Collision bidirectionnelle à Granges-Marnand

Bonjour à tous,

Malheureusement la loi des séries semble se confirmer. Une collision frontale a eu lieu à Granges-Marnand hier soir 29/7 entre le RE 4049 Lausanne-Payerne et le R 12976 Payerne-Lausanne. Ils auraient normalement dû se croiser en gare de Granges-Marnand et il semble que le R soit parti trop tôt. Voir graphique ci-dessous.

Ayons une pensée pour la famille du mécanicien décédé dans l’accident.

Jean / Montreux

Hello !

Même thème à regrouper avec “Train 221, 9 h de retard” et “Et maintenant en Suisse” dans cette rubrique “News”… :exclamation:

On évite ainsi de démultiplier les mêmes sujets dans plusieurs topics… :suspect:

À plus !

**Collision de trains à Granges-près-Marnand: des dizaines de blessés
**

Une collision frontale entre deux trains de voyageurs a fait trente-cinq blessés, dont cinq grièvement, lundi à 18h45 à Granges-près-Marnand (VD), sur la ligne Palézieux-Payerne. Mardi vers une heure, un conducteur était encore pris au piège dans la locomotive et on ignorait dans quel état il se trouvait.

D’importants moyens ont été mis en place sur le site pour séparer les deux convois, qui devaient être tractés au moyen de locomotives. L’opération devait durer plusieurs heures. Une grue de 200 tonnes, ainsi que du matériel de désincarcération, ont été emmenés sur place.

En fin de soirée, des dizaines de secouristes s’activaient sous la lumière des projecteurs. La collision s’est produite à 200 mètres de la gare, dans une zone entourée de champs de tabac et proche d’un silo à farine.

Un train était en phase de ralentissement et l’autre d’accélération à la sortie de la gare. « Nous avons entendu un grand bruit», ont indiqué des voisins à l’ats. Une des deux locomotives s’est encastrée dans l’autre mais aucun wagon n’a déraillé. De nombreuses ambulances sont arrivées rapidement sur les lieux, ainsi qu’un hélicoptère.

Soutien psychologique

Les deux trains transportaient 46 personnes, toutes de nationalité suisse. Vingt-six personnes ont été emmenées par la Rega ou par ambulance à l’hôpital de Payerne, d’Yverdon, de Montreux, de Fribourg et au CHUV à Lausanne.

Les personnes plus légèrement blessées ont été prises en charge par des médecins sur place. Plusieurs personnes étaient en état de choc et les CFF ont organisé une cellule de soutien psychologique.

Les causes de l’accident n’ont pas encore été établies mais le procureur est sur les lieux de l’accident et une enquête a été ouverte. Erreur humaine ou problème technique, on ne sait pas encore.

Un spécialiste du bureau des accidents de train est arrivé sur les lieux une heure après l’accident. Il devra déterminer lequel des deux systèmes de sécurité des CFF était utilisé sur la ligne.

source: romandie.com/news/n/Collisio … 130112.asp

Toutes mes condoléances pour la famille du mecanicien qui est malheureusement décédé.
Je souhaite un prompt rétablissement aux voyageurs blessé.

J’espere que l’enquete fera la lumière au plus vite sur ce qui s’est passé.

:frowning: Bonjour

pourvu que ce ne soit pas notre collègue… Ully… :face:

A savoir que l’ on nous parle toujours d’ accident de train ,de bus ou de voiture, alors que chaque jour s’ écrase un avion… :vieux:

Salut Marcus :smiley:

Où as-tu été chercher cela ?
Ou plutôt où as-tu trouvé cette info ?

Cordialement, :wink:

JEAN :sunny1:

Bonjour,
On est parfois surpris par les statistiques qui vont à l’encontre des idées reçues.
Ainsi l’ETSC indique qu’il y a 12 fois moins de “chance” d’avoir un accident mortel en train qu’à pied, pour un même temps passé dans le train ou à marcher!
On apprend aussi qu’il est aussi dangereux de marcher pendant 1 heure que de faire 1 heure de voiture!
On va bientôt nous imposer les passages cloutés individuels et portatifs chers à Henri Tisot!

Bonjour,

Il est clair que les facteurs “temps” (…à passer ou non dans les moyens de transport) et “fréquence” (combien de fois par jour…) sont fondamentaux ; après resterait la notion de distance parcourue pour chaque moyen de transport (avec la notion de vitesse…) scratch:

Voir ici (au titre d’une première approche avec certains de ces critères…), parmi d’autres statistiques sûrement mieux définies et ciblées sur une population déterminée (on imagine facilement - à partir des photos et des films - les différences de comportements de la population et des autorités dans certains continents, dans certains pays …p.ex. le chemin de fer en Inde, au Pakistan, en Afrique centrale, en Amérique centrale et du sud…)

LIEN WIKI

Bon dimanche ! :sunny:

Bonjour à Tous, :smiley:

Désolé, mais ces statistiques sont tout à fait farfelues ! (Wikipédia, c’est pas le site le plus scientifique pour répondre à cette question).
Rapporter le risque au nombre de tués, c’est oublier aussi les victimes blessées.

Qui sont plus fréquentes dans le cas d’un accident de circulation ou de chemin de fer que dans le cas d’un crash en aviation.

En plus, un piéton ne risque pas sa vie en tant que piéton mais parce qu’il s’insère dans une circulation.

Il serait mieux de se référer au nombre d’accidents/kms parcourus par exemple, ce qui changerait tout.

Enfin, éliminons les accidents d’avions de tourisme ou d’ULM quand on compare avec le train par exemple: personne ne roule avec sa draisine pour son propre compte sur les rails de nos compagnies nationales (hormis les touristiques, mais c’est autre chose). Il faut se baser ici sur des statistiques en tant que passager (dans un bus, un train ou un avion, vous n’avez aucune action sur la conduite, ce qui n’est pas le cas en tant que conducteur d’une bicyclette ou d’une voiture!

