moteurs 74491

non pas du tout Wolfram que du contraire

Bonsoir à tous,
Désolé pour Serge d’avoir polué son post…

Et merci à Jean-Paul, Daniel, Olivier et Wolfram pour leur explications LIMPIDES !

J’ai compris les raisons des soucis qui tracassent tant Serge et d’autres avant lui et également les différences avec les mécanismes voie M.

Personnellement, je ne sais pas encore comment je vais exploiter mes (futurs) aiguillages voie C: analogique (comme “avant”), digital, rétrosignalés, … tout cela est encore trop neuf pour moi.

Une première conclusion, même si c’est hors-sujet, ce forum est fantastique par son côté échanges et vulgarisation, par l’entraide qu’on peut y trouver, par l’intérêt des sujets traités.

Encore merci et bon amusement à tous.

Thierry.

Pas de problèmes Thierry

Je vais répondre à JCDan : désolé mais la charte du forum n est pas mon livre de chevet et ne le sera jamais,j ai lu la charte voilà quelques années,je devrais dire j ai tenté de la lire…mais elle me rappelait les innombrables AR que je devais potasser du temps que j étais aux Finances en Belgique…barbant à lire,à la différence près que je me devais de connaître les AR pour ma job et pour le forum, me suis dit il y a aura bien quelqu’un qui me la rappellera …à moins qu il ne faille passer un examen :smiley: :smiley: :smiley: :smiley: c est sur je serais recalé au bout de la 1ère question. Bon j ai fait un pari avec Madame Québec , rien de bien méchant et ca ne concerne pas le forum, mais c est une loco contre un nouveau laptop

A +

le caribou

Bonsoir à tous,

Parfaitement, merci Wolfram, effectivement, il y avait déjà eu un regroupement du sujet (cela date un peu…de l’époque de la co-modération avec Antoine… :vieux: ), et puis, le “fil” a pris une telle importance qu’il a “fait des petits”. Le sujet s’est dispersé dans diverses rubriques (les questions, les réponses, la technique…).

Merci aussi à Thierry pour ses mots sympathiques à l’égard des membres du forum ! :thks:

Pour revenir à la question, dans certains posts, on peut aussi y trouver quelques “hors sujets” ; le regroupement de tous les posts dans une seule et même rubrique : celle existante, en post attaché “moteurs d’aiguillages, problèmes et solutions” ; oui, mais cela risque de poser quelques problèmes, ne serait-ce qu’au niveau des recherches vu l’importance des messages et la redondances des termes employés… :scratch:

J’ai donc suggéré la création d’une sous-rubrique “moteurs d’aiguillages”. :joker:

Par contre, contrairement à ce que j’ai lu, notamment ici, évoquer les spécificités de l’alimentation (AC, DC, DCC…) des moteurs ne constitue nullement une entorse au sujet, pas plus qu’une quelconque digression… :no:

Il y aura un travail assez conséquent à accomplir ; cela étant, si tout est fait dans l’intérêt du forum, sa clarté, sa lisibilité, et au bénéfice de ses membres…pourquoi pas ? :wink:

Bonne soirée ! :zen:

*N.B.: Pour mémoire, la charte constitue une base de référence sur le fonctionnement du forum dans le cadre de notre passion commune (ce qu’il faut faire ou pas…). En respectant les termes de la charte, nous nous respectons mutuellement dans la vie de tous les jours… …c’est aussi simple que cela ! :friend: (Animateur) *

Quelqu’un pourrait faire une simple synthèse de la situation actuelle ?

Après tout, sont susceptibles de poser problèmes à vaincre par court circuitage des fins de course : les modèles 74490 et les 74491 jusqu’il y a peu pour ces derniers.
L’usine a sorti de nouvelles version des 74491 reconnaissables par la grande étiquette sur la carrosserie et un code barre. On n’a pas de recul permettant de croire à une solution durable.
Même combat pour les moteurs de voie K n° 75491.

Qui se lance ?

Comme j ai lancé le post, je vais répondre.

