Son qui coupe en roulant et revient

Bonsoir,
J’ai 2 locos sonorisées de coffrets de départ (une v160 et une V220 - 29820 et 29345 je crois) qui présente le même défaut exaspérant quel que soit le circuit sur lequel elles roulent : le son se coupe comme si la loco perdait le fil, et revient. Pour le bruit moteur c’est pénible, car la loco roule, et le son moteur se coupe et revient avec le démarrage du moteur !!
Parfois, la loco s’arrête net, et repart.
On trouve d’ailleurs ces locos à vil prix sur la baie alors qu’elles sont pleins de fonctions sonores … C’est donc un pb inhérent à cette série.

Y a t il moyen de monter un “power pack” qui permette à ces locos de passer toutes les micro-coupures sans conséquence ?

La loco Montcoccol d’ESU est parfaite pour cela : elle roule et fait du son pendant quelques secondes après sortie des rails !

Merci de vos retours.

Vincent

Bonjour Vincent

Un power pack à la mode et la durée de ESU, non il faut que le décodeur soit prévu pour cela.
Mais on peut toujours ajouter un petit condensateur électrolytique sur le + et - du décodeur. Le plus c’est le retour commun des éclairages (orange chez Märklin), le moins c’est la patte 20 du connecteur MTC21 (parfois violet chez Märklin)
Valeur du condensateur de 100u à 470u et 35V.

Reste quelques problèmes classiques chez Märklin, de 1 ponter au moyen d’un fil la masse entre le châssis, le bogie moteur et le bogie porteur. De 2 tester avec un autre frotteur, et bien nettoyer l’huile sur la pièce de contact avec le frotteur.

Delias

Bonsoir Vincent,

J’ai eu exactement le même problème avec la V160 du coffret réf 29820, j’ai solutionné le problème en remplaçant le frotteur Marklin par un Roco réf 40500.

Sébastien

Bonsoir
Merci pour les retours !
Je vais remplacer les frotteurs pour commencer …

Si cela ne suffit pas je me jette sur la seconde solution, nettement plus technique.

J’espère “sauver” ces deux locos si agréables en théorie, et désespérantes à l’usage …

Bonne soirée

Vincent

Bonjour,

Le problème ressemble à un défaut de retour de courant fugitif.
Lorsque je regarde la notice éclatée de tes engins sur le Web, il semble manquer une toute petite pièce, aujourd’hui montée de série par Märklin mais autrefois non posée en usine.
Il faut que les engins soient équipés de la pièce n° 37 dans le plan ci-dessous
medienpdb.maerklin.de/product_f … _explo.pdf

Réf. E 401 640 conditionnée en sachet de 20 pièces (prix 25 Euros sur le site Märklin, ce qui me parait “très” cher par rapport à ce que je les ai payées il y a environ 5 ans).
Sinon, voir avec son détaillant qui en a quelquefois d’avance lorsqu’il digitalise une ancienne loco.

Bonjour Vincent…

Problème récurant sur de nombreux modèles Marklin.

c’ est incompréhensible
que pour l’ un des plus grands producteurs de trains modélisme ,de ne pas équiper toutes les locomotives avec son
d’ un petit module sous l’ appellation power pack , ce petit module fourni le courant lors d’ une mauvaise captation du courant sur les rails.
Sa évite la coupure du son , voir un hachage , lors du passage de la loco sur les coupures et les aiguillages voir une saletée.
voir le lien:
cdfinformatique.com/acatalog … onvoi.html
Toutes les machines REE , en sont équipées depuis
ma remarque à M.Chapelle , a propos des Picasso de la marque Mistral , qui justement n’ en était pas équipé et qui malheureusement n’ a pas été pris en compte lors de la fabrication de la platine…

Bonsoir,

j’ai la même loco mais pas le problème, qui pour moi vient de rails sales… Un nettoyage au chiffon imbibé d’alcool peut aider. Puis, ne nettoyer qu’au feutre.
Pas de nettoyage abrasif !
Comme il a été dit à Göppingen : les fabricants de donnent de la peine pour créer des rails lisses, et les clients les détruisent au papier sablé et à la gomme.

