Fabriquer une alim' 0-16v CA ?

Encore une question de débutant…qui débute :question:
En deux rails CC, j’ai toujours réussi à bricoler des alimentations pour mes petits trains (transfo, pont de diodes, résistances, potard, 2N1711 + 2N3055…).
En CA…jamais ! Est-ce facilement réalisable ?
Merci d’avance pour vos réponses. :sunny:

A une certaine époque j’ai fait ça avec des thyristors , mais c’était au siècle dernier … Depuis le monde a évolué, on code, on décode, on fait de la PWM :smiley:

Bonne soirée :sunny:

Bonsoir Christian, bonsoir Jean-Louis, bonsoir à tous,

Voilà une drôle de question.

Si c’est pour faire de l’analogique, il vaut mieux utiliser le bon vieux régulateur d’antan comme le 6647 de MARKLIN qu’on trouve sur le net pas très cher (il faut faire attention on en trouve à des prix délirants). Fiabilité à toute épreuve.

LIEN TRANSFO

:bulb: :bulb: Je n’ose pas proposer un amplificateur BF à 50 Hz, de 32 W (pour se rapprocher de la puissance du transfo), avec son potentiomètre à l’entrée comme régulateur, et une petite bidouille avec 2 résistances pour monter à 24 volts pour faire l’inversion de marche. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué :affraid: . Un peu de délire de temps en temps, ça fait du bien :clown: . Avantage: il n’est pas réversible et pourra être homologué CE.

Par contre, si c’est pour faire du digital, voilà un lien qui montrera comment est fait un “booster” en kit. C’est un “ampli digital”. Voir dans les dernières pages pour le schéma.

LIEN BOOSTER

A bientôt

Amitiés du Morbihan dans la tempête

Bonsoir, J-Paul, Christian, bonsoir tout le monde,

Jean Paul je suis allé faire un tour si eBay pour voir s’il n’y avait pas des L6203 (circuit intégré que j’utilise pour faire mes boosters) à un prix intéressant et j’ai découvert ce petit circuit qui contient deux L6203 pour un prix ridicule, il suffit juste de rajouter 3 bricoles pour se protéger des courts circuits et hop! pour presque rien tu disposes de 2 boosters de 2,5A :smiley:

VOIR ICI

Bonne soirée :sunny:

Bonjour Christian

J’ai une trentaine d’alimentation AC vestiges de mon époque analogique. la partie commande étant déportée, j’avais aussi des commandes mobiles filaires. SI intéressé, la suite par mail perso.

Il faut que je regarde dans mes archives, mais je dois avoir les plans et autres schémas.

Merci toulmonde ! :sunny:
C’est pour une utilisation “analogique”. Effectivement, un transfo d’occasion c’est une solution économique.
MP pour Patrice envoyé !

Bonjour.

Les vieux transformateurs fonctionnent toujours mais la norme à l’époque était le 220V alors que maintenant on est à 230+/-10V.
J’ai habituellement du 237V chez moi.
J’ai trouvé ça un jour sur internet ;
[sonelec-musique.com/electronique_realisations_alim_ajust_008.html[

Il suffit d’apporter des modifications sur les transistors de sortie, diodes et condensateurs en fonction de ce que l’on cherche.
Problème : l’OPA552 est limité à +/-30V !
Il faut transposer l’idée.

Cordialement.]()](http://www.sonelec-musique.com/electronique_realisations_alim_ajust_008.html)

Merci pour l’info ! :sunny:

Bonjour

j’ai toujours mes alim Mais pas moyen de remettre la main sur un schéma, peut être que je n’en ai jamais eu! Ils feront peut être surface un jour.

Suite…
L’OPA454 tient 100V comme le TIP122.

On trouve aussi un schéma proche pour le continu page P93 dans le “réseau miniature n°6” électronique LR Presse.
Malheureusement il souffre d’une coquille concernant les valeurs ou les positions des résistances R1 et R2 (du moins dans mon édition).
Personnellement je les mettrais plutôt de part et d’autre de P2 et non dans les circuits des émetteurs de T1 et T2 ?
Il faudrait remplacer P1 par le circuit de réinjection 50 Hz de mon précédent envoi (ou qqch comme ça à étudier).

Un mixte des 2 circuits permettrait de sortir aussi bien du DC que du AC, histoire de faire rouler du HOe DC et du HO AC sur des voies Tillig HO/HOe ;
le ski Marklin semble s’accommoder du rail presque central du HOe. :joker:

Cordialement bis

Bonsoir à tous

Ça sent la bricole d’un gars qui achète Electronique Pratique, mais qui n’a toujours pas compris les bases. L’idée est bonne, mais la réalisation foireuse.

Les trucs qui ne fonctionnent pas:

  • La sortie n’est pas sinusoïde, mais a une forme de demi onde décalée pour avoir une composante DC nulle (merci les capa de couplage.) Quoique avec le filtre passe haut de 1er ordre cela doit encore plus pourrir le signal.
  • Le rendement est médiocre, maxi 60% donc pour avoir 30W en sortie il faut un transfo de quasi 60VA et le reste par en chaleur dans les transistors. De plus le courant d’entrée est hors norme CEM (C’est les pics de courant typique des redresseurs), cela ne fait qui diminuer la capacité du transfo. De plus c’est une alim à régulation par perte, donc à 50% de tension, le rendement n’est que de 30%.
  • La tension maxi de sortie, en considérant que l’on corrige la forme d’onde, est de maxi 50% la tension d’entrée. En ajoutant les seuils des diodes et transistor c’est pas plus de 10Vac pour ce schéma. [Edit] et avec le diviseur de tension à l’entrée on perd encore 40%. Donc sortie max 6Vac[/Edit]
  • Et pour finir, il y a aucune protection contre les CC.

