Lanternes d'aiguillage

Bonsoir,

Je me pose la question des lanternes d’aiguillage. A quelle(s) époque(s) sont elles utilisées, en tout cas sous la forme proposée par Marklin ?

En terme de réalisme, je me pose la question :slight_smile: depuis que j’ai vu qu’elles existent en lumière blanche (référence 74471) et en lumière jaune (référence 74470) donc plus anciennes.

Auhagen fait une référence aussi (référence 41618) indiquée comme époque V sur le site Conrad. C’est mentionné comme “signalisateur” et je n’ai pas l’impression qu’il y ai une lumière.

Intéressée d’avoir votre avis à ce sujet.

Merci,

J’en ai installé aussi bien en voie C qu’en voie K.
Ça donne un bel effet lumineux mais très peu réaliste. Dans la pénombre ou le noir c’est magique.
Donc j’ai bien aimé.
Il reste que c’est très coûteux et assez délicat à installer.
Certaines voitures longues peuvent accrocher au passage. Et certains déraillements décapiter le dispositif. Il n’y a alors plus moyen de réparer.
En voie K c’est très compliqué à installer et peut entraver le mouvement de l’aiguillage.

Bonsoir Pierre,

J’avais à peu près cette vision.

Je m’interroge plutôt sur son usage dans la vraie vie. A toutes les époques ? Partout ? …

Bonsoir Julie
C’est un dispositif très répandu en Allemagne depuis au minimum les années 1930 et toujours omniprésent sur les lignes à trafic moyen et important.
En France il me semble très peu répandu où on lui préfère des signaux indicateurs de direction n feux blancs pour indiquer la direction géographique que va prendre le train.
Couleur des lanternes d’aiguillages: l’ideal aurait été un blanc jaune (ou chaud) mais les lanternes blanches sont vendues par Viessmann depuis de nombreuses années.
Pour ma part, oui il m’est arrivé de casser une de ces lanternes (l’axe transparent) mais c’est à la suite d’une bêtise de ma part et jamais à cause de voitures longues.
j’aime beaucoup ces lanternes en souvenir de mes premiers réseaux en voie M
Amicalement
Jean

Bonjour Jean,

Merci pour ces précisions, notamment l’utilisation importante en Allemagne.

Et quid de la Belgique ? Influence allemande ou française ?

Bon lundi de Pâques :hatching_chick:

Une petite histoire de la signalisation européenne: Cent ans de signalisation latérale en Europe. Divergences et convergences
A priori la Belgique est directement issue de l’influence Britannique.
Seuls les pays ayant dérivé de la signalisation allemande font usage de lanterne d’aiguillage. (Suisse, Autriche, Pays nordiques, et une bonne partie de l’Europe centrale)

Bonne semaine

Sylvain

1 J'aime

@johnjeanb

Ces lanternes d’aiguilles ne subsistent en fait que sur les lignes encore équipées du bloc mécanique à courant alternatif et restitution d’assentiment du type Siemens (sur les postes mécaniques de types Jüdel et Bruchsal dans leur différentes déclinaisons) associés aux signaux mécaniques à palettes.

Elles ont disparues avec les postes modernes dès 1950 (SpDr50 puis 60). Il va s’en dire que les postes électroniques modernes ne les gèrent plus.

Elles servaient essentiellement à la visualisation des itinéraires établis pour les mouvements de manœuvre. Ceux-ci sont matérialisés aujourd’hui sur le terrain par des Gleissperrsignale nains successifs (Allemagne) ou encore par les signaux de manœuvre nains (Suisse).La position des aiguilles elles-mêmes n’est plus signalée.

Pour être complet, il faut signaler leur réapparition curieuse en France (notamment sur les LGV, mais aussi sur des aiguillages neufs récemment posés ailleurs) sous la forme d’une minipalette jaune orangé associée au moteur d’aiguillage pour en indiquer la position.