Bonjour Bertrand,
Je vais acheter ces pièces avant de passer au power pack.
Il faut en mettre aux deux boggies ?
Merci

Est-ce que quelqu’un a trouvé le moyen de résoudre le problème sur les autorails Mistral ?

Vincent

Bonsoir Vincent,

Non le bogie moteur ne peut pas en être équipé.
Donc, reste le bogie porteur (avec le frotteur).
La pièce est à intercaler entre le bogie et le châssis au niveau de la vis de fixation.

Pièces commandées …
J’ai hâte de les recevoir et d’essayer.
Si cela ne marche pas, magasin et pose d’un power pack.
Ca marchera comme des ESU après.

Quelqu’un à déjà modifié son autorail Mistral de la même manière ou d’une autre manière pour éviter ces coupures répétitives ?

Vincent

Bonjour,

Petit bilan après la pause aujourd’hui des pièces sur le boggie trainé.

  • c’est fou ce que je suis occupé car ça fait des mois que j’ai les pièces … Il est tant que je fasse aboutir ce que j’ai commencé sans rien commencer d’autre …
  • aucun changement pour la V160 du coffret 29811. Elle coupe beaucoup.
  • une petite amélioration pour la V221, qui coupe moins (elle ne s’arrête plus tous les 5 centimètres).

Je suis donc peu satisfait.

Il y a t il moyen de souder un power pack dans la V160 ? Les soudures sont accessibles, et il y a un peu de place.
Quelqu’un l’a-t-il déjà fait ?

Bon dimanche
Vincent

Bonjour Vincent…

-Hélas , Marklin ne monte toujours pas ce petit condensateur power pack sur sa production… :confused:
et le son se coupe toujours , ce qui est très désagréable… :confused: :confused:
si tu n’ y arrive pas ,tu peux toujours envoyer ta locomotive chez Pullman qui effectuera cette petite opération. :vieux:

  • pour mes locomotives je fais monter d’ office ce petit condensateur… :sunny:
    j’ en avais également parlé chez REE , et depuis ils le montent d’ office sur toutes les machines sound…
    bon courage , sa va se faire… :study: :sunny:
    Marc

Est-ce que quelqu’un a trouvé le moyen de résoudre le problème sur les autorails Mistral ?

Hélas , le picasso Mistral est une superbe machine…et
il n’ est pas possible de souder sur la platine ce power pack…
mais , je pense avoir trouver une solution , en lui ajoutant une voiture Roco ou autre preneuse de courant qui aura ce petit module et qui va transmettre le courant avec des attelages au moteur… :vieux: :study:

Bonjour Marc

J’ai la solution pour les autorails Mistral.
A rail expo, je suis allé les voir. Ils m’ont expliqué qu’au montage, en production, le petit téton qui est poussé par la vs que l’on ajoute avec le frotteur reçoit de la peinture.
Il faut démonter l’autorail et enlever la peinture …

Ils font cela en après vente. Environ 30 euros de main d’oeuvre. Vu la fragilité, j’attends d’avoir un déplacement pro qui m’amène pas loin de chez eux et je leur fait faire …

En 2 rails, sans le frotteur, on n’a pas ces coupures.

Je vais aller au Pulmann pour ces power pack. Ca m’agace d’avoir 2 loco quasiment inutilisables.

Vincent

Bonsoir à tous,

Maintenant que mon réseau de débutant" a pris forme, et avant de refaire l’électrification des aiguillages, j’ai envie de dérouiller les roues de mes locos.
Et je retombe sur ma V221 et ma V160 bégayantes.

J’ai un déplacement qui me conduit à Paris mardi : je vais peut être envisager de passer au Pullman vite fait avant d’aller à Roissy.

