Les trains du petit Nicolas

Je continue ma série suisse.

L’Ae 4/7 de Piko dont on a déjà bien parlé sur le forum. Extraordinaires détails de construction, très nombreuses fonctions sonores et lumineuses. Mais totalement catastrophique au point de vue utilisation. C’est tout juste si elle arrive à bouger son poids en montée. Certes, j’ai une déclivité importante mais elle doit être absolument réservée aux lignes de plaine et encore. Très déçu par cette locomotive. Et ce n’est hélas pas la dernière d’une autre marque qui m’aura déçu, on en reparlera.
Fonctionnement: *
Détails: **** difficile de faire mieux.
Cote d’amour: 0 (ou alors pour une vitrine…)

Piko 51781

La Be 4/6 est ma locomotive suisse préférée avec son avant vertical qu’on retrouve sur nombre de locomotives de cette époque. Ici un modèle Roco bien connu. Elle fonctionne très bien et me réconcilie avec les marques autres que Märklin. Il ne lui manque que la parole. Peut-être qu’un jour, une sonorisation…
Fonctionnement: ***
Détails: ***
Côte d’amour: ****

Roco 79433

La petite Ee 3/3 est sortie en vert chez Märklin en 2018. Ses attelages Telex m’ont poussé à l’acheter pour les manoeuvres en gare. On est à la limite de la digression puisqu’elle n’a pas dépassé les années 50 de cette couleur et a été repeinte en couleur brun rouille. On les voyait fréquemment en gare jusqu’à pas longtemps en Suisse. Sur le net, je n’ai trouvé qu’une seule et unique photo qui la montre de cette couleur verte. Je l’ai reçue il y a peu et je ne peux pas encore en donner une appréciation sur son fonctionnement. Un regret: elle n’est pas sonorisée.
Fonctionnement: ?
Détails: **
Cote d’amour: ?

Märklin 36333

On passe maintenant à du plus classique. La célébrissime Ae 6/6 est apparue en 1952, tout d’abord avec ses moustaches chromées et les écussons latéraux des cantons suisses. Par la suite, les moustaches ont disparu et les écussons étaient ceux des grandes villes. Ici, une HAG “Montreux” que j’ai confié à notre magicien Sylvain qui me l’a digitalisée, sonorisée et équipé de fonctions lumineuses avec le feux blanc arrière droit en traction et le feux rouge en marche seule. Travail tout simplement remarquable, comme d’habitude. Un grand merci ! Remarquez le mécanicien prêt au départ !
Fonctionnement : ****
Détails : ***
Cote d’amour: ****

HAG 122

Et enfin pour clore le chapitre suisse (pour le moment!), une Re 4/4 I apparue en 1946, prioritairement destinée aux trains rapides. Ici une HAG, également confiée à Sylvain qui a réalisé un travail similaire à la précédente. A nouveau un grand merci !
Fonctionnement: ****
Détails: ***
Côte d’amour: ****

HAG 225 ou 226 (le numéro a disparu de la boite)

Belles machines Nicolas. Dommage que les performances de L’AE 4/7 Piko soient décevantes car la machine est belle et bien reproduite. Est-ce un pb d’insuffisance du moteur ou un pb d’ adhérence ? Souvent sur les machines multi-essieux le manque d’adhérence vient du fait que certains constructeurs oublient de suspendre via des ressorts les essieux intermédiaires et de ce fait la moindre irrégularité de la voie soulage de façon intempestive l’essieu équipé de bandage et provoque le patinage en côte.
Cordialement,

A mon avis, il s’agit clairement d’un problème d’adhérence. D’une part, la disposition des bandages est assez curieuse (2 au total) avec un sur l’essieu avant droit, l’autre sur l’essieu arrière gauche. D’autre part, comme tu le relèves, la suspension des essieux amène probablement un manque de souplesse avec pour conséquence le décrochage de l’essieux moteur. Quoiqu’il en soit, il est fort dommage que ses capacités de traction soient aussi mauvaises car elle vraiment très bien finie.

Hello Nicolas.