Et la situation est la suivante :

Flibust007, effectivement tu as raison les nouveaux 74491 sont sortis. Je pense que Sylvain (Délias82) l’avait signalé en son temps. Je pense aussi qu il avait signalé de même que Oli je crois qu en ce qui concerne la fiabilité de ces moteurs , on n en sait rien et moi je ne peux que confirmer l absence de données concernant le degré de fiabilité de ces moteurs.

Je joins ce que Mike m a répondu :

Je ne peux pas garantir à 100% quoi que ce soit, désolé

Mike Sorge
Westend Trains Inc.
17 Arnold St.
Etobicoke, ON M8Z 5A5
Canada
T:
F:

All incoming and out going communications through our e-mail accounts are scanned for viruses. Should you receive a virus notification with our address as the sender it is malicious and should be treated as such

-----Original Message-----
From: private domain
Sent: August 16, 2015 3:31 PM
To: private domain
Subject: new motors

Mike,

Are you really sure for the reability (the motors 74491)

Envoyé depuis Windows Mail

Maintenant si d autres ont de nouvelles informations, go men

Mais je rejoins totalement l avis d Oli, un jour ou l’autre , dans un avenir dont on ignore tout, les moteurs recommenceront leur maudite maladie. Moi j en suis convaincu

A +

le caribou

Nouveaux ou pas, ils pètent quand-même, 2 sur le billards ( pas les miens qui sont émasculés à la livraison ) mais ceux d’une tierce personne.

Bonsoir, le problème que vous évoquez concernant la fiabilité des moteurs d’aiguillage 74491 m’inquiètent. En quelques mots de quoi s’agit il? Je suppose que le problème est le même qu’on les utilise en mode analogique ou en mode numérique. Merci de bien vouloir m’éclairer sur ce sujet parce qu’en ce moment je suis en train d’équiper mes aiguillages avec ces moteurs 74491 sur mon réseau qui fonctionne en analogique.

Cordialement

Bonsoir Gilles, bonsoir à tous,

Je fais une réponse rapide pour vous rassurer. En analogique, vous ne devriez pas ou très peu recontrer de problème. C’est l’usure prématurée des fins de course en courant continu ( alimentation fournie par les décodeurs) qui est la principale cause de défaillance.

A bientôt.

Amitiés du Morbihan

Bonjour à tous, bonjour Jean-Paul ! :wink:

100% d’accord, voir également ce qui a déjà été dit ici :

[size=150]LIEN[/size]

J’ajoute : *quelle idée de vouloir faire passer du DCC dans un solénoïde !? * :unamused:
D’accord, du côté de Märklin, tout n’aurait pas été clair dans le communication sur ce point…

À bientôt !

Bonjour,

C’est des moteurs d’aiguillages qui ne sont pas adaptés au numérique ? Mais que se fait il encore en analogique chez Märklin ?

Et pourtant Märklin persévère ! Après le 74490 le 74491 tout aussi inadapté !!! C’est le même problème, j’ai du ponter tous les moteurs 74491 installés sur mon réseau .

@+

Bonjour à tous,
en ce qui me concerne, j’ai carrément enlever les fins de course avec une petite pince coupante. je règle ensuite au minimum la durée de l’impulsion dans les paramètres de iTrain pour limiter les risques de griller le moteur. Enfin, c’est ce que je compris des nombreux échanges sur le sujet. Pour l’instant, je n’ai aucun problème avec cette méthode, très simple à mettre en œuvre.

Bonjour Xavier,

Tout le monde sait maintenant comment remédier au problème .

Ce que je voulais dire, c’est que Märklin s’obstine a mettre sur le marché des moteurs d’aiguillage qui ne sont pas adaptés au CC .

Pourtant leur décodeurs fonctionnent bien au CC ?

