Ateliers 3R - Passage en 3 rails d'une BR 215 Roco

Bonsoir

Aujourd’hui a été consacré au passage d’une locomotive diesel BR 215 Roco 2 rails en configuration 3 rails.

Voici la bestiole :slight_smile:


(on notera la présence de Mr. Georges qui a tenu à superviser les travaux … nous verrons par la suite que cela n’a pas empêché une grossière erreur …)

Cette machine est déjà équipée d’origine d’un décodeur sonore Zimo, donc rien à faire de ce côté là.

Les travaux consisteront donc au montage du ski ainsi que du câblage associé.

On commence par enlever la caisse simplement clipsée sur le châssis:

On va d’abord se concentrer sur le montage du ski. Les carters des bogies en configuration 2 rails ne permettent pas un montage direct du ski en raison des bosselages entourant les pignons des essieux. Il est alors nécessaire de commander le châssis du bogie adapté au montage de ce ski. Ce châssis est particulier car il condamne la motorisation de l’essieu intérieur afin de pouvoir avoir suffisamment de débattement pour le ski.

Il faut complètement démonter le bogie; On commence par dévisser le carter inférieur. On remarque que le bogie est plutôt sophistiqué avec une suspension en 3 points de l’essieu intérieur qui est articulé longitudinalement:

Les essieux sont ensuite retiré; L’essieu extérieur sera réutilisé, l’intérieur remplacé par une version 3 rails sans pignon.

On retourne de nouveau la machine pour enlever le décodeur …

… puis dessouder les fils d’alimentation provenant du bogie concerné …

… ce qui permet de démonter l’habillage des flancs du bogie qui supporte les lamelles de contact:

Le démontage du bogie nécessitant de déclipser la pièce supérieure de celui-ci, il faut accéder à celle-ci ce qui impose la dépose de la platine électronique (attention aux ressorts d’alimentation du moteur !!) …

… et du carter maintenant le moteur; On observera à cette occasion la qualité du moteur, un 5 pôles hélicoïdale ; On comprend la qualité des ralentis des matériels Roco :slight_smile: Cerise sur la gâteau, les charbons peuvent se remplacer … on est loin des moteurs “jetables” de certaines productions :+1:

On a maintenant accès à la pièce supérieure du bogie qui le maintient dans le châssis; On la déclipse donc …

… ce qui libère le bogie qui peut alors être extrait du châssis:

A partir de cette étape, on va remonter le bogie en changeant son châssis par celui prévu pour le montage du ski, ici à gauche:

On sépare les deux carters du bogie …

… pour déplacer les engrenages vers le nouveau bogie. Seuls sont déplacés les engrenages de l’essieu extérieur qui reste moteur. Les engrenages liés à l’essieu intérieur non motorisé ne sont pas montés.

Le bogie est alors réassemblé et inséré dans le châssis de la locomotive …

… la vis sans fin et les cardans remontés …

… et enfin le bogie verrouillé en reclipsant la pièce supérieure:

On peut alors remonter les flancs de bogies …

… et préparer l’installation du ski sur le carter inférieur:

Celui-ci est alors revissé en place …

… et le ski installé:

On va maintenant s’occuper du cablâge; On commence par remonter le carter qui coiffe le moteur … attention aux ressorts d’alimentation du moteur !
On remarque aussi la présence de deux haut parleurs :+1:

La platine digitale est alors remise en place …

… et les fils d’alimentation soudés sur la platine …

… puis le décodeur réinstallé:

Premiers essais concluants :+1:

Mais … cela s’est gâté dès la première courbe où la machine patine, voire déraille sur les aiguillages en position déviée :open_mouth:

La cause a été rapidement localisée par Mr. Georges … Le ski n’est pas monté du bon côté !! En effet, les réservoirs centraux possèdent une échancrure d’un côté (ici à gauche) afin de permettre la rotation du bogie équipé du ski … Alors que de l’autre côté, le ski butte contre les réservoirs et empâche la rotation du bogie !

Bilan de l’opération … redémontage complet pour échanger les deux bogies … Inutile de vous dire que le Chef d’atelier s’est fait bruyamment remonter les bretelles par Mr. Georges qui n’était pas content … mais pas content du tout devant l’amateurisme de ses équipes !!

Ahhhh … beaucoup mieux, le ski est maintenant du bon côté et les évidements dans les réservoirs permettent la bonne rotation du bogie :+1:

Voilà qui conclut ces travaux qui ont permis de mettre en 3 rails “usine” un modèle difficilement trouvable dans cette configuration.

Amicalement

Bernard

6 « J'aime »