Là, tu me surprends ! :affraid: J’ai également acheté ce modèle et j’en suis plus que conquis ! Je ne lui ai trouvé qu’un seul défaut : l’éclairage des trois phares blancs, du feu d’autorisation de marche rouge et de la cabine sont tous liés, et comme je trouvais que les phares étaient bien trop puissants (on parle de lanternes dans les années 1950, pas des phares LEDs de StadlerKISS !), j’ai baissé leur puissance au minimum ; du coup, feu d’autorisation de marche et cabine ne sont que très faiblement éclairés et peu visible… Mais rien d’autre à signaler, notamment un joli ralenti et une belle force de traction ! Sur la réseau de mon club, pourtant pentu, elle a tiré sans problème une rame de 11 voitures légères Märklin.

:suspect: Il est aussi possible que ce soit ton modèle qui soit défectueux…

Pis, bon, ce n’est pas (ou plus) une locomotive pour lourds trains de marchandises ; à moins d’attendre la prochaine référence annoncée : 2 Ae 4/7 Sécheron en unité multiple ! :drunken: Miam, je me réjouis…

Côté décodeur, je l’ai calibré pour circuler sur RRTC (RailRoad Train Controller), le logiciel de gestion du trafic du réseau de mon club : aucun souci ! En revanche, un autre membre n’a pas réussi à calibre sa loc ; rien à faire, elle n’a rien voulu savoir ! Alors que la mienne a passé comme une lettre à la poste. Je pense que c’est comme avec une voiture neuve : une loterie !

Bonne soirée, amicalement.
Stef

Bonsoir Stef et merci de ton message.

Il est probable que j’aie un problème avec la mienne. J’hésite cependant à l’envoyer pour la réparer. Quand je dis qu’elle ne tire rien, ce n’est bien sûr pas une plaisanterie ! Elle est incapable de tirer plus de 2 wagons de voyageurs ! Mais ce que tu me dis me laisse un goût amer: il s’agirait donc bien d’une loterie avec laquelle on peut tomber sur du bon, de l’excellent et du catastrophique ? A 500 balles le joujou (avec le son), c’est cher payé pour tomber sur une daube ! Il me semble, peut-être à tort, que Märklin est un peu plus régulier dans sa production. J’ai eu d’autres expériences désastreuses avec d’autres marques, je vais en reparler.

Ah non, tu n’as pas tort ! Je te confirme : pour ce qui est de la fiabilité, Märklin restera toujours Märklin…

:nerd: Je dirais même que seul HAG est quelque peu meilleur que Märklin… mais avec un prix également “quelque peu” supérieur.

Bonne soirée, amicalement.
Stef

Bonjour,

Vous possédez de belles pièces et des références intéressantes.

Bonne continuation.

Pascal

Bonjour,

Une question me laisse perplexe.

Certains d’entre-vous laissent entendre que, sans la fonction “son”, leurs locomotives sont quasi considérées comme handicapées… Que leur trouvez-vous à tous ces sons, si ce n’est que que la cacophonie qui pollue acoustiquement les circuits ?

Le seul son à la rigueur d’intérêt est le claquement du contacteur de la résistance de transition du graduateur rotatif HT BBC lorsqu’il progresse ou régresse (et ce sur les locomotives équipées de cette commande). Est-ce la cas ? Sinon, le bruit des ventilateurs n’est pas ce qu’il y a de plus agréable à entendre, sauf à un niveau sonore très atténué.

Disposez-vous du miaulement feutré des 460/465 au démarrage ? Ou encore la montée en gamme de la musique des onduleurs de traction des engins moteurs modernes, comme sur les Nina par ex. Aimez-vous tant que cela le rafut du compresseur qui démarre ? :smiley: :smiley: :smiley:

Philippe
Songeur…

Je ne me prononce pas sur le bruitage des locomotives modernes, 460/465 et autres, c’est une époque qui personnellement ne m’intéresse pas en modélisme ferroviaire. En revanche, avoir les bruits d’une vieille électrique ou d’une diesel, je trouve ça très sympa. Quant aux bruitages des vapeurs, je suis un grand fan !

Mais je partage totalement ton avis que ces bruits doivent être modérés pour ne pas engendrer cette cacophonie dont tu parles. Et quand on a des bruits assourdissants, qui plus est qu’on ne peut pas régler facilement, ça devient juste impossible et inutilisable. Je vais en reparler prochainement au sujet d’un certain modèle.

