Reventhal (PLR)

Ce compromis le voilà, mais d’abord, je dois passer du réel au virtuel…
Pour ne rien laisser ou le moins possible au hasard, je me suis procuré deux programmes :
Un logiciel de dessin vectoriel (Intaglio) pour la conception du support et RailModeller Pro, tous deux pour Mac.
Si j’ai une préférence pour Windows (Bootcamp sur autre Mac) au niveau de la communication, je préfère mon iMac pour tout ce qui tient de l’image, vidéo et dessin.

Ci-dessous après deux jours de dysenterie mentale, j’ai pondu un avant-projet qui devrait ressembler à çà :
En fait un meuble avec circuit rabattable multi-positions à commande électrique. Le circuit peut -même être verticalement inversé au carrément au sol.
Fort de l’expérience du précédent construit à peu-près selon ce modèle, je sais que c’est sensé fonctionner. :sunglasses:

Évidemment, ces croquis réalisés avec Intaglio ne sont pas définitifs.
Il faut maintenant prendre en mains Railmodeller pour me rendre compte de ce qui est réalisable sur cette surface.
En fait, je reprendrais-bien l’idée de mon ancien réseau avec double-voie en “os de chien” et gare cachée, plus un tortillard de fond de vallée et zone industrielle.
Les dimensions définitives du support le seront à l’issue du projet Railmodeller…
a+…

Bonjour,
Je vois comment faire pour réaliser le “meuble” (avec ou sans poulie).
La raison de mon intérêt ?
Je manque légèrement de place moi aussi et, surtout, j’ai trois chats …
Félicitations pour cette conception et merci pour cette idée.
J’attends la suite avec une très forte curiosité.
Dominique

Bonjoir :wink: et merci pour votre intérêt.

J’avais (je me répète) réalisé un réseau de 8m2 selon cette même idée, mais les soucis suivants sont apparus :

  • La gestion du poids au basculement entre l’avant et l’arrière,
  • L’impressionnant poids de l’ensemble (cadre en panneau de coffrage de 2,5 cm d’épaisseur)
  • l’accessibilité à l’arrière du plateau éloigné de près de deux mètres.
    J’avais fini par installer au bas et au milieu du socle un treuil “Proxxon” 12v dont j’avais remplacé le câble par de la cordelette nylon et un système de poulies, le tout étant mouflé sur les côtés pour ralentir la vitesse du treuil.

Dans le projet ci-dessus cette configuration n’est pas possible sans rehausser le socle, ce qui monterait un peu trop le plateau. (plus de 1m.)
D’autre part, le treuil envisagé doit-être récupérable facilement pour d’autres tâches, en particulier monter d’un étage par la fenêtre les élément préfabriqués à 500m de là dans mon atelier.

Ce petit treuil qui peut monter jusqu’à 250 kg mouflé semble parfait… et ne coûte que le tiers d’une loco Märklin…ou le prix d’une 3000 :laughing:

Bonjour,
Avant de commencer le dessin du projet cité au-dessus, j’aurais quelques questions pour les “pointures” de ce Forum…si vous le voulez bien… :wink:

  • J’ai prévu environ quatre compositions sur une pseudo double-voie avec caténaire fictive, sorte de circuit principal automatisé.
  • Un autre secteur sans caténaire pour tortillard et zone industrielle à capacités plus ludiques. J’oublie la rotonde mais créerai un dépôt vapeur plus simple.

Pour piloter tout-çà, voici le matos dont je dispose : Un transfo pour éclairage, signaux et aiguillages, et le kit 29000 de la boîte de départ pour gérer les locos.

La question est la suivante :

  • Est-ce mieux d’acquérir un kit 29000 supplémentaire comme ci-dessous pour gérer les réseaux séparément ?
    ou…
  • Seule une seconde station mobile connectée sur la deuxième prise du box serait-elle suffisante ?

NB : J’ai prévu de gérer les aiguillages, éclairages et accessoires à l’ancienne avec les pupitres de commande.
Je compte pas digitaliser la totalité des fonctions de ce réseau.

D’avance merci pour vos éclairages !

Bonjour,

c’est un projet ambitieux, techniquement pas simple à réaliser - mais côté génie tu sembles savoir ce que tu fais.

Mais… le réseau ne peut pas être replié sans que tous les véhicules en soient enlevés. Ce qui n’est pas peu gênant. Et : que fais-tu en cas d’un pépin, loco bloquée ou accident sur la partie arrière de la planche ? À moins de disposer de la morphologie d’un orang-outan en 2m de haut, il est impossible de faire le bras aussi long. Ne serait-il pas mieux de prévoir une partie du réseau fixe et l’autre amovible, de sorte à te permettre l’accès aux parties les plus près du mur ?