Je suis d’accord pour dire qu’il faut choisir son moyen de transport en fonction du lieu: en Afrique Centrale, par exemple, autant prendre un compagnie aérienne européenne que le train ou pire, le 4X4 ou encore une compagnie aérienne locale dont les avions perdent leurs boulons à chaque décollage et atterrissage, sans compter avec l’inexpérience de leurs pilotes (idem en Asie notamment!!!).

En ce qui concerne le train, de nombreux accidents ne sont jamais mentionnés dans la presse car n’ayant occasionné que des dégâts matériels.

En fin de compte, difficile de tenir une statistique qui soit fiable à 100%.

Cordialement,
:sunny1:
JEAN :trainregard:

Désolé, mais ces statistiques sont tout à fait farfelues !
L’ETSC est loin de faire des statistiques farfelues. Si tu prend la peine de les lire, tu auras le détail des morts, blessés etc…
Ce qui peut être farfelu, c’est l’interprétation de ces statistiques.
Si tu perds un proche alors qu’il marchait dans la rue, tu ne te poses pas la question de savoir s’il est mort parce qu’il était piéton ou parce qu’il s’insérait dans la circulation.
Ce que j’ai voulu indiquer ici, c’est le fait que c’est aussi dangereux (mortel) de faire 1 heure de marche pied que 1 heure de voiture. On nous présente les accidents de voiture comme étant un fléau, de telle sorte que l’on pense que la marche à pied est beaucoup plus sûre.
Le résultat statistique m’a donc étonné et j’ai voulu le partager ici, pensant que la plupart des membres le serait aussi. Bien sûr, ceux qui savent tout ne sont pas surpris.
Inutile de rétorquer que la probabilité d’accident mortel n’est pas la même dans une grande ville et dans un trou perdu: on s’en doute, et c’est aussi dans les statistiques.

Bonjour Lucien :smiley:

Désolé, mais l’ETSC est un lobby soi-disant indépendant et proche de l’UE, mais en fait financé par les constructeurs automobiles et des associations d’automobilistes dont les publications et activités concernent pratiquement que la circulation routière. Donc pas du tout objectif!

Chacun défend ses intérêts dans ce genre de fédérations ou d’associations.

Comme je le disais, difficile de comparer des pommes et des poires: personnellement je me sens bien plus en sécurité en train ou en avion que dans la circulation routière.

Cordialement, :sunny:

JEAN :sunny1:

…personnellement je me sens bien plus en sécurité en train ou en avion que dans la circulation routière.

Euh…
C’est exactement ce que dit l’ETSC!
Et, comme tu le dis si bien, l’ETSC est un lobby pas du tout objectif, tu devrais abandonner le train pour la voiture si tu veux pouvoir poster sur ce forum pendant encore de (très) longues années!
Mais je sais, la logique n’a rien à voir dans cette histoire…

Extrait du journal Le Matin de Lausanne

Témoignage

A la conseillère fédérale qui promet d’écouter les conducteurs de train, l’un d’eux s’exprime. Il revient sur l’accident de Granges-Marnand (VD) et la pression infernale qu’il vit au quotidien.

«On a tous été choqués de l’accident, ça aurait pu m’arriver. Personne n’est à l’abri. Depuis, on y pense tout le temps, c’est assez traumatisant. Je fais partie de la vieille garde. Depuis la scission Cargo et voyageurs, tous les moyens sont bons pour économiser, ils nous ont détruit notre métier. A l’époque, on circulait sur des lignes différentes, on avait du plaisir à se lever le matin. Maintenant, on fait souvent le même trajet. La motivation n’est plus la même. Les horaires sont à la limite du légal. C’est à peine si l’on a une pause de 30 minutes pour manger et elle tombe rarement à midi. Certains jours, on passe cinq heures d’affilée sur les machines. Tout ça, c’est à cause de la productivité. On doit conduire plus de trains mais le temps est resté le même. On a parfois tout juste 7 minutes pour changer de convoi.

«On doit tout gérer seul»

«A Granges-Marnand, l’installation était désuète. Le train aurait dû s’arrêter avant un point limite. Je connais bien cette ligne. A l’époque, il y avait un chef de gare et un chef de train. Avec le mécano, ils étaient trois à donner le départ. A cause de toutes ces économies, il n’y a plus que le conducteur, il doit tout gérer seul. On est le dernier maillon de la chaîne et on subit. On a tout juste 10 minutes pour contrôler seul les équipements de sécurité. Chaque retard occasionné doit être justifié dans un rapport. On a droit à 8 minutes par jour pour le remplir et lire les nouvelles réglementations sur notre trajet. Tous les 5 ans, on passe un examen, si on ne le réussit pas, on se fait licencier. Si ma carrière était à refaire, je ne la referais plus. Je décourage même les jeunes à s’engager. Il manque d’ailleurs de mécanos au point que les CFF annulent parfois des trains. Je reste perplexe sur les dires de Mme Leuthard. En 2018, les cadences vont augmenter, alors qu’il reste des lignes dangereuses à une seule voie. J’espère qu’on nous écoutera, car il y a des limites humaines à ne plus dépasser. On est à bout.»

Selon IATA (Intl Air Transp Assoc)

**au niveau mondial :
**
en 2011 22 crashes 486 victimes
en 2012 15 crashes 414 victimes
en 2013 6 crashes 41 victimes

en statistique, il y a plus de chance de gagner l’Euromillion que de risque de finir ses jours en avion. 1/ 16’000’000

Bon, on est content quand on peut en parler…

bonne journée