BR 89 - Märklin 3000 - impression 3D

La première locomotive pour nombre d’entres nous, on en trouve dans toutes les boîtes pour bricoleur. J’avais deux épaves, et je me suis dit.

Messieurs, nous pouvons la reconstruire, nous avons la technologie.
Nous en avons la possibilité technique.

J’ai commencé par reconstruire une carrosserie. D’abord nettoyage de la caisse la moins endommagée, et réparation: la cheminée et une des échelles arrières provient de l’autre caisse.

Le décodeur et le support pour lampe avaient déjà été démontés par le précédent propriétaire, qui avaient fait un modèle qui n’allait qu’en avant. J’ai ensuite nettoyé le chassis et monté un aimant permanent et deux fils pour tester le moteur, histoire de valider la mécanique.

J’ai ensuite conçu un support en impression 3D qui permet de monter une LED pour les feux avants:

J’ai formé un pas de vis dans le trou où l’ampoule se fixait, et j’y ai vissé le support à LED.

Et un élément qui permet de fixer un décodeur là où se trouvait l’inverseur.
Il comporte un trou, et se visse dans le chassis. La partie à l’avant comporte un trou pour passer les câbles.

Normalement, ces pièces devraient être plutôt génériques et utilisables avec d’autres modèles similaires, comme la Märklin 3031. J’ai aussi une épave de BR81 à restaurer, cette BR89 me sert un peu de test.

Prochaine étape, remise en place d’un ski et câblage.

6 J'aime

Bonjour. Ces bonnes vieilles br89 qui servent de cobayes avant de passer dans le vif du sujet :sunglasses:. Tu as récupéré aussi l’ancien capot moteur et le rotor et remplacé par un aimant. Lequel ? Ceux de Märklin nécessite de changer tout, il me semble. Et quel décodeur as tu utilisé ? Hâte de le voir fonctionneer !
Stéphane

1 J'aime

Très sympathique tout cela. A l’occasion je pourrais te prêter un Schienenbus pour faire des essais de création d’une caisse d’autorail Billard adapté au châssis …
Ca te tente ?

Vincent

1 J'aime

Le capot est celui d’origine, le rotor est un propre que j’avais dans ma boîte de pièces.
L’aimant est in ESU, que l’on trouve dans leur kits de digitalisation.

Le décodeur est un Märklin, un 60982, il me semble.

1 J'aime

Je pense que c’est un peu au dessus de mes compétences pour le moment; après, si tu le dessines la pièce avec les cottes et qu’elle entre dans un volume de 15×15×15 cm on peut discuter.

Salut Mathias,

Eh oui … j’en suis d’autant plus attentif à ta restauration ! Sympa ce projet :smiley:

Il faut vraiment que je voie comment me mettre à l’impression 3D car elle ouvre des portes infinies.

Amicalement,

Fred

1 J'aime

J’ai monté un ski, mais j’ai réalisé que je n’en ai pas de nouveaux, donc c’est un bien usé, cela devrait suffire pour les tests de câblage. Pas l’énergie de faire le câblage ce soir, mais un essai d’amélioration du crochet avec une Prallplatte en impression 3D.

Le fichier (pas de moi) est ici: https://www.thingiverse.com/thing:3438585

J’ai acheté un nouveau ski et câblé le décodeur. La locomotive fonctionne, et le support à LED semble correct. Il faut à présent que je fasse de l’ordre avec la grappe de câbles et que je vérifie que le montage de la carrosserie.

1 J'aime

Bonjour,

J’espère que les cloches (ou les lapins suivant les régions) de Pâques te laisseront le temps d’avancer sur ta locomotive. j’ai hâte de voir “l’épisode” suivant.

Il faudra malheureusement attendre un peu, j’ai réalisé à l’assemblage que le support à LED est un peu trop large et touche le guide lumière. J’ai fait une nouvelle version de la pièce, mais mon imprimante 3D est cassée – j’attends une pièce pour la réparer.