detection des trains

Bonjour,voilà je dessine mon futur reseau et je me pose la question suivante:
pour la detection par bus s88 je doit isoler le conducteur central ou une fil de rail ?? de plus si je me sert d’une fil de rail qui sera mis à la masse par l’essieux pourquoi alors sur les decodeur ldt il y a toutes ces diodes de detection de courant qui ne servent que pour la detection de consommation ou alors y a t il plusieur decodeur ?? merci de me renseigner car là je suis …

Bonjour,voilà je dessine mon futur reseau et je me pose la question suivante:
pour la detection par bus s88 je doit isoler le conducteur central ou une fil de rail ?? de plus si je me sert d’une fil de rail qui sera mis à la masse par l’essieux pourquoi alors sur les decodeur …Bonjour Marc,
Il n’y a pas nécessairement la réponse précise à la question, mais probablement quelques pistes…ici :

LIEN détection d’occupation S88.

En utilisant les mots ou expressions-clés, on trouve souvent son bonheur dans la fonction “rechercher” ou “recherche avancée”… :idea:
À plus ! :sunny:

merci mais je n’ai toujours pas trouvé la réponse !!

Bonjour,

Connais-tu le détecteur d’occupation RM-GB-8 de LDT (voit post de RAIL05 dans le lien cité):

http://www.ldt-infocenter.com/english/home_frame_e.htm

Il permet d’alimenter les cantons et de détecter l’occupation

:@: +

oui le ldt a l’air bien mais je ne vois pas l’utilité des diodes si on se sert d’un rail comme switch cad:les roues mette à la masse le morceau isoler ? à la limite un monostable pour ne pas avoir de rebond !

Bonjour Marc

de base, en 3 rails , il y a deux grandes sortes de détecteurs :

ceux qui détectent la présence d’un convoi par les essieux par une file de rail reliée à la “masse”

     ceux qui détectent la consommation de courant  de la loco  ou autre consommateur par le rail central

Ils n’ont pas du tout le même schéma électrique

Le décodeur montré par Marc , est un détecteur de consommation de courant

Quels décodeurs as-tu ?

a+

Gilles

Bonjour,

Il permet d’alimenter les cantons et de détecter l’occupation

:@: +
Re …

:suspect: :suspect: :suspect:

***QUEZACO que cette bestiole-là *** :arrow: :arrow: :?:

:pale: Jean-Louis !! Au secours !!!

:scratch: :scratch:

D’après : http://www.ldt-infocenter.com/france/home_frame_fr.htm

“RM-GB-8-N: Module de rétrosignalisation avec détecteur d’occupation intégré pour 8 zones. Compatible avec le bus s88 (Märklin-Digital = et ~, Arnold-Digital, Intellibox et TWIN-CENTER). Assure la gestion et la ré-alimentation de 8 voies avec une charge maximale de 3 A. Le RM-GB-8-N est équipé d’un gestionnaire d’occupation. Par exemple, en cas de coupure de courant (après un court-circuit) les informations d’occupation sont mémorisées. Cela présente un grand avantage surtout si votre réseau est géré par un PC, évitant ainsi au maximum les informations erronées.”

Je l’avais monté il y a 4 ans pour faire un circuit de test avec PC, 6050 et 6021, mais je ne suis jamais allé plus loin.

La solution paraît bonne : on gère 8 cantons sans se poser de questions pour environ 40 €.

:@: +

C’est excellent !!!

Mais il faut un P-C, sans quoi c’est trés bien, comme histoire, merci Marc…

A bientôt, Christian… :drunken:

Bonjour Marc

de base, en 3 rails , il y a deux grandes sortes de détecteurs :

ceux qui détectent la présence d’un convoi par les essieux par une file de rail reliée à la “masse”

     ceux qui détectent la consommation de courant  de la loco  ou autre consommateur par le rail central

Ils n’ont pas du tout le même schéma électrique

Le décodeur montré par Marc , est un détecteur de consommation de courant

Quels décodeurs as-tu ?

a+

Gilles
Bonjour

Je ne suis pas un technicien et ne convoite pas la casquette avec la clef à molette (lol) mais il me semble qu’il y a également d’autres options pour signaler l’occupation ou à tout le moins l’entrée et la sortie d’un canton : par exemple les rails à pédale, les détecteurs d’aimants, les dispositifs optiques avec diode… Ce sont des systèmes qui ont aussi leurs avantages notamment les détecteurs d’aimants car ils peuvent se poser après conception du tracé du réseau…

:cheers: :cheers:

Je viens de monter celui-ci fait par un Hollandais :

http://www.floodland.nl/aim/info_bmd16n_sd_en_1.htm

Il vend le circuit imprimé ,c’est de la réalisation professionnelle , paiement par virement

Gros avantage : les connections entre les modules se font avec du câble
Ethernet , pas cher , fiable car blindé
De plus il est à nouvelle norme S88-N mais compatible S 88

Les détections par ce modules sont très fiables

a+

Gilles

Bonjour Marc

de base, en 3 rails , il y a deux grandes sortes de détecteurs :

ceux qui détectent la présence d’un convoi par les essieux par une file de rail reliée à la “masse”

     ceux qui détectent la consommation de courant  de la loco  ou autre consommateur par le rail central

Ils n’ont pas du tout le même schéma électrique

Le décodeur montré par Marc , est un détecteur de consommation de courant

Quels décodeurs as-tu ?

a+

Gilles
Bonjour

Je ne suis pas un technicien et ne convoite pas la casquette avec la clef à molette (lol) mais il me semble qu’il y a également d’autres options pour signaler l’occupation ou à tout le moins l’entrée et la sortie d’un canton : par exemple les rails à pédale, les détecteurs d’aimants, les dispositifs optiques avec diode… Ce sont des systèmes qui ont aussi leurs avantages notamment les détecteurs d’aimants car ils peuvent se poser après conception du tracé du réseau…

Oui jean-Pierre , entièrement d’accord avec toi , c’est pour cela que que j’ai parlé de grandes sortes ,
les systèmes que tu décris fonctionnent de la même façon qu’avec les essieux , par la mise a la "masse " d’une sortie d’un module S 88

C’est vrai que le système par aimants est très pratique :lol!:

a+

Gilles

:trainregard:

PS : je ne cherche pas non plus a avoir une casquette quel qu’elle soit :fete: :fete:

donc pour conclure ;il vaut mieux isoler le conducteur central et placer une detection par consommation pour ne pas devoir isoler un des rails et ainsi avoir toujours une masse parfaite sur toutes les roues donc merci à tous :cheers:

Pas sur, je fonctionne en détection de courant, voie M oblige, et je regrette fortement de ne pas pouvoir utiliser la mise à la masse. C’est à mon avis la plus fiable car capable de détecter tous les éléments d’un convoi et en particulier les wagons décrochés. Ou alors, il faut équiper tous les wagons de queue de feux de fin de convoi. Quand au retour à la masse, une file de rail est suffisante (c’est le cas de la voie K).

:?:

Bonsoir

J’ai les 2 systèmes , détections de courant en pleine voie , pour la gestion des blocs , détection par mise à la masse pour les voie de stationnement

c’est un compromis comme un autre

Bonne soirée à tous

Gilles :trainregard:

oui donc c’est bien ce que je pensait,la mise a la masse fonctionne pour tout les vehicule meme sans consomation mais le probleme quelle decodeur prendre car le ldt a cahque foi un pont de diodes a l’entree qui ne sert a rien ???

Des modules à 16 entrées rm dec ou rm 88. En plus c’est bien moins cher.

merci c’est exactement ça que je cherchai et on peux en mettre 31 module de 16 entrée pas mal

d’ailleurs , je me demandais si il était possible de savoir QUEL train était sur la voie concernée , dans le cas ou on aurait un train navette qui s’arrête à la gare et un train qui partage la même voie mais qui ne s’y arrête pas. comment faire pour que quand le train passe à la gare , celui qui doit s’y arrêter ne s’arrête pas, sauf si il est dans la gare…
une puce RFiD qui alimente une entrée différente du S88 selon le train (si on à beaucoup de trains ca revient presque à 1 S88 par canton…
ou une modification de la CS2 pour qu’elle puisse reconnaître le signal envoyé par un module spécial…( beaucoup plus compliqué…)

d’ailleurs , je me demandais si il était possible de savoir QUEL train était sur la voie concernée , dans le cas ou on aurait un train navette qui s’arrête à la gare et un train qui partage la même voie mais qui ne s’y arrête pas. comment faire pour que quand le train passe à la gare , celui qui doit s’y arrêter ne s’arrête pas, sauf si il est dans la gare…
une puce RFiD qui alimente une entrée différente du S88 selon le train (si on à beaucoup de trains ca revient presque à 1 S88 par canton…
ou une modification de la CS2 pour qu’elle puisse reconnaître le signal envoyé par un module spécial…( beaucoup plus compliqué…)
bonjour

normalement le S88 prend 16 cantons et on isole le rails (toujour le meme) par des eclisses fleischmann ref 6433 ils vont tres bien

amicalement

JP