Décodeurs Mfx+

Bonsoir,

J’ai récupéré la liste des décodeurs locomotives sur le site de Marklin France :

J’ai deux questions :

1/ Comment je sais si le décodeur gère le Mfx+ ?

2/ Comment je connais le décodeur embarqué dans une locomotive particulière ? (en dehors d’ouvrir la liste des pièces détachées en allemand grrr).

Par avance, merci pour votre aide.

Bonne soirée,

1 « J'aime »

ça c’est des questions pour Delias… Il a probablement la réponse à tes questions.

Belle fin de soirée Jean-Luc

Si je me souviens bien, le mfx+ ajoute le “World of Operations” ou “Spielewelt” aux contrôles des locos.
Le “world of operation” simule la consommation de charbon, d’eau et autres et modifie les performances de la locomotive en conséquence… De mémoire, ce type de décodeurs n’est pas disponible au détail.

Une CS2-CS3 devrait reconnaitre cela automatiquement, et afficher les fonctions correspondantes.
Comme cette fonction est relativement récente, la description sur le site de ventes Märklin affiche toujours le type de décodeur dans le tableau récapitulatif des fonctions vers le bas de la page.

Par exemple:

Bonsoir Julie,

Dans ta liste tous ces décodeurs sont Mfx
Il me semble, si j’ai bien compris, que le Mfx+ est une programmation d’usine sur des machines spécifiques qui permet d’avoir accès à des fonctions supplémentaires (par exemple avoir à l’ecran La vue du tableau de commande de la machine réelle et commander le modèle avec les commandes de la machine) je n’ai qu’une machine achetée neuve cette années qui est mfx+, une v247 et qui offre cette fonction, présentée par Marklin comme +ludique.

Pour connaître les machines mfx+, je ne vois que la solution d’interroger la produkt daten bank Marklin avec la référence de la machine.

Philippe

Bonsoir Julie,

Actuellement, seuls les décodeurs montés d’usine sont mfx+. On les reconnaît au symbole image qui figure sur la boîte du modèle ou sur le site de Märklin. Le “+” c’est pour la partie Spielwelt (ou “univers ludique” en français). A ma connaissance, il n’est pas possible de charger une cabine de locomotive en utilisant un décodeur mSD ou mSD3. De plus, seules les CS2 et CS3 permettent de basculer le contrôle du modèle pour l’utilisation de l’univers ludique.

Maintenant si ta question était plutôt de savoir s’il s’agit d’un décodeur avec 32 fonctions, les mLD3/mSD3 les gèrent, contrairement aux mLD/mSD qui eux sont limités à 16 fonctions.

On peut éventuellement reconnaître un mLD/mSD à l’aide du CV 50 car la valeur maximale ne devrait pas dépasser 15 alors que pour les décodeurs mLD3/mSD3, la valeur devrait être supérieure à 15 (Bit 4 on = mfx+ donc la valeur est au moins 16 si ce protocole est activé), pour autant que l’on ait conservé la valeur d’origine (pas de désactivation de protocole)

Par contre pour les décodeurs mfx plus anciens, ce n’est pas évident, sachant qu’ils n’étaient pas compatible DCC, donc difficile de lire plus de CVs. Cependant, à l’aide d’une CS2 ou d’une CS3, il est possible de récupérer un certain nombre d’informations, comme par exemple la version du BootLoader (6.0.0.0 et au dessus = compatible DCC) ou l’ID du fabricant (131 = Märklin, 151 = ESU). Eventuellement la Référence du décodeur, mais pas sûr que ça aide.

Voici un extrait de données que je récupère manuellement depuis une CS2

Pour les autres décodeurs (Märklin) c’est encore plus galère… Mais si les modèles sont enregistrés correctement dans une CS2 ou une CS3, il est possible d’extraire certaines données à partir du fichier lokomotive.cs2 (CS2) ou lokliste.cs2 (CS3. Pour cette dernière, je n’ai pas regardé depuis un bon bout de temps si le fichier se nomme toujours ainsi) ce qui permettra au moins de savoir quel est le protocole utilisé (mm2_dil8, mm2_prg, mfx ou dcc sur une CS2, je n’ai pas encore écrit de programme d’extraction pour la CS3)

Pour d’autres fabricants, comme Zimo, il suffit de lire le CV 250 qui indique le modèle de décodeur. Chez ESU, c’est sauf erreur dans les CVs 7 et 261 à 264.

Bon je ne sais pas si j’ai pu partiellement répondre à tes questions

A+

Roland

Bonjour,
Ma 3504 digitalisée avec le 60975, avec la platine fabriquée par Sylvain (Delias), qui n’est pas tagué MFX+ et j’ai pourtant accès à l’image d’une cabine de loco vapeur pour commander la loco sur ma CS2…

Bonjour Alain,

Oui, parce que depuis la 4.2.8 (qui date maintenant), la CS2 offre la possibilité pour n’importe quel décodeur (peu importe le protocole, qu’il soit mfx ou non et peu importe le fabricant) de choisir une cabine de conduite, mais il s’agit d’un modèle simplifié qui ne gère pas les ressources (carburant, sable, eau). Seul le mfx+ offre cette possibilité pour la simulation de consommation.

A+

Roland

1 « J'aime »

OK merci pour cette information

Attention : pour moi tous les décodeurs de la liste sont Mfx à l’exception de la réf 60760 ( qui sert à remotoriser et digitaliser des locos analogiques à moindre cout et de la réf du décodeur delta ( je suppose pour le remplacer si on ne veut pas upgrader)

Suggestion : un moyen de savoir si une loco est Mfx ou non pourrait être son année de sortie? le Mfx est apparu en 2004

Mfx

En 2004, Märklin proposa un nouveau système digital baptisé « Mfx ». C’était un tout nouveau système, qui apportait son lot de qualités : contrairement au DCC, les décodeurs pouvaient maintenant être reprogrammés sous Mfx sans devoir ouvrir la locomotive. Cependant l’innovation la plus importante apportée par Mfx est la reconnaissance automatique. Lorsqu’une locomotive avec un décodeur mfx est posée sur la voie, elle transmet spontanément ses caractéristiques et fonctions (auto-apprentissage) à la centrale. Le paramétrage de l’adresse de locomotive n’est plus nécessaire et elle n’a pas non plus besoin d’être modifiée même si elle est adaptée. Mfx est jusqu’à ce jour le système digital actuel de Märklin, qui est décliné dans toutes les échelles (HO, 1, G) et pour tous les types de voies 2 ou 3 rails.

Mfx +

En 2013 Märklin élargit le protocole de base Mfx avec d’autres possibilités d’applications. Le format « Mfx+ » est né. Cela permet au modéliste de simuler le poste de conduite et d’entrer dans le monde virtuel de la cabine du machiniste. Ainsi, avec le décodeur Mfx+, il est possible de permuter entre deux simulations, soit le traditionnel système de commandes, soit encore sur la CS2 de simuler un véritable poste de conduite et d’utiliser sur celui-ci les commandes usuelles inspirées du modèle réel. Avec cela peuvent être pris en considération l’ensemble des options de configuration de la cabine.

Fondamentalement le décodeur mfx+ se comporte comme le décodeur mfx normal. L’utilisateur peut choisir quatre modes : standard (mfx), semi-professionnel, professionnel, professionnel au plus haut niveau. Mfx + se charge ainsi de gérer les spécificités des niveaux supérieurs.