On verra si ce week-end j’ai le temps de reprendre l’idée et d’en faire une alim qui tienne la route.

Bonne soirée

Delias

Edit: Méaculpa 1: Il parle d’une alim de 0 à 24 Vcac (Volt Crête à Crête) soit 8.5 V AC. J’avais compris 0-24 V AC.

Bonsoir

Le gars qui m’avait fait et conçu mes alimentations, (spécialiste des alimentation et onduleurs), m’avait dit a l’époque que les difficultés était la surtension et la variation du courant traction. La solution qu’il avait trouvé sur la surtension était de prendre les transfos en double sortie, de mémoire 14 volts sur un enroulement et 28 pour la sur tension. Pour la variation du courant traction, (je vais dire ce qui me reste en tête) il fait (sur le alim) varié la sinusoïdale du courant alternatif pour créer ce changement de vitesse. Cerises sur le gateau une sortie pour un ralenti avec une grosse résistance bobinée et le top la possibilité de faire des commande a distance filaires.

Il faut que je retrouve les plans ou si il y a des spécialistes, je peux faire des photos recto verso des montages!

Bonjour,

à force de le répéter…
le passage de 220V nominal ±10% soit 242V maximal à 230V nominal +6%-10% d’abord puis maintenant ±10% soit 253V maximal n’a aucun effet néfaste sur les installations analogiques. Pas plus que sur les machines à laver, mixeurs, cafetières.

Par contre : les décodeurs de la plupart des références Märklin à 5 chiffres, ou ceux où c’est précise “pas de transfo bleu” dans la notice, ainsi que ceux de pratiquement tous les fournisseurs des 20 ans passés, ne supportent pas plus de 40V.
Attention : nos tensions ca sont des tensions “résultantes”, la tension de pointe est plus grande au facteur 1,41 ! La limite létale pour les décodeurs est donc aux alentours de 28V courant alternatif !

Je ne sais pas où on trouve des transformateurs à prise en milieu de bobine, comme le disait l’ami de Patrice, qui peuvent jouer sur l’addition de 14V “partie droite” et 14V “partie gauche”. En tous les cas avec les tolérances de fabrication habituelles ce procédé n’irait trop près voire au delà de la limite létale… Et les transfos Märklin fonctionnent à 16V sur bobine commune. Il faudrait en utiliser deux pour ce bricolage ce qui créerait le risque de rétransformation et donc de se retrouver avec la fiche mâle portant 230V !!! Strictement interdit !!!

La bonne nouvelle : dans les documents pour la nouvelle génération de décodeurs (MLD3 et MSD3) Märklin précise expressis verbis que l’utilisation des vieux transfos - le 280A est mentionné comme exemple - est autorisée avec ces décodeurs.

Bonjour

En fait une majorité des transfo sont avec un double enroulement, c’est le câblage qui fait que l’on peut avoir des puissances et des tensions différentes,

Exemple pris sur la toile :
selectronic.fr/c/electricite-transformateurs-blocs-secteur/transformateurs-1/transformateurs-standard-pour-chassis.html

Il sont aussi souvent avec un double enroulement primaire afin d’être utilisés en 110 ou 220 v.

Voici un lien, comme il en existe d’autres, sur les transfos :

alain.canduro.free.fr/transfos.htm

Delias82 : Ça sent la bricole d’un gars qui achète Electronique Pratique, mais qui n’a toujours pas compris les bases. L’idée est bonne, mais la réalisation foireuse.

Bonjour

Les valeurs n’étaient pas à prendre au pied de la lettre ; du moins c’est comme ça que je l’entendais !
Le 1er montage que j’ai cité n’a rien à voir avec le modélisme ferroviaire.
Le 2nd figure dans un livre d’électronique de modélisme ferroviaire ; le problème est que le schéma concerne une alimentation DC et est erroné contrairement au texte joint…

Je n’ai fait que répondre à la question initiale même si le rendement d’un tel dispositif n’est pas terrible.
Après tout, on reste dans des gammes de puissances modestes.
C’est l’idée des schémas par rapport à la question initiale qui compte mais pas le schéma final et le calcul des composants.
Si quelqu’un veut fabriquer son AC traction analogique avec un mauvais rendement et des transistors sur radiateurs ventilés, c’est son problème.
S’il lit Electronique Pratique et réussit son entreprise, il sera sur la voie du progrès.

Et comme le suggérait le fou, moyennant une légère variante dans le montage analogique, pilotée par un bouton, on pouvait même envisager de faire rouler sur un même secteur isolé du reste, un HO Marklin AC ou (exclusif) un HOe DC avec de la voie Tillig à 3 rails. :joker: :joker: :joker:
L’erreur de bouton sera fatal à la petite loco HOe. :help:

Parmi les autres solutions en AC : les triacs, le PWM alternatif…

Cordialement