qui ajoute un plus lors du décors…

  • Mais la aussi avant de le mettre en place , il faut entailler le liège ou autre , puis sur cette envers du moteur collé une feuille de plastique légèrement plus grande que le moteur, puis ensuite, avec un pinceau y mettre de la colle et d’ ajouter le ballaste en l’ émiettant…

Moi , je ne l’ ai pas fait , car je pense qu’ il faut toujours avoir la possibilité de faire translater l’ aiguillage manuellement…

Pour revenir sur la coupe du rail…
Il est préférable d’ avoir cette coupe en pleine voie , qu’ en bout de rail…
je veux dire , que si tu arrives en bout de raccord de voie entre 2 modules, avec un bout de 2 à 3 centimétres. , il vaut mieux terminer le raccord avec un rail entier, la coupe, le tronçon de complément sera au milieu , les 2 cm en milieu de la voie…

Voila , amusez vous bien , ne pas se prendre la tête , et surtout ne pas sauter les étapes…

1 « J'aime »

Bonjour Marcus,

Quand tu as commencé ta réponse en écrivant “petit tuto”, je me suis dit: cool, ca va être simple et vite fait ! Puis, quand j’ai lu (… puis relu) toutes tes explications, j’ai envisagé de me jeter par la fenêtre tellement j’ai pris peur car je n’ai vraiment aucune expérience… mais à la re-lecture, je trouve toutes ces explications géniales (je ne suis pas certain que j’ai encore assez d’années à vivre pour mettre tous tes conseils en application :wink: :wink: :wink: mais j’ai bien l’intention de m’inspirer largement de tes explications !!!
Un tout grand merci!
Piloufe

Bonjour…

Si tu veux , et si tu reste sur le NORD , je peux venir sur place pour te faire une démonstration et bien sur d’ autres conseils…Marc