On va passer aux allemandes maintenant.

Je commence avec ma deuxième digression à mes années “d’exploitation” que je possède depuis pas mal d’années. Elle ne roule pas beaucoup. Il s’agit d’une E91 (encore une de ces vieilles embiellées électriques) grise que je trouve juste magnifique. Elle est digitalisée mais non sonorisée et elle fonctionne correctement.
Fonctionnement: ***
Détails: ***
Cote d’amour:****

Märklin 3628

Je continue avec le prix citron absolu de ma collection, le nanar d’entre les nanars, la pire de toute. Une Brawa E75. J’ai été attiré par cette marque en voyant les magnifiques détails de leur production. De plus elle correspondait exactement à ce que je recherche. A l’ouverture de la boite, émotion, magnifique, enfin extrêmement bien finie avec de nombreux détails. Et puis, idée un peu saugrenue, je l’ai mise sur des rails. Impossible de lui faire traverser une TJD sans qu’elle s’arrête. Alors on peut essayer de la faire passer ailleurs, mais pour les manoeuvre en gare, c’est un peu compliqué. Ensuite, 2e idée aussi farfelue que la précédente, je lui ai accroché des wagons. Après quelques tours de roues, l’attelage se désolidarise de la locomotive qui continue sa route toute seule… (enfin, jusqu’à une TJD :laughing: ). Sans compter que ça patine tout ce que ça peut à la moindre rampe et on a un César du truc à éviter.
Je l’ai confiée à notre magicien Sylvain qui lui a greffé 2 condensateurs mais ça ne fonctionne toujours pas bien. J’en ai une rage avec ce machin… Enfin, je lui ai trouvé une fonction: elle va me servir d’entrainement pour les patines. Ce sera toujours plus utile que de la poser à la déchèterie. En tout cas, jamais je ne toucherai une nouvelle fois à une Brawa, ça c’est clair.
Fonctionnement: 0 (grrrrrrr !) :grr: :grr: :grr:
Détails: **** (chouette pour une vitrine)
Cote d’amour: 0 :grr: :grr: :grr:

Brawa 43219

Je reviens à Märklin avec cette magnifique E18 et son doux moteur sinus.
Fonctionnement: ***
Détails: ***
Cote d’amour: ***

Märklin 39680

Passons maintenant à une marque qui fabrique des modèles très détaillé avec des fonctions très intéressantes. J’ai nommé ESU. Ici une superbe E94 avec une série de fonctions impressionnantes comme les pantographes à commande électrique, les étincelles sur les roues au freinage, etc.
Fonctionnement: ****
Détails: **** (difficile de faire mieux)
Cote d’amour: ****

ESU 31121

Encore une ESU avec cette V200.0. Toujours extrêmement détaillée (il y a même une fonction qui illumine les compteurs du tableau de bord !), je suis beaucoup moins enthousiaste que la précédente pour 2 raisons: la première, c’est que l’attelage se bloque à l’extrémité droite ou gauche quand elle fait une contre-courbe avec des wagons attachés, ce qui au final fait tout dérailler. La deuxième, ce qui me fait revenir sur le message précédent de Philippe (philou75), c’est le vacarme assourdissant qu’elle dégage chaque fois qu’on branche le bruitage. C’est juste insupportable. Et je ne parviens pas à diminuer ce bruit infernal. Je suis sûr que ça peut certainement se corriger plus facilement que l’attelage mais elle ne répond pas à la commande sur ma CS3, y compris en passant par les CV. C’est casse-bonbon. Et depuis lors, j’ai décidé de rester exclusivement chez Märklin.
Fonctionnement: *
Détails: ****
Cote d’amour: *

ESU 31089

c’est le vacarme assourdissant qu’elle dégage chaque fois qu’on branche le bruitage. C’est juste insupportable
Il y a moyen de corriger au moyen d’un lokprogrammer … Esu. Ou chez quelqu’un qui en a un.