Bonnes réflexions !

Bonjour Wolfram,
Si tu regardes la cinématique de la planche, tu peux observer qu’elle peut être avancée en même temps qu’abaissée. Ceci contribue à rendre l’accès vers l’arrière plus simple.
Dans mon précédent projet évoqué ici : https://forum.3rails.fr/t/une-passion-continue/11270/3
… certaines parties du décor étaient amovibles et maintenues en place par des arrêts magnétiques, y compris par exemple les toits de la rotonde !
Pour précisément faciliter l’accès en cas de pépin.
Je sais… c’est un boulot de dingue avec un tas de défis à relever.
Quant à l’enlèvement des trains, j’y réfléchis encore.
J’avais fabriqué une double-voie de garage cachée en pendule qui était sensée rester horizontale lors du basculement.
C’était trop foireux, j’ai renoncé.
J’en suis à imaginer un truc du genre portillon à deux voies permettant la sortie de deux trains entiers sur un plateau connectable.
Trois plateaux seraient nécessaires pour six trains sans avoir à décomposer à chaque coup les rames…
:drunken:

bonjour
pourquoi tu fais pas un reseau suspendu avec cables trteuil et pouli
c 'est ce que j ai fait vu le manque de place et aussi mon chien,c est moin dangereux qu un mais le mien tres tres curieux :lol!:
slt
marc

Salut Marc,
Je suis allé voir les photos de ton installation. Il fallait y penser !
Bonne idée, mais il me semble que l’environnement est un peu disons… pas vraiment idéal.
Du linge qui sèche, humidité et pas à l’abri de la poussière… Enfin, on fait ce qu’on peut en fonction de la place dont on dispose hélas. :wink:
Mon futur réseau sera dans une chambre d’appart, je ne me vois pas percer le plafond pour y fixer des poulies… :laughing:

Bonsoir Pierre

Le tortillard c’est aussi du Märklin?
Si oui, ne garde qu’une boite de jonction sur la quelle tu peux mettre 2 MS2 directement et même jusqu’à 10 en utilisant 2 MS II Hub (ref 60122). Cela évitera de devoir séparer électriquement les deux parties du même réseau.

Bonne soirée

Delias

re pierre
evidement un appart c’est pas ideal pour fixer au plafond :lol!:
concernant l environnement mon garage va etre transformer en piece avec isolation et chauffage c’est prevu a l automne
slt marc

Merci pour ta réponse Delias82.
Oui le tortillard est également du Märklin.
Je me contenterai donc d’une seconde MS comme tu le préconises.

Bjr, Tu as raison … je me suis croché sur le problème et çà donne-çà pour le moment :

P’tit projet pour jour de pluie…
Ponts à réaliser en contreplaqué bakélisé de marine, genre “maousse costaud” d’un cm d’épaisseur.
A l’avantage d’être extrêmement rigide, de bien glisser-coulisser mais dur à travailler.
Je prévois de la voie K 2205 en sections de 90cm, deux raccords 2202 flottants pour l’emmanchement.
Deux guides dans la masse qui feront office de contact de voie + une équerre rabattable pour maintenir le pont pendant les transferts.
A installer au bout d’une voie fuyant hors du décor, simple ou double, je verrai.

Bon…je retourne à mes esquisses de réseau sur RailModeller… :study:
:sunglasses:

Premiers pas avec Railmodeller Pro :neutral_face:

Essai de construction à partir de l’idée de mon réseau des années 80… qui n’existe plus et ne sera plus reproduit.
Mix de rails M et K, aiguillages mal positionnés ou absents…
Sur une base de 4m x 2m, avec bien des défauts et des parties manquantes.
Je peine à gérer les entrées et sorties de tunnels… entre autres. Les hauteurs c’est bon sans trop de prises de tête. :neutral_face:
Bref… il faut laisser le métier rentrer ! :confused:

Un premier projet certes modeste mais réalisable sur les 340 x 150cm disponibles.
L’idée est un circuit en os de chien pouvant supporter un à quatre trains simultanés ou plus si secteurs.
Peu de possibilités de jeu, le but premier restant la création d’un décor années 50-70.

Avec à gauche l’emplacement prévu pour les ponts permettant d’introduire des compositions pré-établies.