@+

Pour tous ceux que cela pourrait intéresser, le moteurs pour voie K n° 75491 ont le même problème.
Le remède est identique : court circuiter les fins de course.
La rupture de fin de course a pour effet d’éviter de brûler la bobine du moteur et … qui sait un peu ou beaucoup plus.
Je répète qu’un des responsables de l’usine a dit à mon revendeur que l’usine était consciente du problème et avait pris l’engagement de remplacer les moteurs défectueux ad " libitum ". Ce qui ne supprime pas les désagréments et les éventuels dégâts.
( Accidents de roulage, arrêts de jeu, démontages sur réseau, déplacements chez le revendeur, attente éventuelle, remontage sur réseau ).

Bonjour,

Le problème est simple : les grosses bobines du M étaient quasi indestructibles - mais très gourmandes en courant et aussi assez encombrantes. Pour faire plus petit il faut des bobines de fil plus fin - la consommation diminue mais aussi la résistance aux courants. Pour ça, et pour pouvoir réaliser la rétro-signalisation de la position du moteur, demandée vivement par les journalistes, les interrupteurs de fin de course ont été adoptés.

Ceux-ci, et pas les moteurs proprement dits, sont fragiles en utilisation cc !
Il y a des moyens électroniques pour atténuer l’effet étincelle au moment de la rupture ; en digital (pas de différence entre DCC ou Märklin-digital de 1986 ou märklin-systems ou autre mfx…) pratiquement tous les décodeurs à aiguillages alimentent les bobines en courant redressé. Sauf un modèle, je crois que c’est un Lenz (qui donc fonctionne en DCC) mais s’il est nourri d’alimentation externe en ça, il alimente aussi en ça les bobines connectées.
Là, on n’a pas forcément besoin des interrupteurs de fin de course. En mm ça peut servir parce que les k83 (?) ne coupent le contact qu’à l’ordre de la centrale, et si cet ordre n’arrive pas… Fumée. En DCC et sur nombre de de codeurs multi protocole, on règle sur le décodeur la durée de contact, ça va en principe de 1/10s à ½s au max.
C’est donc une solution de facilité de retirer ou ponter (court-circuiter) ces interrupteurs de fin de course.
On peut aussi inserer un relais monostable par contact (soit deux par aiguillage) pour que le décodeur n’agisse que sur le relais, et que le relais alimente la bobine. À mes yeux ça se rapproche de l’usine à gaz.

Bonjour

J’ai démonté le nouveau moteur pour voie K n° 75491, les fins de courses semblent être redimensionnés ce qui explique le renflement sur le carter des moteurs mais rien de plus. j’y ai ajouté des condensateurs mais sans grosse conviction.
Par contre je reste très très interrogatif sur le fait que Marklin n’ai pas depuis le temps réussi a régler se problème, les autres marques ont soit le même soucis soit des solutions techniques différentes.

Il faut que je vérifie le courant de sortie des SwitchPilot de chez Esu quand ils sont alimentés en externe par un transfo délivrant du CA, mais je n’ai pas beaucoup d’espoir d’y voir de l’alternatif. Wolfram parle des Lenz mais peut être d’autres fabricants propose cette solution et ce pourrait devenir un critère de choix prépondérant .

La solution de mettre des relais monostables en liaison directe avec le décodeur pour ensuite alimenter les moteurs n’est certes pas simple mais même si le relai ne tient pas c’est plus facile et moins onéreux de le remplacer en regard d’un moteur d’aiguillage qui peut être intégré au décor et encore pire si l’on est sur un moteur pour la voie C. J’ai déjà songé a cette solution car j’ai pas mal de relais en stock, héritage de mon ancien système analogique.

Je devais acheter des moteurs complémentaires et j’ai pris des servos Esu que je vais commander par un SwitchPilot Servo! Je vais donc expérimenter cette solution pour la motorisation des aiguillages, solution qui au final n’est pas plus cher (ou beaucoup) que les moteurs Marklin, certainement plus fiable et plus réaliste en ce qui concerne la vitesse de basculement.