Bonsoir Nicolas,
Concernant le bruitage excessif de la V200 ESU il doit y avoir, à minima, moyen de régler le volume général du son via la CS. Si la machine est enregistrée en mode DCC on a accès à toutes le fonctions via les CV. Pour ce faire il faut télécharger le mode d’emploi Loksound ESU, probablement version V4 et suivre le mode d’emploi. Certes c’est plus simple via un Lokprogrammer, mais faisable avec une CS2, CS3. Chaque son peut être ajusté individuellement et il est vrai que sur la plupart des modèles sonorisés, quelle que soit la marque, les fonctions annexes, compresseur, pompes etc… sont préréglées par défaut avec un niveau trop élevé.
Pour ce qui est des pb de la E75 Brawa, le défaut vient de prise de courant du frotteur. Pour avoir de nombreuses vapeurs de cette marque je constate que certaine modèles comme les petites T3 sont des plus délicates à régler en ce qui concerne le frotteur, pression et alignements dans l’axe de la loco, se doivent d’être parfait. Il m’est arrivé d’y consacrer des heures, mais on y arrive même sur les aiguilles élancées en voie K. Pour ce qui est de la force de traction c’est une autre affaire et c’est très dépendant du modèle, certaines machines sont au top d’autres pas, mais de ce point de vue Märklin n’échappe pas à la règle, spécifiquement pour les modèles de conception TRIX.
Pour moi ce fabricant reste quand même au top de ce qui se fait en matière de modélisme, le principal reproche concerne la grande fragilité des pièces de détail qui ont une fâcheuse tendance à reprendre leur liberté à la moindre manipulation.
Cordialement,

Bonsoir Nicolas,

Belle collection

Pour diminuer le volume sonore des locos équipées de décodeur ESU, il faut régler le CV63 pour le volume général, sinon il est possible de diminuer les sons séparément en mode DCC.

Sébastien

Merci beaucoup de votre aide. J’avoue avoir un peu de mal à envisager de mettre 180 balles dans un appareil pour diminuer le bruit d’une locomotive. J’ai donc programmé la CV 63 sur ma CS3 (ce que je n’avais encore pas fait) et ça fonctionne ! J’ai pu diminuer ce vacarme pénible.

Il ne me reste plus qu’à essayer de corriger cet attelage récalcitrant pour qu’elle puisse passer ses contre-courbes sans dérailler et ce sera parfait !

Je reviens de mon réseau. Impossible d’atteler quoique ce soit à la V200 ESU, tout déraille allègrement. Il faut que je trouve un moyen de bloquer cet attelage pour éviter qu’il ne se coince d’un côté ou de l’autre. Enfin, au moins, elle moins bruyante à présent…

Je continue dans les diesels avec cette V200.1 qui, elle, fonctionne parfaitement. Sylvain me l’a équipée d’un décodeur et d’un bruiteur. Le travail est juste parfait, qu’il en soit chaleureusement remercié.
Fonctionnement. ****
Détails: ***
Cote d’amour ****

Märklin 3382

La suivante, une 212, est équipée d’une attelage Telex, pratique pour les manoeuvre en gare. J’ai eu des problèmes avec le Telex et maintenant ça marche à peu près correctement après le remplacement de celui de l’arrière.
Fonctionnement: ***
Détails: **
Cote d’amour: **

Märklin 37000

Ensuite, on passe à une série moins diffusée, la V80. Celle-ci est un modèle un peu spécial, assez peu diffusé par rapport à sa jumelle, la 36080. J’ai mis un moment pour la dégotter. Elle est équipée de l’éclairage de cabine et d’attelages conducteurs de courants, pratiques pour certaines voitures éclairées mais dépourvues de frotteur. On ne le distingue pas sur la photo mais le mécanicien est aux commandes.
Fontionnement: ****
Détails: ***
Cote d’amour: ****

Märklin 36082

Je reviens aux électriques avec cette série E41 de livrée verte, assez banale mais également pourvue d’attelages conducteurs de courant, commandables par une fonction dédiée sur la CS3. Elle fonctionne très bien.
Fonctionnement: ****
Détails: ***
Cote d’amour: ****

Märklin 39417

Légèrement plus âgée du fait de ses 3 feux au lieu des 5 plus modernes de celle du dessus, cette E41 de livrée bleue ne possède pas les attelages conducteurs mais une cabine éclairée et un mécanicien aux commandes.
Fonctionnement: ****
Détails: ****
Cote d’amour: ****