Quelqu’un d’entre vous à t il déjà fait monter un power pack dans une machine au Pulmann ? Tout compris, ils prennent combien ?

Merci de votre retour.

Vincent

Bonjour Vincent,

quoi de neuf ?

J’ai constaté des ratés semblables sur plusieurs de mes locomotives, après une pause prolongée d’utilisation et - je pense que ça y contribue - l’achat d’une nouvelle centrale à tension réglée plus basse que ce que sortait le module delta.

Ce que j’ai constaté : le problème ne vient pas de la prise de masse par les rails. *J’ai créé un “frotteur masse” sur les essieux porteurs, efficace en principe mais sans effet sur les à-coups. Et j’ai deux BR50 avec le même souci d’à-coups mais qui du fait de leurs nombreux essieux ne peuvent pas avoir de souci de prise de masse. *
De plus, j’avais des endroits où la loco n’était pas tout à fait sans courant, ce qui aurait fait un nouveau démarrage en douceur après le “coup de pousse”, mais repartait en vitesse de course : le décodeur avait gardé la vitesse en mémoire, mais la puissance de courant qui lui arrive était trop faible pour tourner le moteur.
Reste le frotteur. J’en ai remplacé un, ça a changé la prise. Voilà.

Alors, selon moi le fautif est le courant “digital”. En cas de mauvais contact, la tension élevée crée des micro-étincelles qui oxident le cuivre. Ce qui fait que la transmission du courant ne fonctionne plus bien. Certains collègues soudent un fil souple sur le dessus de la semelle et le relient à la lame de support qui, elle, est en cuivre. Je dois dire que je n’ai pas réussi à souder sur la semelle nickelée. Mais un petit coup de spray de contact, celui qu’on avait jadis pour la voiture quand l’allumage hocquetait (pour les mêmes raisons d’ailleurs), juste dans l’œillet où la lame de cuivre est fixée dans la semelle, et bien essuyer après !, ça a aidé.

Bonjour Wolfram

Ce n’est pas faute de l’avoir mentionné, cela peut effectivement venir des 2, masse et / ou frotteur:

J’avais expérimenté le problème du frotteur sur une 22200 Fret équipée avec un C90x achetée d’occasion. Dans les bas-fonds du forum on doit encore être capable de retrouver cette explication.
J’avais mis en place le pont entre la semelle et les lames de contacts avec du câble fin et dé-torsadé (pour avoir le maximum de flexibilité), ces fins brins ont fini par casser, mais le problème est parti. Je suppose qu’en roulant, les points de contacts entre la semelle et la lame ressort ont dû se nettoyer.

Bonne suite

Sylvain

Merci pour le retour.

La prochaine fois que je ferai fonctionner mes trains, qui sont au repos depuis des semaines :unamused: je sortirai d’abord les quelques machines delta et 76200 qui me restent, et y accrocherai tout ce qui a un frotteur. Ça nettoiera.
Et les delta comme le 76200 ont l’avantage de garder la bobine du stator, ce qui fait qu’en cas de coupure du courant le moteur n’est pas freiné par le champ magnétique mais tourne en roue libre.

Bonsoir,
je confirme, il y a bien de temps à autre des pb de contact entre lame du ski et frotteur surtout après une période de repos du matériel. Toutefois je ne pense pas qu’il s’agisse d’une oxydation de la lame ressort, mais plutôt de crasse accumulée autour du point de contact. En effet un simple nettoyage avec solvent de cette zone traite le pb pour un temps. Si il y a oxydation il faudrait un traitement plus énergique. J’ai remarqué que les machines qui roulent plus souvent on moins ce pb, probablement du fait qu’a chaque passage sur une aiguille le ressort se déplace en frottant sur le ski et de ce fait se nettoie. C’est une hypothèse. Ce qui est étonnant c’est la crasse qui arrive à se déposer même sur les skis. En ce qui me concerne le “réseau” d’essai est posé sur le sol ce qui est la pire des situations.
Cordialement