Graisse conductrice électrique

Bonjour,
Je vous fais part de mon retour d’expérience sur l’utilisation d’une graisse conductrice de courant.

J’ai acquis un tube de graisse Falcon “Cuivre” pour moins de 16€ sur Cdiscount. J’utilise cette dernière pour protéger mes rails M de l’oxidation après les avoir poli.

Après avoir passé la graisse à la brosse dure (8mm) sur les rails et les picots centraux, je n’ai presque plus de micros coupures.

Bon WK
ROZ

3 « J'aime »

Bonsoir,
Expérience intéressante ! Ce pb de micro coupure je l’ai aussi en voie K surtout sur les picots ce qui nécessite un coup de gomme Roco. Les zones sont souvent les mêmes et je pense qu’il s’agit d’une oxydation. Que signifie brosse dure 8 mm ?
Je ne vois pas bien comment ça se passe au niveau des picots.
Cordialement,
PS : toujours à Neauphle ?
Yann

Bonjour Yan,
Les brosses sont les pinceaux plats. J’ai utilisé un pinceau plat de 8 mm en poils de porc.
On les trouve chez Cultura Brosses

Je passe la gomme Roco ou équivalent puis la brosse imbibée de graisse Falcon cuivre, sur chaque rail et sur les picots

Oui je suis toujours à NLC. Tu peux venir si tu le veux.

ROZ

C’est une idée en effet de graisser les picots.

Finalement ces picots (3R) qui devaient être un avantage pour la continuité électrique est pour les locomotive d’aujourd’hui (qui ont plein de contacts aux roues) une vraie gêne. C’est en effet sur ces derniers que j’ai des problèmes de contacts. J’ai tout essayé mais dès lors qu’un picot a commencé à s’oxyder ( suite par exemple à un passage de gomme ) c’est mort, il vous embêtera toute sa vie sauf si vous faites rouler dessus très régulièrement, donc dans une voie de garage c’est foutu. L’oxydation s’installera de nouveau.
Et je ne parle pas du bruit du frotteur et de l’influence de sa planéité qui joue aussi sur les contacts.
Bref si c’était à recommencer, je ferai du 2 rails :slight_smile:

J’ai essayé de mettre du dégrippant KF F2 , c’est mieux mais son action dans le temps ne tient pas.

En conclusion pour le 3R, ne jamais passer autre chose que le patin des locomotives sur les picots, ou à la limite un chiffon doux, car une fois que le revêtement du picot est altéré, c’est foutu.

Merci pour la proposition. J’y souscrirai au printemps à l’occasion d’un déplacement sur Mézières Ecluzelle. Je vais tester cette solution sur les quelques zones à problème qui sont bien entendu des voies de garage. J’ai noté que la voie K a de temps à autre des problèmes de hauteur de picots. Sur certains coupons il suffit que deux ou trois picots consécutifs soient un peu court pour que certaines locos plantent.
La longueur du frotteur n’est pas un élément clef mais la planéité et la pression oui.
A noter que le traitement de brunissage des roues peut induire un défaut de retour de courant surtout sur des machines avec peu d’essieux. j’ai galéré pas mal de temps avec une peite vapeur suspectant à tort le ski et les picots avant de procéder à un décapage des essieux ce qui a solutionné radicalement le problème.
Trois rails deux rails vieux débat ! sur des machines deux rails passés en trois rails J’ai quelque fois des problèmes de contact des lames sur le flanc des roues notamment sur les essieux centraux qui ont un fort jeu latéral pour passer les courbes. Il arrive que les contacts extérieurs à la courbe décollent plus ou moins de la jante, plus la crasse et donc plus de retour de courant. Ca se remarque lorsque la même machine passe dans un sens de marche et pas dans l’autre. On évolue dans un monde de faible courant environ 100 ma et un rien suffit a planter. Il est vrai que plus ça roule mieux ça marche et le tout dans une humidité la plus basse possible.
Cordialement,
Yann

Bonjour

J’ai effectivement été surpris des aléas de captage du courant sur les voies C en digital alors que j’avais encore en tête mon réseau analogique en voie M de mon adolescence où il était extrêmement rare qu’une loco “plante un chou”

La qualité des picots qui ont tendance à s’oxyder est une vraie problématique et visiblement il n’y a pas (encore ?) de solution pérenne pour les fiabiliser autrement que de faire rouler régulièrement ce qui n’est pas adapté pour les voies de garage …

C’est un comble qu’on en vienne à penser que le 2 rails est plus fiable …

Amicalement

Bernard

1 « J'aime »

Mon environnement étant assez poussiéreux (et sans parler des poils de chats …), je crains que la graisse ne retienne la poussière et fasse des “paquets” qui s’agglutinent.

Sinon tu n’as pas de soucis d’adhérence des locomotives avec la graisse déposée sur les rails (j’imagine que tu n’en mets pas des kilos :slight_smile: )

Amicalement

Bernard

Bernard c’est comme le maquillage, soupçon e légèreté!

ROZ

Je partage ta remarque, je ne suis pas sûr qu’il faille laisser sur les picots un composé gras qui ne va pas sécher et laisser des composés organiques in fine.
De plus cela peut aussi se déposer sur les patins des locos par frottement.
Je préfère encore mettre mon KF 2 qui désoxyde et laisse le support sec.

Je vais revenir un peu sur ce que j’ai dit précédemment, sur le fait que le KF F2 ne tient pas dans le temps.

Je m’explique, le KF F2 est en spray, donc il n’est pas facile à appliquer, alors je le mettais sur un chiffon doux et non peluché pour l’appliquer sur les picots. C’est un composé qui sèche très vite, et le temps pour l’appliquer réduisait certainement son efficacité, il fallait parfois que je repasse le produit une deuxième voir une troisième fois pour obtenir satisfaction. Je rappelle qu’il a une action désoxydante et il améliore le contact électrique.

Depuis plusieurs semaines je procède autrement, je me suis fabriqué un gabarit en carton (je vous ferai la photo ce soir), ce gabarit me permet d’isoler la zone à pulvériser sans que le produit aille sur les rails ou pire dans les décors autour de la voie. Le résultat est vraiment probant dès le premier passage en laissant agir au moins 5 minutes avant de faire repasser un frotteur sur les picots.

Hello,
Quelques précisions sur ce produit ?

@+

Le KF F2 est un nettoyant pour les contacts; il a un pouvoir désoxydant mais ne lubrifie pas, il s’évapore de suite. Utilisation principale : contacteurs et commutateurs utilisés en électronique.

Voici donc le gabarit “très simple” qui peut encore évoluer en fonction des besoins.
Je n’ai que des petites portions dans les voies de garage qui peuvent être problématiques, si ce sont de grandes portions, alors le gabarit pourrait être beaucoup plus long.
Il suffit alors de faire une passe en pulvérisation du KF F2.