Märklin 39415

Je poursuis ma présentation. On reste dans l’électrique avec cette adorable E60 de Fleischmann. J’aime beaucoup cette petite motrice qui est équipée de deux attelages commandés à distance (style Telex), d’un éclairage cabine et d’une excellente bande son. Elle fonctionne très bien et d’après ce que j’ai compris, j’ai eu de la chance sur ce coup là !
Fonctionnement : ****
Détails: ****
Cote d’amour: ****

Fleischmann 396072

On reste dans le petit avec cette E69 “Pauline” provenant d’un set récent composé de 3 voitures à 3 essieux. 1 seul bandage d’adhérence et force de traction assez faible. Mais elle est équipée d’attelages conducteurs de courant commandables par la CS3 ce qui la rend très intéressante.
Fonctionnement: **
Détails: ***
Cote d’amour: ***

Märklin 26195

J’ai toujours bavé devant la ligne racée de la série 103. La deuxième locomotive que j’ai eue vers mes 11 ans était une 3054. Je possède en parallèle une série de voitures bicolore rouge/beige du TEE qui ont plus de 30 ans. Comme la 3054 n’était pas dans un état exceptionnel et que je voulais garder mes voitures et les faire tourner, je me suis dirigé vers une première série E03 pour ne pas être trop digressif par rapport à mon époque.
Fonctionnement: ****
Détails: ***
Cote d’amour: ****

Märklin 37575

Et enfin, dernière représentante avant les vapeurs, un petit Schienenbus avec sa remorque. La dernière voiture a un éclairage un peu disco mais je l’aime bien. Elle vient des Etats-Unis et n’était malheureusement pas dans l’état impeccable qui était décrit. J’ai dû la renvoyer chez Märklin pour remplacer un bandage après avoir été un peu effrayé par la marche à suivre pour cette opération…
Fonctionnement: ***
Détails: ***
Cote d’amour: ***

Märklin 39980 et 41980

Je termine avec les vapeurs et avec cette magnifique 44 patinée d’usine (suis pas très convaincu mais bon… Je ne vois pas bien ce que vient faire cette couleur jaune sur les bielles), équipée d’un Telex au tender et qui fonctionne très bien.
Fonctionnement: ****
Détails: ***
Cote d’amour: ****

Märklin 37895

On passe au rapide avec cette série 10 carénée que je trouve magnifique et qui s’accorde très bien avec une rame d’anciennes voitures à jupe.
Fonctionnement: ****
Détails: ***
Cote d’amour: ****

Märklin 37080

On reste dans les trains voyageurs avec cette splendide série 39 qui a existé chez Märklin aux différentes époques de son existence, avec différentes couleurs et différents tabliers avant. J’ai cherché un moment celle-ci avec ses pare-fumée Witte que je préfère aux petits Wagner et surtout avec ce tablier en pente qu’on retrouve aussi sur ma 003 (3085) du début de ma présentation.
Fonctionnement: ****
Détails: ****
Cote d’amour: ****

Märklin 39390

On passe à une plus ancienne que je possède depuis de nombreuses années et qui a été digitalisée, une 85 que j’ai un peu patinée. Elle possède les 2 Telex avant et arrière. La photographie rapprochée est souvent implacable avec les petits détails et je dois reprendre cette patine, notamment sur le pare-fumée gauche.
Fonctionnement: ****
Détails: **
Cote d’amour: ***

Märklin 3309

Et enfin, je ne vais pas la présenter parce qu’elle a déjà plus de 50 pages de fil dédiés à son actif, la célébrissime 241R de la SNCF.
Fonctionnement: ****
Détails: ****
Cote d’amour: ****

Märklin 39241

Et voilà, c’est terminé pour le moment avec les locomotives. Encore merci à ceux qui m’ont accompagné d’un petit message.

Très belle collection
Merci pour le partage.

Et la 241 tu la patine quand…(je rigole bien sûr) :smiley:

Rien que du beau, nsa40.casimages.com/img/2019/01/27/190127121908210744.gif

Belle collection et photos bien mises en scène sur un beau réseau.
J’aime bien la notation des modèles avec des étoiles.
Bravo
Philippe