Bonjour Patrice,

J’en doute : c’est plus simple et moins cher aujourd’hui de faire des interrupteurs électroniques que des relais mécaniques. Or, pour gérer des courants ≈ alors que le decodeur fonctionne en rectangulaire, il faut le relais…

Idée alléchante. En K l’adaptation des aiguillages aux servis et autres moteurs rotatifs est possible mais un peu difficile ; en C je ne vois pas comment faire, et n’ai pas entendu parler d’une telle transformation.

Wolfram

Pour la voie K, nous en avions déjà parlé avec Fabrice et il y avait des photos sur son post, pour l’entrainement par servo il faut utiliser partiellement les kit de mise sous table des moteurs d’aiguillage, je dis partiellement car juste la commande clipée sur l’aiguillage et le cache sur le coté, tout le système de fixation du moteur n’est pas utilisé. La commande du mouvement est similaire puisque sur les kit comme sur les servo on a une corde a piano qui donne le mouvement.
Par contre comme le problème est de transmettre le mouvement, j’ai aussi “dépouillé” une commande manuelle et on peu récupérer la petite piece en plastique qui transmet le mouvement a la partie mobile, reste a fabriquer un petit cache. Comme les aiguillages que je vais tester sont équipées de kit sous table je ne me suis pas trop posé de question. Par contre je vais creuser l’affaire car les SwitchPilot peuvent commander 4 aiguillages et aussi 2 servo donc en équipant d’autres aiguillage j’augmente de 50% la capacité des décodeurs.

Bien que pas concerné, j’ai regarder les aiguillages en voie C, a priori, facile pour les TJD ou l’on a une patte d’entrainement et moyennant un petit charcutage sous l’aiguillage on doit pouvoir se mettre directement sur la partie mobile en faisant attention a ne pas faire dépasser la corde a piano des picots :laughing:

En ce qui concerne les SwitchPilot et l’alternatif, je suis de ton avis, c’est de l’électronique donc pas de relais. Dans la doc ils parlent de sorties a transistors. Il y a bien le SwitchPilot extension qui lui possède des relais, normalement prévu pour la commande des cœurs d’aiguillages en 2 rails et couplage impératif a un SwitchPilot mais bon c’est une solution a creuser avec la contrainte que les relais sont bistables donc fin de course obligatoires et un surcout. A l’occasion je vais ressortir mes anciennes cartes de commande d’aiguillage, j’avais un signal en 5 volts donné par les cartes d’E/S amplifié pour commander des relais 6 ou 12V qui commandait les moteurs d’aiguillage et peut être même en sécurité une temporisation sur la commande.

Bonjour,

Est-ce que quelqu’un a déjà essayé le moteur Viessmann 4558 pour aiguillages Märklin voie C:

Vu le sérieux de la marque, c’est peut-être une bonne alternative?

Cordialement

Bonjour,

l’autre jour en lisant la notice du nouveau k83 n° 60831 j’ai vu un détail qui ne m’avait pas interpellé sur le moment mais qui pourrait être en lien avec le problème des interrupteurs de fin de course.

Les vieux k83 avaient un fonctionnement tout simple : une commande “on”, le contact était mis (en redressé sinusoïdal), puis à la commande “off” il était coupé. Avec la grillade à la clé si la.commande “off” se perdait.
En DCC pareil sauf que le DCC prévoit un temps de contact puis le temps prédéfini écoulé, le décodeur de son plein chef coupe le contact sauf si la centrale continue à envoyer le signal “on”.
Les deux fonctionnent en simple on/off, ou plus français marche/arrêt. Binaire.

Sur le nouveau k83 on peut maintenant régler le temps et l’intensité (!) de l’impulsion électrique. Et pour les moteurs C est préconisé un temps assez court associé à une intensité qui, si j’ai bien retenu, se situe entre 30% et 40%.
Je suppose que ce réglage est sensé diminuer la brûlure des contacts et ainsi contribuer à la longévité des moteurs.
Avec, bien entendu, la possibilité pour Märklin de dire “utilisez nos décodeurs uniquement, sinon nous declinons la responsabilité de la faille”…