L’image est souvent trompeuse, mais… Au fond, y a-t-il un escalier ? Ou au moins une section à crémaillère ? Car les pentes raides et les trains, ça ne va pas trop bien ensemble…

Bonsoir Wolfram, bien vu mais…

C’est un effet d’optique, la pente descendante est à 4,2% sur plan mais peut être réduite au montage en-dessous de 4%. Il faut juste voir comment passer sous la voie montante en fonction de l’épaisseur du support.
La montante est à 2,6%. La partie supérieure est à 12cm d’élévation.
J’ai amélioré le côté ludique en ajoutant quelques voies pour une carrière ou une scierie en haut, de même que deux voies de garage supplémentaires en bas.
J’en ferai une capture demain.
Après, il restera encore à définir des secteurs et à positionner les voies de commande.

Bonsoir Pierre

C’est un beau réseau que tu te prépares! :bounce:

J’ai bien compris que tu veux rester simple, mais il y a deux petites modifications qui pourraient apporter bien plus de possibilité de jeux.


En rouge, cela permet d’éviter le croisement des deux sens de circulation sur l’unique TJD (traversée jonction double) que tu avais prévu. Et en plus cela permet de rentrer et sortir de l’embranchement sur deux des trois voies. Ou autrement dit dans les deux sens de circulation.
En jaune, je pense que mettre la bretelle dans l’autre sens (voir de mettre les deux brettelles comme j’ai dessiné) permet d’utiliser la voie au 1er plan comme voie de dépassement pour le trafic sur l’os de chien.

Quand aux pentes, je pense que tu es bon. Au besoin à l’endroit où la voie descendante passe sous la montant, le support de la voie pourrait être réduit au minimum, Et / Ou si tu circules avec des locs électrique, tu peux mettre un mini tronçon de profilé de contact pour faire passer les pantos sous le support.

Bonne soirée et bonne construction

Delias

Merci Sylvain,

Bonne idée le marquage rouge. Cela apporte effectivement qqchose.
Il faut bien voir qu’entre la voie un et la deux, voire même la trois les sens de marche sont inversés. Cet embranchement deviendrait alors un retournement. Je vais étudier le cas.
En ce qui concerne le jaune, je suis moins enthousiaste. Cet embranchement comme prévu sur le plan tient compte du sens de marche et ne sert qu’à orienter un train introduit de l’extérieur du réseau dans un sens ou dans l’autre. Il faudrait alors le déplacer un peu pour permettre un dépassement.

Un peu (ou à moitié) hors sujet, j’ai reçu entre autre matos ferroviaire le treuil électrique qui servira à monter-descendre le support-réseau.
J’en suis à construire la potence de fenêtre pour son usage accessoire qui consistera à monter les éléments depuis le sol jusqu’au premier étage par la fenêtre.
Maintenant que j’ai la dimension du réseau, j’ai encore à ajuster sur plans les cotes du meuble, dernière étape avant de commander les panneaux de bois.

Bonne journée.

A y réfléchir, Sylvain, tu as raison sur certains points :

  • Inverser le sens des aiguillages à l’entrée du réseau est un plus (marquage jaune). Cela évite un télescopage au croisement.
  • Faire tourner les trains dans l’autre sens sur la voie intérieure permettra d’éviter les croisements devant la gare principale.

Ce qui me dérange encore, c’est la taille bien trop courte de la gare cachée… il faut là-aussi que je trouve une solution.
Je ne pourrai pas faire tourner des trains de plus de 70cm… un peu frustrant. :confused:
A+
Pierre

Bonjour,
la gare cachée de Charbon Planétaire est longue de presque 2 m mais c’est la gare principale qui est la limite : 1,30 m, ce qui correspond à une loco et 4 voitures voyageurs.
L 'autre limite est la variété des rames, on finit par ne voir passer que des trains connus. Et pourtant j’ai installé 5 voies en gare cachée, qui, additionnées aux 3 voies de la gare principale et aux 4 rames en circulation, fait un total de 12.
Pour la longueur de la gare cachée, une solution est de descendre encore d’un niveau avec une rampe ou un hélicoïde. C’est ce que je commence à étudier mais qui risque de gêner l’accès au câblage des niveaux supérieurs déjà installés.
Pour la variété, j’ai mis les voies au minimum d’espacement pour en avoir 5, ce qui rend difficiles l’accès aux rames et multiplie les risques de déraillement par effet domino !
L’expérience montre qu’il vaut mieux prendre la peine de revoir sa copie au moment du plan, même si on connait les difficultés pour boucler un réseau, plutôt que de se retrouver avec des contraintes qui gâchent le plaisir. Avec RailModeler, c’est facile ! J’en suis à la version 9.3 du plan de Charbon Planétaire.
Par ailleurs, les télescopages ou croisements peuvent facilement être évités par les systèmes de sécurité classiques, signaux et rails contact.
Bonne réflexion.